CM – 3 raisons pour lesquelles les Cardinals de St. Louis ont une réelle chance à NL Wild Card

0

Il y a un mois, les Cardinals de St. Louis avaient l’air cuits. Maintenant, ils sont au cœur de la course aux séries éliminatoires de la Ligue nationale.

Bien que leur record n’ait pas atteint un sommet, pour ainsi dire, les Cardinals ont maintenant une fiche de 67-63, ce qui est bon pour la troisième place de la Ligue nationale centrale. Il les a également à seulement deux matchs et demi derrière les Reds de Cincinnati pour la deuxième place de la Wild Card de la NL.

Il est encore temps pour les Cardinals de faire leur troisième apparition consécutive en séries éliminatoires, et ils ont les pièces pour faire une course. Voici trois raisons pour lesquelles ils ont une réelle chance de terminer une course en séries éliminatoires.

Statistiquement parlant, l’offensive du manager Mike Shildt a été décevante cette saison – encore une fois. Cela dit, ils ont été plausibles ces derniers temps. Les Cardinals sont entrés mercredi cinquième en MLB en moyenne au bâton (0,265), septième en OPS (0,778), sixième en coups sûrs (235) et à égalité au 11e en points (120) au cours du mois dernier.

Cela semble peu impressionnant, mais étant donné qu’il s’agit d’une équipe qui n’est pas dans la moitié supérieure de la MLB dans les catégories susmentionnées en 2021 dans son ensemble, l’offensive des Cardinals montre des signes de vie. Il y a des talents avérés et des géants endormis dans tous les domaines.

Nolan Arenado est une machine à frapper. Paul Goldschmidt est l’un des, sinon le meilleur joueur de premier but de la dernière décennie. Tommy Edman met le ballon en jeu à un niveau élevé. Paul DeJong a de la pop.

Yadier Molina est un frappeur d’embrayage et un backstop défensif de premier plan. Matt Carpenter est aussi un frappeur d’embrayage. Tyler O’Neill connaît une année de carrière à la plaque, soulignée par 21 circuits et un .848 OPS.

Cette unité a une combinaison de discipline de plaque, de frappe de contact pur, de puissance et de talent défensif dans son arsenal. Ils sont plus que capables d’être une unité mortelle pendant un mois à peine et de faire des dégâts lors d’un match éliminatoire.

Un coup souvent porté aux Cardinals de 2021 a commencé à lancer. Dans le même temps, leur rotation scrutée est en fait une unité respectable capable d’être une force robuste.

Bien sûr, Jack Flaherty a connu une campagne 2020 difficile et a été limité à 14 départs cette saison en raison de blessures. D’un autre côté, les Cardinals ont remporté des matchs qu’il ne lance pas, et ce n’est pas une garantie que sa saison soit terminée. En attendant, des personnalités comme Adam Wainwright, Kwang Hyun Kim, Miles Mikolas et J.A. Happ peut faire le travail.

Wainwright est une merveille sans âge, car il possède une MPM de 2,97 sur 26 départs à l’âge de 40 ans. Kim a connu le succès en s’appuyant sur un contact doux, car il possède une MPM impressionnante de 3,23 sur l’année. Mikolas s’est récemment rétabli et a connu du succès en induisant un contact faible dans le passé. Happ a été superbe depuis son arrivée chez les Cardinals, car il a affiché une MPM de 2,22 en cinq départs.

Le ramassage de mi-saison Jon Lester peut être efficace en passant une commande deux fois et n’a accordé que deux points au cours de ses deux derniers départs (11,1 manches).

Il s’agit d’une rotation avec des produits éprouvés et certaines personnes lançant leur meilleur baseball de la saison. Ils peuvent obtenir les cardinaux jusqu’en septembre. Si Flaherty revient, c’est un bonus supplémentaire.

Parmi les équipes à portée réaliste des deux têtes de série NL Wild Card, les Cardinals sont le groupe le plus éprouvé. Oui, les Reds ont bien joué, mais ils n’ont pas encore prouvé qu’ils sont capables de s’enfuir avec la deuxième tête de série. Les Reds ont joué au baseball .500 au cours des deux dernières semaines et ont toujours un enclos instable.

Les Padres de San Diego ont un talent exceptionnel dans tous les domaines, mais cela ne s’est pas traduit par le total de victoires envisagé. Les lanceurs de départ ont fait défaut et l’attaque a été bonne mais pas géniale. Tout comme les Reds, les Phillies de Philadelphie ont le talent pour être une équipe en séries éliminatoires, mais sont incohérents et ont été incapables de maintenir un jeu équilibré.

Le calendrier des Cardinals pour le reste du chemin est difficile, mais ils affrontent des équipes qu’ils doivent de toute façon surmonter pour se qualifier pour les séries éliminatoires. Ils ont cinq autres matchs contre les Reds, ainsi qu’une série de trois matchs avec les Padres et les Mets de New York, un espoir en séries éliminatoires en réanimation.

La partie la plus intimidante du calendrier des Cardinals vient d’avoir 10 matchs avec les Brewers de Milwaukee en première place et une série de quatre matchs contre les Dodgers de Los Angeles.

D’un autre côté, les Cardinals ont sept matchs contre les Cubs de Chicago, qui sont en train de se reconstruire. De plus, s’ils veulent être une équipe en séries éliminatoires, ils devront se débrouiller contre des équipes comme les Brewers, avec lesquelles ils sont familiers. Aller .500 contre leur rival divisionnaire pourrait faire l’affaire.

Les Cardinals sont l’une des équipes les plus vétérans du sport, et c’est un adversaire dangereux pour une équipe brute et non éprouvée au cours de la saison régulière et en séries éliminatoires. St. Louis a certainement les mains pleines, mais ils ont toutes les chances de percer le NL Wild Card Game. Tout peut arriver dans un match éliminatoire, peu importe l’adversaire.

En relation: Regardez des vidéos exclusives @ Sportsnaut Vids NOW – Comprend des invités incroyables et les sujets les plus brûlants

Keywords:

Cincinnati Reds,St. Louis Cardinals,National League,Miles Mikolas,Wild card,Cincinnati Reds, St. Louis Cardinals, National League, Miles Mikolas, Wild card,,St. Louis Cardinals,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: