CM – Burkina Faso : L’« hydre islamiste » a fait plus de victimes

0

Depuis 2015, les attaques islamistes se sont propagées à travers le pays. Ils déstabilisent la population, créent des conflits entre les communautés et font des milliers de personnes déplacées. Ce week-end, deux attaques dans le nord du Burkina Faso ont tué au moins 114 civils en quelques heures vendredi soir. Il s’agit de l’attaque la plus meurtrière dans ce pays depuis le début des violences djihadistes.

Ces attaques ont été menées dans la zone dite des « trois frontières » entre le Burkina Faso, le Mali et le Niger et ont été régulièrement la cible d’attentats meurtriers par des djihadistes présumés liés à Al-Qaïda et à l’État islamique contre des civils et des soldats.

« Dans la nuit de vendredi à samedi, des personnes armées ont mené une incursion mortelle à Solhan, dans la province de Yagha. Le nombre préliminaire de victimes est d’une centaine de morts, hommes et femmes », a indiqué à l’AFP une source sécuritaire. L’attentat et le bilan « préliminaire » ont été rapidement confirmés par le gouvernement, qui a publié un communiqué précisant que les victimes étaient « des civils sans âge, tués par des terroristes » et que « plusieurs maisons et le marché (de Solhan) étaient installés ». en feu ».

 » Face à cette tragédie des forces obscures, un deuil étatique de 72 heures sera décrété de minuit aujourd’hui 5 juin à 23h59 lundi 7 juin « , a ajouté le gouvernement, affirmant que  » Les Forces de défense et les Forces de sécurité travaillent d’arrache-pied pour neutraliser ces terroristes et ramener la paix dans la population.

Dans un message de condoléances aux familles des victimes, le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a condamné  » cet attentat barbare  » et  » ignoble » « . Nous devons rester solidaires et solidaires contre ces forces obscurantistes », a-t-il ajouté.

Dans la nuit du 4 au 5 juin, des personnes armées ont attaqué le village de SOLHAN dans la commune de Sebba au Sahel. Je m’incline à la mémoire de la centaine de civils qui ont été tués dans cette attaque barbare et présente mes condoléances aux familles des victimes 1/2

Selon une source locale, l’attaque visait ff, qui a été signalé vers 2 heures du matin (heure locale et GMT), d’abord sur les postes de volontaires pour la défense de la patrie, les VDP, les auxiliaires civils de l’armée et « les assaillants ont ensuite visité les concessions (maisons) et effectué exécutions ».

Solhan est une petite ville située à une quinzaine de kilomètres de Sebba, la capitale de la province de Yagha, et a connu ces dernières années de nombreuses attaques attribuées aux djihadistes. Le ministre de la Défense Chérif Sy et des membres de la hiérarchie militaire se sont rendus à Sebba le 14 mai et leur ont assuré que la situation s’était à nouveau normalisée après de nombreuses opérations militaires.

Cette attaque massive a été suivie d’une autre attaque tardive contre un village de la même région. vendredi soir, Tadaryat, au cours de laquelle au moins 14 personnes, dont un assistant civil, ont été tuées. Les attaques ont lieu une semaine après deux autres attaques dans la même zone, au cours desquelles quatre personnes ont été tuées, dont deux membres du VDP.

Les VDP, fondées en décembre 2019, travaillent après 14 jours d’entraînement militaire avec les forces armées pour des missions de surveillance, d’information et de protection. Ils font aussi office de pisteurs, combattant souvent avec l’armée au prix de lourdes pertes, avec plus de 200 morts dans leurs rangs depuis 2020, selon un recensement de l’AFP.

Les 17 et 18 mai ont été, selon le gouverneur de la région burkinabè du Sahel a déjà tué quinze villageois et un militaire dans deux attaques contre un village et une patrouille dans le nord-est du pays.

Depuis le 5 mai, les forces armées ont mené une opération de grande envergure dans le nord comme les attaques djihadistes ont éclaté et ont commencé au Sahel. Malgré l’annonce de nombreuses opérations de ce type, les forces de sécurité peinent à endiguer la spirale de violences djihadistes qui a fait plus de 1 400 morts et déplacé plus d’un million de personnes des zones de violence depuis 2015.

Lire les articles de la rubrique Afrique,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQCrédit ImpôtTutoriel vidéoPublicitéContactPlan du siteMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique de cookiesPolitique de protection des données personnellesArchive

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu Point inclus dans votre annonce.

Pour cela, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

Keywords:

Burkina Faso,Attack,Roch Marc Christian Kaboré,Burkina Faso, Attack, Roch Marc Christian Kaboré,,Burkina Faso,Terrorisme,,,,,Burkina-Faso,djihadisme,Afrique,,Burkina Faso,Afrique,Monde,,,,,Déplacés-Conflit-Terrorisme-Violences-Djihadisme-Sahel-Attaque terroriste-Population-Groupes armés-G5 Sahel,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour: