CM – Ajustement inflationniste : le Sénat rejette le projet de loi

0

La subvention gouvernementale de 100 € pour l’inflation a été abolie mercredi 17 novembre par le Sénat dominé par l’opposition de droite. La mesure clé du deuxième projet de budget révisé pour 2021 a été remplacée par un renforcement « ponctuel » des mécanismes existants qui sont considérés comme « plus ciblés ». En première lecture, la Haute Assemblée a adopté ce projet de loi financier amendé (PLFR) labellisé « Fin d’administration » par 145 voix pour, 30 contre et 168 abstentions. L’Assemblée nationale pourra rétablir le texte du gouvernement après la navette.

L' »aide à l’inflation » annoncée par le Premier ministre en octobre en réponse à la hausse des prix des carburants s’élève à 100 euros et sera versée à 38 millions d’euros. Français,  » Salariés, indépendants, retraités, chômeurs, assistés sociaux « . minima, les boursiers qui perçoivent moins de 2.000 euros par mois » s’il est rétabli par l’Assemblée nationale comme prévu par le gouvernement. Le coût des finances publiques est estimé à 3,8 milliards d’euros.

« Nous avons choisi une méthode simple et rapide », a déclaré Olivier Dussopt, ministre des Finances publiques, et a également souligné l’engagement du gouvernement « pour un large cercle de les bénéficiaires. Pour le rapporteur général de la commission des finances du Sénat, Jean-François Husson (LR), cette « mesure électorale […] a des inconvénients » : en plus des coûts « très élevés » pour l’Etat, des « effets de seuil massifs » et « des effets d’aubaine considérables dus au manque de ciblage ».

Le groupe centriste a décidé de s’abstenir, Vincent Capo-Canellas a fait part de son « scepticisme » à propos d’un dispositif qui « laisse de nombreux trous dans l’étagère », notamment pour l’auto -salariés et retraités. L’abstention aussi à gauche. Selon Rémi Féraud (PS), pour souligner que les deux moyens, celui du gouvernement et celui du rapporteur, « ne sont pas satisfaisants, mais nous pouvons continuer à travailler ensemble pour trouver de meilleures solutions ».

« Tout le monde y va pour l’aider à faire un cadeau de Noël », a expliqué Sophie Taillé-Polian du groupe environnemental. « Cette aide ponctuelle pourrait ne pas suffire à résoudre un problème de pouvoir d’achat à long terme », a-t-elle ajouté. Pour Pascal Savoldelli (CRCE majoritairement communiste) « c’est la distribution des miettes ».

Recevez tous les jeudis la meilleure actualité économique et un aperçu des offres exclusives Le Point.

Lire les articles de la rubrique Economie,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQPolitique de confidentialitéPolitique de cookiesCrédit d’impôtTutoriel vidéoPublicitéContactPlan du siteMentions légalesCGUCGV Charte de modérationArchive

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu Point inclus dans votre annonce.

Pour cela, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

Keywords:

Inflation,Senate,Senator of France,France,Inflation, Senate, Senator of France, France,,Sénat, Indemnité inflation, Budget de l’Etat, Budget 2021, Actualité économique, entreprises, économie, bourse, emploi, impôts, cac 40, creation d’entreprise, chef d’entreprise, grands patrons, consommation, multinationales, privatisation, délocalisations, concurrence, monopole, crise, bourse, licenciements, unio,,,,,,,,,Projet de loi-Sénat-Parlement-Indicateur-Inflation-Économie-Indemnité-Budget-Economie et finances-Pascal Savoldelli-Rémi Féraud-Olivier Dussopt-Jean Castex-Emmanuel Macron-Assemblée nationale-Sénat,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: