Sommet IDA-20 : Alamine Ousmane Mey porte le plaidoyer du Cameroun à Allassane Ouattara

0

Le ministre camerounais de l’Economie, de la Planification et du Développement territorial a participé au sommet IDA-20.

Il s’est félicité de l’organisation du sommet IDA-20 organisé conjointement par la République de Côte d’Ivoire et la Banque mondiale.

Selon Alamine Ousmane Mey, le Cameroun est fier de s’inscrire dans cette dynamique à travers aussi sa solidarité

« Je félicite les Ivoiriens pour cet accueil chaleureux, mais tiens surtout à remercier le Cameroun pour l’accueil amical de sa réunion, aux côtés de la Banque mondiale », est l’une des principales déclarations d’Alamine Ousmane Mey, le ministre camerounais de l’Économie, de la Planification et Développement territorial au sommet IDA-20 organisé conjointement par la République de Côte d’Ivoire et la Banque mondiale.

« Le Cameroun est fier de s’inscrire dans cette dynamique en y apportant aussi sa solidarité », a déclaré le représentant de Paul Biya. Selon lui, « en 2020, nous avons eu un taux de croissance négatif pour la première fois en un quart de siècle. C’est-à-dire une récession économique. Les impacts humains et sociaux en termes d’emploi, de perturbation des affaires, de fermetures d’entreprises et d’impact social sur l’éducation des fermetures d’écoles sont énormes. Si l’on observe toutes ces conséquences, notamment en termes de vulnérabilité et de fragilité, le constat est qu’elles se multiplient. L’impact économique a conduit à des contraintes beaucoup plus fortes sur les budgets de nos pays avec des dépenses en hausse et des revenus en baisse ›› a expliqué le représentant du président camerounais.

Le plaidoyer d’Alassane Ouattara

Le président Alassane Ouattara a appelé au début de la procédure devant les institutions de Bretton Woods à relever les plafonds de déficit en Afrique subsaharienne. « Je pense qu’il est totalement injuste que les pays africains soient limités dans leur financement par des plafonds de déficit totalement irréalistes compte tenu de la lutte contre le terrorisme et de la crise sanitaire qui nous frappe durement. Et donc un autre plaidoyer que nous voulons faire ici est que le FMI accepte de relever les plafonds de déficit dans les pays subsahariens, comme cela a été fait en Europe ›› a plaidé le président ivoirien.
Ce sommet fait suite à l’appel des dirigeants africains lors du sommet sur le financement des économies africaines à Paris en mai dernier. La déclaration d’Abidjan qu’il a approuvée fixe l’objectif d’atteindre au moins 100 milliards de dollars au titre de l’IDA 20 d’ici 2023 – 2025.

L’IDA, l’Association internationale de développement, est une institution de la Banque mondiale qui aide les pays à faible revenu à réduire la pauvreté en accordant des prêts et des subventions pour des programmes susceptibles de stimuler la croissance économique et d’aider les nécessiteux.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.