RDC : Multiples victimes dans l’explosion d’une bombe dans la ville de Beni

0

Une explosion survenue samedi 25 décembre dans la ville de Beni, dans l’est de la RDC, a fait au moins six morts. Un homme a fait exploser une bombe près d’un hôtel où les gens fêtaient Noël. En pleine loi martiale depuis mai, la province du Nord-Kivu continue de souffrir de l’insécurité. Parmi les 13 autres blessés, admis dans les hôpitaux, figurent deux adjoints au maire des communes de Mulekera et Ruwenzori.

Selon le porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu, le général Sylvain Ekenge, l’attaque a eu lieu vers 20 heures, heure locale, à l’entrée d’un bar très fréquenté d’Ishango. Il indique que le kamikaze a activé la bombe à l’entrée du bar, après avoir  » les gardiens empêchaient l’accès au bar plein de clients « , selon un communiqué officiel.

Peu après l’explosion, des jeunes en colère ont tenté de barricader le boulevard Nyamwisi entre le rond-point du 30 juin et le quartier de Malepe. Mais ils ont été dispersés par la police, signaler notre correspondant à Bukavu, Guillaume Basimike.

Il s’agit du troisième attentat à la bombe à Beni depuis juin. Le premier avait centré sur une paroisse catholique du quartier Bustili., laissant deux blessés parmi les fidèles. La seconde a eu lieu dans un débit de boissons, le kamikaze restant la seule victime.

Pour le porte-parole du gouverneur militaire : terroristes des ADF (Forces démocratiques alliées – Note de l’éditeur), sous une forte pression opérationnelle, ont activé leurs cellules de sommeil dans la ville de Beni et les villes environnantes en vue de lancer des actions contre les civils pacifiques ».

Le maire de Beni appelle les habitants à rester chez eux. Les autorités militaires du Nord-Kivu appellent les habitants de la région de Beni à la vigilance et à éviter les endroits bondés en cette période de vacances.

Les armées congolaise et ougandaise sont aux commandes depuis le 30 novembre dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri opérations militaires conjointes contre les positions des rebelles du groupe d’origine ougandaise Allied Democratic Forces (ADF).

Les rebelles des ADF sont également accusés par Kampala d’être responsables récentes attaques sur son fond, revendiquée par l’organisation djihadiste État islamique (EI), qui présente ce groupe comme sa province d’Afrique centrale (ISCAP).

.

#RDC #Multiples #victimes #dans #lexplosion #dune #bombe #dans #ville #Beni

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire