Tchad: des proches d’une victime de la répression encore sous le choc

0

C’est la consternation pour cette famille tchadienne pleurant la mort d’un de leurs fils. Il a été tué mardi lors de la répression de la manifestation contre le Conseil militaire de transition, au pouvoir depuis la mort d’Idriss Déby Itno.

Difficile de comprendre le choix des militaires de tirer sur des manifestants pacifiques. Pour la famille, le jeune homme devient un martyr de la démocratie.

« Je dis qu’il est un martyr parce qu’au moment où il s’est impliqué, il ne savait pas à quoi s’attendre. Il s’est battu pour une noble cause. Il voulait que le Tchad soit démocratique et ils nous l’ont promis depuis le début, mais ce n’est pas ce que nous traversons. Ce qu’ils ont dit est différent de la réalité. Au fait, nous voulons changer cela. Donc s’il se battait, c’était pour changer le Tchad.« , marqué Joslin Loumvadi Put, l’oncle de la victime.

Au moins 6 personnes ont été tuées lors de la manifestation de mardi, tandis que 100 autres ont été arrêtées, selon un rapport de la junte. Des gens qui demandent le respect des dispositions constitutionnelles.

 » Le Tchad est choqué que le gouvernement ignore le peuple. Il ne connaît pas la misère que traverse la population. Il ne veut pas écouter les gens. Les étudiants sont au chômage, ils étudient, mais ils ne sont pas intégrés. Il y a des gens qui travaillent, ils n’ont pas de salaire. C’est un choc. a déclaré Bala Lama, chef de famille de la victime.

Les Tchadiens rêvent donc de changement après leurs 30 ans, d’une force incontestéeIdriss Deby mais la succession dynastique en cours à N’djaména cela semble être un inconvénient pour la pièce.

Source link

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire