CM – Astros pleinement conscients de ce qui les attend en retour à New York

0

Pour la première fois depuis la révélation du plan de vol de signe de 2017-2018, Jose Altuve et les Astros se rendront au Yankee Stadium cette semaine.

ST. PETERSBURG, Floride – Le Yankee Stadium n’accueille jamais ses visiteurs à bras ouverts, mais les Astros existent comme son paria le plus polarisant – une équipe toujours vilipendée pour des méfaits de quatre ans qui, selon certains, ont coûté aux Yankees un fanion de la Ligue américaine.

La série de trois matchs à venir est le premier voyage de Houston à New York depuis la découverte d’un stratagème de vol de signes au cours des saisons 2017 et 2018 au Minute Maid Park. Les Astros ont battu les Yankees en sept matchs pour remporter le fanion de la Ligue américaine 2017. Les quatre victoires des Astros se sont déroulées à l’intérieur du Minute Maid Park, en route vers un titre des World Series désormais terni.

« Vous ne pouvez pas vous attendre à un accueil très chaleureux », a déclaré dimanche le manager Dusty Baker. «Ce sera probablement un accueil plutôt froid, en fait. Vous ne pouvez rien y faire.

«Il n’y a que quatre ou cinq gars ici qui étaient même là quand tout s’est passé Et, alors, est-ce que les gens huent la personne? Huent-ils l’uniforme ou huent-ils l’organisation? La plupart des gars n’étaient même pas là, moi y compris. Qu’allez-vous faire? Vous ne pouvez pas contrôler ce que font les gens. Vous ne pouvez contrôler que ce que vous faites et ce que vous ressentez. « 

Les fans opposés ont fait de la vie un enfer sur la route pendant la majeure partie de la saison des Astros, la première avant les foules depuis que le stratagème de vol de signes a été mis au jour. Deux poubelles ont été jetées sur le terrain au stade Angel lors du road trip d’ouverture de la saison de l’équipe à Oakland et Anaheim. De maigres foules au Colorado et à Tampa Bay ont également inondé l’équipe d’invectives tout au long des matchs.

Les restrictions locales n’autoriseront que 20% de capacité pour les trois matchs des Astros à l’intérieur du Yankee Stadium, qui en détient 54 241. La petite taille des foules n’a pas arrêté les expositions passionnées. Le 16 avril, les Rays de Tampa Bay ont dû brièvement quitter le terrain après que les supporters aient jeté des débris pour montrer leur mécontentement face au terrible jeu des Yankees.

L’ancien voltigeur des Astros, Josh Reddick, a déclaré que les fans lui avaient jeté des bouteilles et des balles de baseball lors du troisième match de la série de championnats de la Ligue américaine 2019. Le lendemain, l’ancien manager A.J. Hinch a menacé de retirer son équipe du terrain si les fans le faisaient à nouveau dans le quatrième match.

Hinch et le directeur général Jeff Luhnow ont tous deux été licenciés à la suite du scandale. Tout le champ intérieur de départ des Astros reste de l’équipe de 2017 avec le starter Lance McCullers Jr.

« Je pense que nous essayons simplement de jouer notre jeu et de gagner », a déclaré le joueur de deuxième but Jose Altuve dimanche. «Parfois, oui, vous entendez ce que disent les gens dans les gradins. Mais de temps en temps, cela m’encourage à continuer à gagner des matchs. »

La haine se concentrera sans aucun doute autour d’Altuve, qui a remporté le prix du joueur le plus utile de la Ligue américaine 2017 contre le frappeur des Yankees Aaron Judge. En février dernier, le juge a dénoncé la punition «faible» infligée aux Astros et a révélé qu’il avait supprimé un message datant de trois ans sur les réseaux sociaux qui félicitait Altuve pour son prix MVP.

«Ils ont triché», a déclaré le juge. « Cela ne me convenait pas, et je n’avais tout simplement plus l’impression que le message que j’avais publié signifiait vraiment la même chose. »

Malgré le déluge de dérision, les Astros ont entamé le match de dimanche contre les Rays avec huit victoires lors de leurs 13 premiers matchs sur la route.

«Je pense que parfois c’est difficile (d’ignorer les huées), mais c’est ce que nous devons faire pour gagner des matchs», a déclaré Altuve. «Nous apprenons comment faire cela. Nous restons ensemble en équipe et cela peut être la clé pour nous. « 

Chandler Rome a rejoint le Houston Chronicle en 2018 pour couvrir les Astros après avoir passé un an à Tuscaloosa à couvrir le football de l’Alabama – au cours duquel Nick Saban a demandé s’il était à l’université. Il l’a fait, à LSU, où il a couvert l’équipe de baseball des Tigres pendant près de quatre ans. Il a également couvert la plupart des séries éliminatoires des Astros en 2015 en tant que stagiaire pour MLB.com

Ref: https://www.houstonchronicle.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour: