Tunisie : des start-up culturelles florissantes

0

Depuis 2011, les industries culturelles et créatives en Tunisie ont prospéré. Un boom alimenté par les avancées de la liberté d’expression, mais aussi par l’émergence de start-up, de plus en plus soutenues par des incubateurs spécialisés comme Minassa à Tunis.

Avec notre correspondant à Tunis, Oumeima Nechic

Niché dans une vieille maison de la médina de Tunis, l’incubateur Minassa voit défiler des cohortes de jeunes entrepreneurs. Une quinzaine de jeunes diplômés travaillaient ce jour-là sur leur business plan. Architectes, plateformes de créateurs ou encore stylistes y sont accompagnés.

Parmi eux, Ikram et son ami se réjouissent d’avoir reçu un financement :  » Nous avons choisi de venir au Minassa Lab car nous avons vu l’impact sur de nombreux entrepreneurs. Nous avons vu la différence entre avant et après. »

Ces jeunes créateurs de jeans recyclés sont guidés pendant plusieurs mois pour lancer leur marque de vêtements. L’incubateur soutient également les entrepreneurs établis.

Hamdi Toukabri, DJ a lancé une boutique de vinyles, également vendus en ligne, puis s’est tourné vers Minassa pour un accompagnement juridique :  » Cela a élargi mes horizons et m’a aidé à créer des objectifs à plus long terme. »

Il veut rendre ce marché de niche en Tunisie accessible au plus grand nombre et contribuer ainsi à la diversification de la scène musicale.  » Nous essayons d’augmenter la communauté des amoureux du vinyle en Tunisie et de donner aux plus jeunes l’accès à cette culture il dit.

Cependant, l’entrepreneur évoque encore des difficultés liées à la lourde bureaucratie tunisienne, des obstacles qui paralysent encore le secteur dans un pays qui parie de plus en plus sur les start-up.

►À lire aussi : Tunisie : un millier de jeunes à Tunis pour le grand hackathon africain

#Tunisie #des #startup #culturelles #florissantes

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire