CM – CORONAVIRUS : la Bourgogne-Franche-Comté compte l’un des plus faibles décès supplémentaires de France lors de la troisième vague

0

Publié le 30 juin 2021 à 8h15

La Bourgogne-Franche-Comté a été l’une des régions les plus durement touchées lors des première et deuxième vagues de l’épidémie de Covid-19.

Entre le 1er mars et le 14 juin 2021, la Bourgogne-Franche-Comté a enregistré 8 903 décès toutes causes, soit 3% de plus qu’en 2019. A l’exception de la Martinique (0%), c’est le plus faible excédent de décès en France. À l’échelle nationale, l’augmentation de la mortalité était de 9 %. Elle a été particulièrement forte à Mayotte (26%), à la Réunion (22%), en Île-de-France (17%), dans les Hauts-de-France (15%) et en Provence-Alpes-Côte Azure (13%). contraste avec les deux premières vagues épidémiques (mars-avril 2020 et septembre 2020-janvier 2021), dans lesquelles la Bourgogne-Franche-Comté était l’une des régions les plus touchées. Les décès avaient alors augmenté de 27% puis de 28% par rapport à l’année précédente. Ils touchaient principalement les personnes âgées. La troisième vague se caractérise cependant par une surmortalité par rapport à 2019 quasi nulle pour la tranche d’âge à partir de 85 ans dans la région. L’augmentation de la mortalité a été principalement observée chez les 65 à 84 ans. Cependant, il était presque trois fois moins prononcé que lors des deux vagues précédentes. En Bourgogne-Franche-Comté, le Doubs est le département qui a enregistré la plus forte augmentation de décès depuis le 1er mars par rapport à 2019 (11%). Cependant, ce département a enregistré un très faible nombre de décès en avril 2019. Suivez la Côte-d’Or et l’Yonne (5%). Publié le 28 juin par Philippe Rossignol (INSEE)

Keywords:

Bourgogne-Franche-Comté,Golden eagle,Jura,Bourgogne-Franche-Comté, Golden eagle, Jura,,,,,,,,,,,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: