Mattel lance une poupée Barbie avec le syndrome de Down.

0

Barbie lance sa première poupée avec le syndrome de Down dans le but d’aider plus d’enfants à trouver un jouet qui les représente. Les dirigeants de Mattel ont déclaré qu’ils voulaient sortir la poupée pour « permettre à tous les enfants de se voir dans Barbie ». Ils se sont associés à la National Down Syndrome Society (NDSS) aux États-Unis pour mettre le produit sur le marché. La poupée fait partie de la ligne Barbie Fashionistas, qui a été lancée en 2022. Elle est également dotée d’une jambe prothétique, d’une Barbie qui utilise un fauteuil roulant et de poupées masculines plus minces et moins musclées.

La représentation est importante

La poupée a été conçue en consultation avec la NDSS et des professionnels de la santé pour être plus représentative des femmes atteintes du syndrome de Down, avec un visage et un corps sculptés différents, y compris une taille plus courte et un torse plus long. La poupée porte un collier pendentif rose avec trois chevrons ascendants qui représentent les trois copies du 21e chromosome, qui est le matériel génétique qui cause les caractéristiques associées à la condition. Les chevrons représentent « les chanceux » qui ont quelqu’un atteint du syndrome de Down dans leur vie.

Ellie Goldstein, un mannequin britannique atteint du syndrome de Down qui est apparu dans une campagne avec la nouvelle Barbie, a déclaré qu’elle était « tellement heureuse » de voir la nouvelle poupée. Elle a ajouté que la diversité était importante pour elle car les gens devaient voir plus de personnes comme elle dans le monde et ne pas être cachées.

Un pas en avant pour l’inclusion

La poupée est disponible en précommande à partir de mardi dans le magasin de jouets Smyths. Mattel a décrit cette collection comme sa « ligne de poupées la plus diversifiée et inclusive, offrant une variété de tons de peau, de couleurs d’yeux, de couleurs et de textures de cheveux, de types de corps, de handicaps et de modes, pour inspirer encore plus d’histoires ». En 2017, Mattel a lancé une poupée portant un hijab, inspirée de la fencer Ibtihaj Muhammad, qui est devenue la première Américaine à concourir et à remporter une médaille olympique en portant le vêtement.

La poupée Barbie avec le syndrome de Down est un pas en avant pour l’inclusion et la représentation. Elle permettra à plus d’enfants de se voir dans leurs jouets et de se sentir inclus dans la société. C’est un geste important de la part de Mattel et de la NDSS pour aider à briser les stéréotypes et à promouvoir la diversité.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: