RDC : pendant ses vœux, l’opposant Martin Fayulu poursuit le gouvernement de Tshisekedi

0

Lors de son discours, l’opposant Martin Fayulu a lourdement mis en accusation le conseil d’administration triennal de Félix Tshisekedi.

Le chef de la coalition Lamuka et candidat raté à la dernière élection présidentielle s’est exprimé dans un message à la nation jeudi soir, et il ne mâche pas la bouche. Il poursuit le régime pour les nombreux scandales de corruption enregistrés jusqu’à présent et pour les libérations dont certains condamnés ont bénéficié.

« Du Congo Hold Up, du hold-up électoral de 2018 au report du programme de 100 jours et à l’arnaque du RAM (Registre des appareils mobiles), sans oublier les détournements de toutes sortes, notamment les fonds destinés à la lutte contre le Covid-19 et sur le rémunération des fonctionnaires, on se rend facilement compte à quel point et à quel point notre pays est saigné par une minorité d’opportunistes, sans foi ni loi, dont la seule vocation est l’enrichissement illicite », dénonce-t-il.

Pour Martin Fayulu, le pillage des fonds publics trouve même des théoriciens qui le justifient et le défendent aveuglément.  » Cette cabale se plaît à tromper l’opinion publique avec des slogans et des promesses vides, tant que Magellan a parcouru des kilomètres en vain. Nous nous trouvons dans une situation horrible et discriminatoire où ce sont les « petits » et les faibles qui croupissent dans les prisons alors que les portes des prisons sont grandes ouvertes pour permettre aux criminels en col blanc de s’évader. Il ajoute.

« Un État sérieux n’externalise pas sa sécurité »

L’adversaire charger le plan lieu de tout mal, mais surtout d’une mauvaise gestion et n’épargne pas non plus les acteurs publics de la lutte contre la corruption.  » L’Inspection générale des finances (IGF), symbole d’une lutte cosmétique contre la corruption, sert de paravent à un système bien établi de pillage institutionnel. Le pouvoir judiciaire reste à la barre et les députés nommés négocient sans vergogne leur coopération et s’accrochent à leurs intérêts personnels. C’est scandaleux ! », indigné.

Il dénonce également la présence depuis un mois de l’armée ougandaise dans l’est du pays pour les opérations conjointes.  » Un État sérieux n’externalise pas sa sécurité. Encore moins aux pays dont les crimes contre les Congolais sont internationalement documentés et reconnus […] Mettre fin à cette hypocrisie et s’attaquer aux causes profondes de l’instabilité dans la région des Grands Lacs », déclare-t-il considérant qu’il s’agit d’un « aveu d’échec Pour le président Tshisekedi.

Il exige fermement un retour à un régime civil dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, assiégées depuis sept mois, car cette recette du pouvoir qui était présente contre les groupes armés a échoué, selon l’opposant.

.

#RDC #pendant #ses #vœux #lopposant #Martin #Fayulu #poursuit #gouvernement #Tshisekedi

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire