C’est ce qui a tué Ami Touré » Toute l’actualité, les gens d’Europe, d’Afrique, d’Amérique…

0

La fille de l’ancien président guinéen Ahmed Sékou Touré n’est plus. Selon les médias de Conakry, elle est décédée au Maroc. Celui qui a marqué politiquement son pays s’est penché sur les frontières.

La fille de feu Ahmed Sékou Touré est décédée au Maroc des suites d’une longue maladie, selon des médias guinéens, qui disposent d’informations de première main. La fille du premier dirigeant de la Guinée indépendante lutte depuis des années contre le mal qui la ronge. Aminata Touré, qui souffrait d’un cancer du pancréas, a finalement gagné.

Le décès d’Aminata Touré à Rabat le 12 janvier 2021 est connu de tous les habitants du territoire politique guinéen. En fait, elle a marqué la vie politique à sa manière. Dans les années 1980, son père meurt à Cleveland et elle s’exile au Maroc. Elle a démarré son entreprise et gagné des parts de marché en Guinée équatoriale. Selon Guineanews.org, elle a très bien réussi dans la construction.

De retour en Guinée, Aminata Touré se lance en politique. Il y avait tout autant de succès dans les affaires. Car elle a réussi à passer un quartier où son parti n’est pas forcément majoritaire. Aminata Touré a même réussi le pari d’être élue maire aux élections municipales de 2018 sous la bannière du mouvement Kaloum Yigui face à des partis politiques comme le Rpg arc-en-ciel, l’UFDG et l’UFR dont Stronghold, s’en tenir à les média.

Source: DoingBuzz

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire