CM – Contrat Rafale en Inde : le PNF confisque des juges d’instruction

0

Cinq ans plus tard, l’ONG Sherpa a obtenu gain de cause devant la justice française. Un juge d’instruction a été interpellé pour enquêter sur des soupçons de corruption liés à la vente de 36 Rafale à l’Inde. Un contrat en or de plusieurs milliards d’euros. Le parquet national financier (PNF) l’a annoncé le 14 de Mediapart.

« C’est un premier pas important vers la manifestation de la vérité dans un dossier qui a déjà les allures d’un scandale d’Etat », ont réagi les avocats de l’AFP. Sherpa, William Bourdon et Vincent Brengarth. Fin 2018, Sherpa a déposé une première action en justice afin que le PNF puisse enquêter sur cette vente de septembre 2016 pour 7,8 milliards d’euros. L’ONG a notamment condamné le choix de Reliance, partenaire indien de Dassault dans cette vente et société d’un homme d’affaires proche du Premier ministre indien Narendra Modi. Dassault a remporté un appel d’offres pour la fourniture de 126 avions en 2012 et a depuis négocié avec l’avionneur indien Hindustan Aeronautics Ltd (HAL).

Selon Dassault, les négociations ont été achevées à « 95 % » en mars 2015. Mais le mois suivant, après la visite officielle de Narendra Modi en France, les négociations échouent à la surprise générale. Reliance Group, une société privée sans expérience dans l’industrie aéronautique, a alors été contraint de signer un nouveau contrat pour la livraison de 36 avions aux frais de HAL. En janvier 2016, au moment des négociations finales, le groupe Reliance a financé un film coproduit par Julie Gayet, la compagne du président de l’époque François Hollande. L’ancien chef de l’Etat s’est défendu contre tout conflit d’intérêts, affirmant que la France n’avait « pas le choix » du partenaire indien de Dassault, ce qui a déclenché une série de réactions en Inde.

Jean-Yves Le Drian, actuel ministre français des Affaires étrangères et L’ancien ministre de la Défense du président socialiste avait lui-même martelé que Paris n’avait « subi aucune pression » de New Delhi. En avril 2019, Le Monde annonçait également que la France avait abandonné une revalorisation fiscale d’un montant total de 143,7 millions d’euros en 2015 visant une société française du groupe Reliance alors que cette vente était en cours de négociation.</ Un proche du patron de Reliance, Anil Ambani s'en était vanté. journal qu'il avait rencontré l'homme d'affaires indien Emmanuel Macron dans son cabinet de ministre des Affaires économiques début 2015 pour y régler le litige fiscal. Le PNF a stoppé la première dénonciation de Sherpa en juin 2019 sans engager de procédure préliminaire.

Mais en avril, Mediapart avait soulevé des soupçons dans une série d’articles contre le parquet, spécialisé dans la lutte contre les délits financiers, et l’agence française de lutte contre la corruption. (AFA) d’avoir « enterré » cette vente controversée. Le journal a également évoqué « des millions d’euros de pots-de-vin » versés à un agent soupçonné d’avoir aidé Dassault à conclure la vente, « dont une partie […] a été restituée sous forme de pots-de-vin à des responsables indiens pourrait l’être ».

Gayet « vous écris… J’ajoute, et pas seulement parce que je me souviens des généreuses subventions accordées par l’ancien président PS de la région Ile de France ! (heureusement remplacé par V. Pécrese, qui gère la région).
« Aucune chance, car ce n’est pas pour cela que le PNF a été créé », dit Freiheit !
En effet, Hollande a fondé PNF auquel il a nommé TOUS les membres qui s’occupent PRINCIPALEMENT d’arranger ses petites affaires et de « balayer » les ennuyeux. (regardez récemment, cette enquête parallèle c/ Sarko alors que c’est interdit… ce qu’ils s’en foutent est même récompensé par une PROMOTION). Faites ce que je dis… pas ce que je fais… ce magistrat qui est maintenant à la retraite et appelé à refuser de comparaître ! Un bel exemple dans la magistrature !
« Saura-t-il encore couvrir cette affaire en Hollande grâce à son « travail » avec le PNF, qui ne se compose que de proches ? Ou le boomerang lui reviendra-t-il ? Apparemment, beaucoup d’entre nous sont d’accord avec ce tir empoisonné.

l’ONG SHERPA (comme en 2016), la SAISI, encore le PNF (. Après des révélations de la presse qui reprennent cette affaire, qui à l’époque a été classée par le PNF comme « sans suite » (encore) ! ** Quoi fera le PNF quand il s’agira d’un traité sous mandat néerlandais qu’il a déjà classé sans successeur ? *** Qui élira le juge ? *** ? Vous faites enfin la lumière sur à quoi ressemble cette affaire, lit-on :  » un panier plein de crabes », où « le groupe RELIANCE avait financé un film/produit par J. Gayet » lit également *** le ministre des Affaires économiques qui a accordé cette « remboursement d’impôt de 143,7 millions d’euros au groupe Reliance ? » aimez savoir la vérité si le D n’est pas mentionné ?

Merdiapart et Sherpa : que de bonnes personnes qui appartiennent au bon clan.
Le PNF : que des gens bien (à cause de la gauche), honnêtes, objectifs et qui travaillent sans arrière-pensées sournoises.
Déplacez-vous, il n’y a rien à voir

Lire les articles de la rubrique International,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQCrédit ImpôtTutoriel vidéoPublicitéContactPlan du siteMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique de cookiesPolitique de protection des données personnellesArchive

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu Point inclus dans votre annonce.

Pour cela, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

La rédaction du Point – plus d’une centaine de journalistes – vous accompagne
ses enquêteurs, ses reporters, ses correspondants sur tous les continents.
Notre travail? Enquêter, révéler et, surtout, ne jamais lâcher prise. Recettes de
L’abonnement et la publicité nous donnent les moyens d’un journalisme gratuit et de qualité.
Pour nous lire, abonnez-vous ou acceptez les cookies.

Keywords:

Dassault Rafale,India,National Financial Prosecutor’s Office,Dassault Aviation,Dassault Rafale, India, National Financial Prosecutor’s Office, Dassault Aviation,,,,,France,Défense,Corruption,Aéronautique,Inde,,,Monde,Dassault Système,Inde,Rafale,,avion,armée,inde,pnf,rafale,,Dassault,Inde,Rafale,Aéronautique,Politique,Affaires,Monde,Eco / Conso,,,Diplomatie-France-Enquête-Industrie-Corruption-Exportations-William Bourdon-François Hollande-Narendra Modi-Julie Gayet-Parquet national financier,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: