Tchad : Wakit Tama retrouve sa liberté d’action

0

Au Tchad, la coalition des actions citoyennes, Wakit Tama, qui ne participe pas au dialogue national inclusif lancé depuis le 20 août, a annoncé samedi 17 septembre que, suite à l’échec de la médiation des religieux et sages de la République, il révoquera sa liberté de commercer.

La coalition d’actions civiles, Wakit Tama, annonce deux marches pour mercredi et vendredi prochains. Max Loalngar, le Coordonnateur de la Coalition, interviewé par le correspondant de RFI à N’Djamena, Madjiasra Nakodéclare vouloir lancer une mobilisation de grande envergure non seulement en reconnaissance de l’échec, mais aussi en reconnaissance de l’entrave aux libertés publiques, car le 15 septembre nous avons déposé deux demandes de marche au ministère de la Sécurité publique et de l’Immigration par le canal d’un huissier de justice. Et le bureau du ministre a refusé d’accepter cette demande, affirmant que le ministère ne peut pas recevoir de courrier demandant une promenade. »

« Erreur grave »

« Nous avons analysé la situationil continue, et nous en concluons qu’il s’agit d’une grave faute non seulement d’administration, mais aussi d’une volonté délibérée de ne pas reconnaître les institutions de la République, car, quoi qu’on en dise, un huissier, ce n’est pas le petit homme qu’il vous faut pour vous remettre le petit courrier, c’est une institution. »

« Notons également que ce refus donne force au constat d’huissier délivré dans lequel le refus d’accéder à la demande, et sur cette base nous exhortons la population à sortir les 21 et 24 pour manifester sa liberté. conclut Maître Max Loalngar.

►Lire aussi : Reprise du dialogue national au Tchad malgré le mécontentement de certains groupes

#Tchad #Wakit #Tama #retrouve #liberté #daction

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire