RDC : le mandat de la MONUSCO prolongé d’un an

0

Les opérations de maintien de la paix continueront de patrouiller en République démocratique du Congo. Pourtant, ce lundi 20 décembre, le Conseil de sécurité a demandé qu’ils se concentrent davantage sur le nord-est du pays, et qu’ils intensifient les engagements conjoints avec les forces armées congolaises.

Avec notre correspondant à l’ONU, Carrie Nooten

Accentuer leurs efforts et leur présence là où cela est le plus nécessaire, et mieux les coordonner. C’est ce que demande le Conseil de sécurité de l’ONU à la MONUSCO après avoir prolongé d’un an à l’unanimité son mandat en RDC. Avec des exigences circonstanciées, puisqu’il demande tout d’abord que la force se retire de la province du Tanganyika, dans le sud-est, au plus tard en juin, et redéploye ses hommes en Ituri, au Nord-Kivu et au Sud-Kivu.

14 000 soldats et 2 000 policiers

En effet, des conflits persistent dans ces trois provinces – le Nord Kivu et l’Ituri sont en état de siège depuis début mai, l’armée dispose des pleins pouvoirs, mais cela n’a pas empêché pour l’instant les atrocités des groupes armés. C’est également dans ces trois provinces que les militaires ougandais tentent depuis trois semaines d’affaiblir les positions des rebelles des Forces démocratiques alliées.

Enfin, le Conseil appelle la MONUSCO, composée de 14 000 militaires et 2 000 policiers, à intensifier ses opérations conjointes avec les forces armées congolaises. Une demande conforme à la signature il y a deux semaines des lignes directrices des opérations conjointes entre l’armée congolaise et la MONUSCO.


A lire aussi : RDC : le chef de la MONUSCO au Sud-Kivu fait le point sur la situation sécuritaire

.

#RDC #mandat #MONUSCO #prolongé #dun

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire