Home Actualité internationale Afrique Samuel Eto’o : Un démenti ferme sur ses ambitions politiques
Afrique

Samuel Eto’o : Un démenti ferme sur ses ambitions politiques

Samuel Eto’o, ancien international camerounais

Le célèbre footballeur et actuel président de la Fédération camerounaise de Football (Fecafoot), Samuel Eto’o, a mis fin aux rumeurs persistantes sur ses ambitions politiques. 

Le 14 juin 2024, l’ancien attaquant vedette, a publié un message poignant sur ses réseaux sociaux pour couper court aux spéculations. Eto’o a clarifié sa position de manière catégorique : il n’a aucune intention de briguer la présidence de la République du Cameroun.

« Je ne suis pas candidat à la présidence du Cameroun« …

Samuel Eto’o, visiblement touché par les accusations et les spéculations incessantes, a exprimé ses sentiments dans un message intitulé « Non à la manipulation« . Il y condamne la focalisation malsaine sur sa personne qui, selon lui, entrave les projets sportifs et met en danger sa sécurité. « Soyons clairs : la présidence de la Fecafoot n’est pas un tremplin pour accéder à la présidence de la République. Je le redis haut et fort : moi, Samuel Eto’o fils, je ne suis pas candidat à la présidence du Cameroun », a-t-il affirmé avec force.

Eto’o a réitéré son engagement total envers le développement du football camerounais. « Elu à la tête de la Fecafoot, je m’efforce de relever notre football. Je travaille vingt heures par jour pour offrir à notre jeunesse les commodités qui ont manqué à ma génération », a-t-il souligné. Il a également exprimé sa gratitude envers ses nombreux supporters et amis qui le soutiennent face à l’adversité.

Lire aussi : Samuel Eto’o Limoge Marc Brys : une nouvelle crise secoue le football camerounais

Une crise sans précédent dans le football camerounais

La déclaration d’Eto’o survient dans un contexte de crise profonde entre la Fecafoot et le ministère des Sports. Les tensions ont culminé avec la nomination contestée de Marc Brys en tant que sélectionneur national, une décision prise par le ministre des Sports, mais dénoncée par la Fecafoot comme illégale. Cette situation a engendré un chaos organisationnel, avec des scènes de confrontation.

Des réactions partagées

Les réactions à la déclaration d’Eto’o ont été variées. Si certains voient en lui un leader capable de transformer le football camerounais, d’autres continuent de douter de ses intentions politiques. Cependant, son message clair et direct pourrait apaiser certaines inquiétudes et recentrer l’attention sur les véritables défis auxquels le football camerounais est confronté.

#Samuel #Etoo #démenti #ferme #sur #ses #ambitions #politiques

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

FESTI-SPORTS 2024 : le pari audacieux du Professeur Pascal Nguihe Kante

La fièvre sportive s’empare du département Mifi au Cameroun ! La 11ème...

Le Cameroun et l’OIM renforcent la lutte contre la traite et le trafic des personnes

Pauline Irène Nguene et Abdel Rahmane Diop Après Yaoundé, le 18 mars...

Cameroun : le CENAJES Kribi couronne ses lauréats, promotion 2022 à l’honneur

Le Centre National de la Jeunesse et des Sports de Kribi (CENAJES)...

Cameroun : A Bafoussam, une femme tisse sa toile criminelle et se fait prendre

Une femme, soupçonnée d’être la chef d’une bande de criminels, a été...

[quads id=1]