CM – Britney Spears remporte la première victoire pour supprimer la tutelle

0

Ce n’est que la première étape, mais elle étonnera les fans. « Nous avançons !  » : Britney Spears a applaudi mercredi 14 juillet pour une victoire dans leur lutte pour mettre fin à leur tutelle de son autonomie. Pour la première fois depuis la mise en place – il y a treize ans – de cette tutelle majoritairement paternelle, qu’elle remet de plus en plus en cause, la interprète de « Toxic » et « … Baby One More Time » a égayé son horizon.

« On y va les gars… on y va », a salué la star sur Instagram alors qu’il filmait la moto dans un Prairie, le juge de Los Angeles chargé de décider si Britney Spears devait ou non faire l’objet de cette mesure restrictive a en effet autorisé mercredi la chanteuse à choisir elle-même l’avocat pour la défendre dans cette procédure, ce qu’elle n’a pas fait était prête.

Mathew Rosengart, avocat d’autres stars hollywoodiennes comme Sean Penn ou Steven Spielberg, représentera désormais l’artiste. Il a immédiatement informé l’AFP qu’il envisageait de proposer « dès que possible » g, afin que le père du chanteur, Jamie Spears, n’ait plus le contrôle sur les biens de sa fille.

Le chanteur de 39 ans a été placé sous ce régime en 2008 après une descente aux enfers très remarquée. Les conditions sont très strictes et exigent que les décisions qui la concernent soient prises par son père, Jamie Spears, notamment, avec qui elle entretient depuis longtemps une relation difficile.

La star, qui s’est exprimée lors de l’audition téléphonique mercredi, a indiqué qu’il souhaitait une « enquête » contre ce dernier voire une « ordonnance de protection ». En larmes elle a supplié le juge de mettre fin à cette « tutelle abusive » et est même allée jusqu’à dire au tribunal qu’à un moment elle pensait « qu’elle (elle) voulait tuer ».

Un témoignage A l’image du plaidoyer explosif du chanteur fin juin, qui avait suscité un nouvel engouement pour cette affaire. « Traumatisée » et « déprimée », elle a dit qu’elle était empêchée de prendre des décisions concernant les amitiés ou les finances et qu’elle ne pouvait pas se faire retirer sa spirale si elle voulait plus d’enfants.

Une confiance qui soutient massivement le monde de la pop de son ex petit ami Justin Timberlake à Christina Aguilera et Madonna. Et a relancé la campagne #FreeBritney (en français #LibérezBritney) mise en scène par quelques fans passionnés dans la rue et sur les réseaux sociaux. Des centaines d’entre eux étaient rassemblés devant le tribunal mercredi à Los Angeles, mais aussi à New York, Phoenix, Londres et Washington, où ils ont organisé des rassemblements de soutien. « Merci à mes fans qui me soutiennent », a déclaré la chanteuse sur Instagram mercredi, même avec le hashtag de ses fans #FreeBritney.

Venez avec moi, les gens… venez avec moi !!! Nouveau avec une vraie représentation aujourd’hui … Je me sens GRATITUDE et BÉNI !!!! Merci à mes fans qui me soutiennent … Vous n’avez aucune idée de ce que cela signifie pour moi d’être soutenu par de si grands fans !!!! Que Dieu vous bénisse tous !!!!! pic.twitter.com/27yexZ5O8J

Depuis les discours répétés de la superstar, de nombreux personnages ont pris leurs distances au cœur de ce système complexe et controversé. Samuel Ingham, l’avocat assigné par un tribunal à Britney Spears plusieurs mois après que le crâne rasé a attaqué un paparazzi en 2007, a demandé à être démis de ses fonctions. La société de gestion financière qui devait prendre le contrôle de la fortune de Britney Spears avec son père, Jamie, a fait de même. Mercredi, deux demandes ont été confirmées par le juge compétent.

L’artiste manager de longue date Larry Rudolph a également quitté le navire. « Pourquoi M. Spears ne prend-il pas sa retraite ? « A présenté le nouvel avocat de Britney à l’AFP. « Il n’a plus rien à faire dans cette tutelle. L’avocat de son père a déclaré qu’il ne démissionnerait pas volontairement car il avait « été 24 heures sur 24 pendant 13 ans » pour sa fille. Britney Spears retrouvera-t-elle un jour le contrôle total de sa vie personnelle et professionnelle ? Le juge ne le dit pas encore.

Lire les articles de la rubrique People
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

Harry et Meghan Markle, le mariage tant attendu Johnny Hallyday : Lutte pour un héritage Diana, déjà 20 ans

FAQCrédit d’impôtTutoriel vidéoPublicitéContactPlan du siteMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique des cookiesPolitique de protection des données personnelles Archives

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu Point inclus dans votre annonce.

Pour cela, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

La rédaction du Point – plus d’une centaine de journalistes – vous accompagne
ses enquêteurs, ses reporters, ses correspondants sur tous les continents.
Notre travail? Enquêter, révéler et, surtout, ne jamais lâcher prise. Recettes de
L’abonnement et la publicité nous donnent les moyens d’un journalisme gratuit et de qualité.
Pour nous lire, abonnez-vous ou acceptez les cookies.

Keywords:

Britney Spears,James Parnell Spears,Jamie Lynn Spears,Britney Spears, James Parnell Spears, Jamie Lynn Spears,,,Etats-Unis,people,Britney Spears,,,,,,,,,Musique-Culture-USA-Procès-Musique-Britney Spears-Steven Spielberg-Christina Aguilera-Justin Timberlake-Madonna-Sean Penn,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: