CM – Des bombes en Afghanistan près de l’école pour filles tuent 50 personnes

0
18

Les talibans ont nié avoir été impliqués dans les attaques. Le bilan des attentats à la bombe près d’une école de filles dans un quartier de Kaboul majoritairement peuplé de chiites Hazara s’élève désormais à 50, a annoncé dimanche 9 mai le ministère afghan de l’Intérieur. Le porte-parole du ministère, Tareq Arian, a déclaré aux journalistes que la veille, une voiture piégée avait explosé devant l’école de Sayed Al-Shuhada et deux autres bombes avaient explosé lorsque des étudiants paniqués avaient fait irruption à l’extérieur. Il a ajouté que plus d’une centaine de personnes avaient été blessées et que la plupart des victimes étaient des étudiantes.

L’attaque n’a pas été alléguée, mais le président afghan Ashraf Ghani a accusé les talibans d’en être responsables. «Les talibans sont derrière ces attaques. Ils ont mené des attaques similaires contre des écoles dans le passé », a déclaré Tareq Arian. Les explosions se sont produites dans le quartier Hazara de Dasht-e-Barchi dans la partie ouest de la capitale afghane, qui est principalement peuplé de chiites Hazara et est souvent attaqué par des groupes islamistes sunnites. Elle a eu lieu alors que ses habitants faisaient leurs courses avant la fête musulmane de l’Aïd-al-Fitr, qui marquera la fin du mois de jeûne du Ramadan la semaine prochaine.

Les attaques surviennent alors que l’armée américaine continue de retirer ses restes 2500 soldats d’Afghanistan et quitte un pays déchiré par 20 ans de conflit. La veille, les États-Unis et les Européens ont appelé à une reprise « immédiate » et « inconditionnelle » des négociations en Afghanistan, accusant les talibans d’incitation à la violence et de blocage du processus de paix lors du retrait des forces étrangères.

Les négociations entre le gouvernement de Kaboul et les talibans ont commencé au Qatar en septembre, mais elles sont au point mort. Une conférence spéciale en Turquie était prévue pour la fin du mois d’avril pour la relancer. Il a dû être reporté, cependant, car les talibans ont refusé de participer au retard du retrait américain, initialement prévu le 1er mai de la Turquie par l’ancien président Donald Trump.

Cela se produit depuis le début du retrait des forces étrangères. violents affrontements, en particulier dans la province méridionale de Helmand. Les avions américains ont aidé à repousser une importante offensive des talibans qui a conduit des milliers d’Afghans à fuir leurs maisons pour échapper à la violence dans la région de Lashkar Gah.

Même les riches: les sous-humains

Mais que voulez-vous que ce pays soit miné par l’Islam, ne soutient pas les femmes qui s’émancipent, s’éduquent et avancent dans la vie organisationnelle du pays. Pour ces folles, seules les collections de leur sperme perverti sont là. Surtout, ils craignent de perdre leur machisme. Et comme ils sont intellectuellement incapables de se débattre avec des idées, ils tuent des jeunes filles avec des bombes mal placées dans des voitures. Ce pays va couler et j’ai beaucoup de pitié pour les femmes car ce sont elles qui paieront le plus!

Les États-Unis se retirent d’Afghanistan, une catastrophe se profile et un grand nombre d’Afghans quitteront leur pays … et arriveront en Europe.

Lisez les articles dans la section Internationale,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQTutoriel vidéoPublicitéContactez-nousSitemapMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique relative aux cookiesArchive de la politique de confidentialité personnelle

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu de l’article inclus dans votre annonce.

Pour ce faire, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

Ref: https://www.lepoint.fr

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: