Royaume-Uni : Rishi Sunak reste confiant après la démission de son ministre

0

Royaume-Uni : Rishi Sunak reste confiant malgré la démission de son ministre

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a affirmé jeudi que son projet de loi visant à expulser au Rwanda des migrants illégaux allait « marcher », en plein bras de fer avec l’aile droite de son parti. « Nous ferons décoller ces avions. Nous dissuaderons les immigrés clandestins de venir ici, et nous arrêterons enfin les bateaux » qui arrivent sur les côtes britanniques en traversant la Manche, a martelé M. Sunak lors d’une conférence de presse à Londres.

La démission de Robert Jenrick met la pression sur Rishi Sunak

La démission mercredi soir de son ministre de l’Immigration Robert Jenrick, au moment même où le projet de loi était présenté devant le Parlement, a encore fait monter la pression sur le chef du gouvernement fragilisé, à quelques mois d’élections législatives pour lesquelles son parti est donné largement perdant. La nouvelle mouture du texte qui doit être soumis au vote le 12 décembre ne va « pas assez loin », a jugé M. Jenrick, qui veut empêcher tout recours légal contre les expulsions vers le Rwanda.

Un projet controversé pour lutter contre l’immigration

Le texte présenté jeudi aux députés, troisième version d’un projet controversé porté initialement par l’ancien Premier ministre Boris Johnson et bloqué à plusieurs reprises par la justice, « répond fondamentalement aux préoccupations de la Cour suprême », a assuré Rishi Sunak. Les magistrats avaient jugé le projet illégal en l’état le mois dernier, s’inquiétant pour la sécurité des migrants expulsés au Rwanda. Le gouvernement conservateur tente depuis de sauver son projet, et le nouveau texte doit permettre de ne pas appliquer aux expulsions et aux détentions de migrants certaines sections de la loi britannique sur les droits humains.

Mots clés : Royaume-Uni, Rishi Sunak, démission, ministre, projet de loi, migrants illégaux, expulsions, Rwanda, immigration, élections législatives, Boris Johnson, Cour suprême, justice, sécurité, gouvernement conservateur, droits humains.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire