CM – Compte à régler

0

L’un des plus grands affrontements du 100 m féminin, du moins sur le papier, aura lieu à Eugene, dans l’Oregon, avec l’organisation de la Prefontaine Classic, une étape de la Wanda Diamond League, au Hayward Field aujourd’hui.

Le trio jamaïcain d’Elaine Thompson-Herah, Shelly-Ann Fraser-Pryce et Shericka Jackson, qui a terminé un-deux-trois dans cette épreuve aux Jeux olympiques de Tokyo, au Japon, le mois dernier, sera à nouveau défié par plusieurs de ces athlètes qui étaient dans cette finale. L’Américain Sha’Carri Richardson, qui était absent à Tokyo en raison d’une interdiction de dopage, figurera également et espère prouver un point.

Thompson-Herah a remporté l’or à Tokyo dans les relais 100 m, 200 m et 4×100 m pour devenir la première femme et la deuxième athlète après Usain Bolt à remporter les 100 m et 200 m aux Jeux olympiques consécutifs. Thompson-Herah, qui a également battu le record de 33 ans de Florence Griffith Joyner au 100 m, avec un temps de 10,61 secondes pour devenir la deuxième femme la plus rapide de tous les temps, mènera la charge. Elle a déclaré lors de la conférence de presse officielle avant la rencontre d’hier, qui comprenait également Fraser-Pryce, Jackson et Richardson, qu’elle n’avait pas encore eu le temps de célébrer sa sortie à Tokyo car elle s’entraînait toujours avant la poursuite de sa saison. .

« Il n’y a pas de célébration », a-t-elle déclaré aux journalistes. « Je ne suis pas encore rentré, la préparation est toujours en cours. C’est mon premier 100 m de la Diamond League de la saison, alors j’attends avec impatience ma première course après les Jeux olympiques.

« Mon objectif est de continuer à viser, continuer à rêver, continuer à faire ce que je fais et continuer à inspirer la jeune génération. »

Fraser-Pryce a également eu un avant-goût de l’histoire à Tokyo, devenant le premier athlète de tout sexe à remporter quatre médailles olympiques en carrière sur 100 m. Elle dit que la profondeur du 100 m féminin l’a aidée à la forcer à donner le meilleur d’elle-même à chaque fois qu’elle emprunte la piste.

« Je suis heureux que vous ayez cette compétition parce que lorsque vous vous entraînez, vous devez toujours vous assurer que vous vous donnez à 100% à tout moment car vous ne pouvez pas avoir de place pour des erreurs ou des relâchements. parce qu’il y a tellement d’autres dames qui sont derrière toi qui viennent. Donc, cela vous oblige définitivement à être sur votre A-game et je pense que c’est bien pour moi en tant qu’athlète parce que je veux toujours m’assurer qu’à chaque fois que je franchis la ligne, je me suis donné à cent pour cent et je veux toujours courir ma meilleure course.

Interrogée sur le nouveau look de Hayward Field, qui a été récemment rénové, Fraser-Pryce a plaisanté en disant qu’elle n’était pas éblouie.

« C’est bien, les couleurs sont jolies, mais peut-être parce que je suis déjà venu ici, je n’ai pas eu cet ‘effet wow’ tout de suite, parce que j’ai déjà été ici et je l’ai vu à la télé, donc ça va », a-t-elle dit.

Richardson était son impétueuse habituelle, lors de la conférence de presse, déclarant que bien qu’elle respecte les réalisations de Thompson-Herah et Fraser-Pryce, elle se concentre uniquement sur elle-même.

« S’aligner contre ces femmes, ce sera une course incroyable demain », a-t-elle déclaré. « Deux des femmes assises ici sont deux des femmes les plus rapides à avoir jamais pratiqué ce sport. Je suis donc honoré d’être sur la même scène avec eux, mais je ne suis pas frappé par la vedette.

«Quand il est temps de se mettre en ligne, nous faisons tous les mêmes choses. Il s’agit de ce que vous allez faire quand vous êtes dans votre voie. Si vous êtes inquiet pour la voie suivante, comment pouvez-vous investir pleinement dans ce que vous devez faire pour réfléchir à la vôtre ? Je suis impatient de courir contre eux et de faire ressortir le meilleur d’eux, et j’espère qu’ils pourront faire ressortir le meilleur de moi.

Avec l’Américaine Teahna Daniels, la Suisse Mujinga Kambundji, la Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou et l’adolescente jamaïcaine Briana Williams, qui a couru la première étape de l’équipe jamaïcaine de relais féminin 4x100m, le décor est planté pour quelque chose de très spécial et si les conditions sont bonnes, nous pourrions voir un chrono de moins de 10,60 secondes par le vainqueur demain lorsque le coup de canon part à 15h41 Heure de la Jamaïque.

Un autre cracker est également attendu dans le 100 m masculin en tant que leader mondial Trayvon Bromell, avec un record de la saison (SB) de 9,77, et qui, étonnamment, n’a pas atteint la finale de l’épreuve à Tokyo, sera en quête de rédemption dans un affrontement des poids lourds. Ses compatriotes Fred Kerley, médaillé d’argent à Tokyo ; Ronnie Baker, qui était finaliste, et le vétéran Justin Gatlin, et Michael Norman, quatrième place des Jeux olympiques de Tokyo, viseront le succès ici. Cependant, le Canadien Andre De Grasse, médaillé de bronze à Tokyo, et le finaliste Akani Simbine d’Afrique du Sud, espèrent encore gâcher la joie des Américains.

Les Jamaïcaines Janieve Russell et Ronda Whyte participeront également au 400 m haies féminin demain.

Russell, qui a terminé quatrième à Tokyo avec un record personnel de 53,08, et Whyte qui a été disqualifié à Tokyo pour faux départ, affronteront la médaillée d’argent Dalilah Muhammad et son compatriote américain Shamier Little.

Titre associé :
Score à régler

Keywords:

Elaine Thompson-Herah,100 metres,Shelly-Ann Fraser-Pryce,Diamond League,Jamaica,Olympic Games,Elaine Thompson-Herah, 100 metres, Shelly-Ann Fraser-Pryce, Diamond League, Jamaica, Olympic Games,,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour: