Tchad : tensions sociales dans l’industrie pétrolière

0

Au Tchad, le pétrolier ExxonMobil est à la pointe avec ses salariés. La multinationale américaine, qui exploite le bassin pétrolier de Doba dans le sud du pays, a annoncé il y a quelques mois qu’elle vendait ses actifs à une société anglaise. Mais les modalités de ce départ ne conviennent pas aux travailleurs qui sont entrés dans une impasse avec l’entreprise américaine. Hier, les salariés ont même perquisitionné la piste de l’aéroport du site pétrolier où devait atterrir le futur repreneur.

Avec notre correspondant au Tchad, Madjiasra Nako

Ce vendredi 27 août, un peu avant midi, des véhicules de gendarmerie chargés de sécuriser les installations pétrolières reprendront position autour de la piste de Komé V. pour guider les futurs acquéreurs des actifs d’ExxonMobil dans le bassin pétrolier de Doba vers le site à transporter. Ils se mobilisent et envahissent la piste. Jusqu’à la fin de la journée, l’avion annoncé n’arrive pas.

La compagnie pétrolière doit remplir ses obligations

Cela fait plusieurs semaines que les négociations entre le major américain et ses associés sur les conditions de son départ sont au point mort. ExxonMobil, qui envisage de vendre ses actifs, ne souhaite pas exercer pleinement ses droits sociaux. Chose que les employés refusent. Nous avons même fini par arrêter la production avant que le gouvernement n’obtienne sa reprise.

Pour les autorités du pays, l’entreprise américaine doit non seulement remplir ses obligations envers les salariés, mais également remplir ses obligations en matière de fiscalité et de respect de l’environnement avant toute transaction avec le nouvel acquéreur.

►À lire aussi : Le développement économique du Tchad, un échec majeur des années Déby

.

#Tchad #tensions #sociales #dans #lindustrie #pétrolière

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: