Tunisie : les juges ne sont désormais plus autorisés à occuper des postes de direction

0
8

Mercredi 9 juin, le Conseil judiciaire suprême a interdit aux juges d’occuper des postes politiques dans l’exécutif. Ce conseil prône l’indépendance de la justice et son impartialité au regard des querelles politiques en cours. Cette résolution intervient après la démission par le Premier ministre mardi du chef de l’Autorité nationale anti-corruption. Le chef du gouvernement tunisien a remplacé mardi un juge, Imed Boukhris, par un autre, Imed Ben Taleb, à la tête de l’institution.

La nomination de juges à des postes politiques est controversée en Tunisie depuis des années. La justice est accusée de corruption et de partisanerie et la relation de confiance avec les citoyens est rompue tandis que les réformes du secteur tardent à démarrer.

Mais un pas vient d’être franchi avec cette interdiction faite aux juges tunisiens d’occuper des postes à la présidence, à la tête du gouvernement, dans les ministères et dans diverses institutions de l’Etat.

Selon la Cour suprême de justice, l’image de la magistrature s’est dégradée et le but de cette ordonnance est  » retirer la justice de la division politique qui ont épuisé l’État. C’est une décision » historique, beaucoup trop tard Pensez aux juges tunisiens qui luttent pour leur indépendance depuis 2011.

Pour eux, ce manque d’indépendance menace l’expérience démocratique de leur pays. Imed al Khaskhoussi, membre du Conseil supérieur de la magistrature, n’exclut pas que la nouvelle crise entre le président et son premier ministre ait accéléré la prise de cette décision.

Selon les milieux politiques et judiciaires tunisiens, ce verdict annule toute nomination de juges à des postes politiques. Le dernier en date est Imed Ben Taleb, qui a été nommé mardi à la tête de l’Autorité nationale anti-corruption.

Il annule également la nomination, par le Premier ministre, de trois Premiers ministres lors de son dernier remaniement. Des nominations démenties par le président qui a accusé quatre ministres d’implication dans des affaires de corruption. Ils n’ont jamais prêté serment pour lui.

.

#Tunisie #les #juges #sont #désormais #autorisés #occuper #des #postes #direction

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: