RDC : le président du bureau sortant de la Ceni lance des réflexions à l’horizon 2023

0

En attendant les nouveaux dirigeants de la Commission électorale nationale indépendante (CEni), l’équipe sortante de Corneille Nangaa se met en branle pour les élections prévues en 2023, sous le premier quinquennat du président Félix Tshisekedi. Ce week-end du 18 au 19 septembre, à Kinshasa, le président du bureau sortant de la Ceni a réuni les hauts responsables de l’institution pour réfléchir aux préparatifs techniques des élections.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Pascal Mulegwa

C’est une question d’attitude et non d’hommes, explique à RFI Jean-Pierre Kalamba, le rapporteur du Céni :  » Je prends le cas de 2011 : l’équipe pastorale Daniel Ngoy Mulunda ont même découvert que le Père Malu Malu avait déjà commencé à recruter des électeurs au Kongo Central, au Maniema et qu’ils étaient en route pour le Kasaï et le Katanga. Ils sont venus se recueillir et en huit mois ils ont organisé les élections. »

A l’approche de 2023, il y a  » choses à faire maintenant pour éviter les retards » confirme Jean-Pierre Kalamba. Selon lui, parmi les activités préparatoires, le bureau sortant réfléchit déjà aux différentes approches de la révision du fichier électoral, de l’évaluation des machines et de la mise à jour de la cartographie avec de nouvelles villes et communes. Il étudie ces pistes notamment parce que le gouvernement souhaite que le Céni mutualise ses moyens avec l’Office national d’identification de la population (ONIP) et l’Institut national de la statistique.

Et face à l’impasse de la désignation par la CENI d’un nouveau bureau, c’est le bureau sortant qui s’y tient. ‘fumer Corneille Nangaa envisage d’élaborer un budget pour la révision du fichier électoral et l’évaluation des équipements disponibles, explique Jean-Pierre Kalamba.

L’Assemblée nationale a mis en place une commission parlementaire pour approuver la nomination des 15 nouveaux membres de la Ceni. L’opposition, qui a boycotté la commission parlementaire, n’a pas non plus nommé ses quatre députés en plénière. Lorsque la société civile a nommé ses membres pour servir, elle fait toujours face à la nomination du président de la Ceni, qui doit être délégué des confessions religieuses.

.

#RDC #président #bureau #sortant #Ceni #lance #des #réflexions #lhorizon

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: