RDC : les autorités annulent deux licences d’exploitation de Dan Gertler en Ituri

0

L’homme d’affaires israélien Dan Gertler n’est plus autorisé à exploiter deux blocs pétroliers en Ituri. C’est le ministère des Hydrocarbures qui a officiellement informé sa holding Oil of DRC que ces permis obtenus en 2010 pour deux de ses sociétés Caprikat & Foxwhelp dans le cadre d’un accord de production étaient arrivés à expiration et étaient invalides. En conséquence, il exige le paiement de tous les arriérés prévus dans le cadre de ce projet.

Avec notre envoyé spécial à Kinshasa, Sonia Rolley

Pour le ministère des Hydrocarbures, l’affaire est simple, les permis sont expirés. Il ne souhaite pas poursuivre son partenariat avec Dan Gertler et souhaite réaffecter ces deux blocs sous le lac Albert à un nouvel opérateur.

Un porte-parole de l’homme d’affaires israélien dénonce cette décision et assure que le ministère a été informé le 1er septembre 2020 des difficultés dans la réalisation du projet que l’absence d’un oléoduc pour évacuer le pétrole rendrait impossible l’exploitation de ce pétrole. fait des blocs.

Ainsi, dix ans après l’obtention de ces permis, le camp Dan Gertler soulève un cas de  » force de la majorité Et affirme avoir reçu la confirmation de cet état de fait par le Conseil d’Etat le mois dernier. Cela ne s’applique pas au gouvernement, car deux sociétés inconnues de l’État congolais ont pris ces mesures, Albertine et Woodhaven. Le porte-parole de Dan Gertler nous assure qu’il ne s’agit que d’un changement de nom, mais qu’il s’agit bien des mêmes entreprises.

Cet homme d’affaires israélien est sous sanctions américaines depuis fin 2017, ce qui peut expliquer le changement de nom de ces entreprises et cette décision, Félix Tshisekedi a repris les Etats-Unis.

Pour la société civile, qui a toujours débattu de l’attribution de ces blocs à Dan Gertler et de l’absence d’avancées sur ce projet, c’est le début de la victoire.

Les conditions d’attribution de ces deux blocs pétroliers à Dan Gertler sont très coûteuses pour la RDC. Le gouvernement a annoncé en avril dernier qu’il verserait 300 millions de dollars de dommages et intérêts à la société Dig Oil, qui avait été privée de ces licences en 2010 au profit de l’homme d’affaires israélien. Un tribunal français a condamné l’État congolais à payer plus de 600 millions de dollars.

.

#RDC #les #autorités #annulent #deux #licences #dexploitation #Dan #Gertler #Ituri

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: