RDC: Le bilan des attaques rebelles en Ituri s’élève à près de 50 morts

0

En République démocratique du Congo (RDC), on en sait un peu plus sur le mobile de l’attaque rebelle contre une mine d’or. La société civile table désormais sur une cinquantaine de morts. Selon un communiqué de presse de l’armée congolaise, il s’agit de pertes en vies humaines lors des affrontements entre deux factions du groupe rebelle Codeco.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Pascal Mulegwa

Isolée dans un fourré à quelques kilomètres des positions militaires, la mine d’or du village de Blankete échappe au contrôle des services de l’Etat. Les activités minières y sont illégales.

Deux factions Codeco, l’une prétendant défendre les intérêts de la communauté Lendu et l’autre surnommée Zaïre, qui serait proche de la communauté Hema, se disputent le contrôle de cette carrière.

Dimanche au lever du soleil, les creuseurs et les autres villageois étaient entre deux feux† Des dizaines d’entre eux ont perdu la vie, le dernier bilan fait état d’une cinquantaine de morts. Les huttes ont été incendiées. Nous sommes toujours sans nouvelles de quelques dizaines de personnes. RFI a rejoint le Coordonnateur de la société civile en Ituri. Dieudonné Lossa Dhekana estime que l’intérêt financier que représente cette mine a justifié cette attaque sanglante.

Il existe plusieurs autres sites miniers dans cette zone […] Parce qu’ils s’en moquent, ils peuvent toujours attaquer d’autres sites. Si nous pouvons tuer des gens comme ça [quotidiennement]un jour le président se réveillera à Kinshasa, il n’y aura plus personne en Ituri.

{« mediaId »: »WBMZ168084-RFI-FR-20220510″, »sources »:[{« name »: »WBMZ168084-RFI-FR-20220510″, »url »: »https:\/\/aod-rfi.akamaized.net\/rfi\/francais\/audio\/modules\/actu\/202205\/62_RD_CONGO_Son_MATIN_D_Lossa_Soc_civ_Ituri_Mines_interet.mp3″}], »broadcastType »: »replay », »emission »:{« title »: » »}, »diffusion »:{« title »: »Dieudonn\u00e9 Lossa Dhekana »}}

Dieudonné Lossa Dhekana

Selon la société civile locale, les militaires sont intervenus tardivement, permettant aux assaillants d’opérer pendant plusieurs heures.

L’armée, pour sa part, a déclaré dans un communiqué que les affrontements entre les deux groupes armés dans la zone minière duraient depuis un certain temps. Et d’ajouter : aucune communauté ne peut réclamer sa protection

Le militaire assure dans ses communications que les dispositifs sont mis en place pour renforcer la sécurité dans la région et que « ces actes ignobles ne resteront jamais impunis

#RDC #bilan #des #attaques #rebelles #Ituri #sélève #près #morts

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire