CM – Discours de Jean Castex Lundi 6 décembre : Tourner la vis pour sauver Noël ?

0

LANGUE CASTEX. Le Premier ministre doit s’exprimer à l’issue du Conseil de santé à midi ce jeudi 6 décembre.

L’épidémie de coronavirus est en forte reprise depuis des semaines et les autorités sanitaires mettent en garde contre le risque que les hôpitaux soient sous haute pression avant Noël. Ce lundi 6 décembre, de nouvelles mesures de freinage du Covid-19 pourraient être annoncées par Jean Castex à midi, à l’issue d’un nouveau conseil de protection sanitaire organisé ce matin à l’Elysée. Le Premier ministre lui-même doit faire le point sur les procédures d’arbitrage qui ont eu lieu : il ne sera pas question de confinement ou de couvre-feu, mais il y aura des rappels sur l’importance de la vaccination. Un des choix possibles, selon Le Parisien, est d’installer des jauges dans des lieux fermés qui secouent les gens, comme des salles de concert ou des discothèques. Une autre possibilité, encore très incertaine, est la mise en place d’un contrôle d’identité des clients à l’entrée des bars et restaurants, une procédure qui jusqu’alors était toujours considérée comme relevant de la seule responsabilité de la police. La vaccination des enfants pourrait démarrer en janvier mais aucune décision ne sera prise sans l’avis de la Haute Autorité de Santé, qui ne s’est pas encore prononcée.

Pour suivre en direct les annonces de Jean Castex, ce lundi 6 décembre, page mise à jour du temps sur la gestion de la crise sanitaire et de l’épidémie de Covid-19 en France.

A l’issue du Conseil de défense sanitaire mercredi 21 juillet, le Premier ministre s’est exprimé au JT de 13h sur TF1 pour faire le point sur l’épidémie de coronavirus en France. Jean Castex a confirmé dans son interview que les préfets auraient la possibilité de prendre des mesures de freinage. « Il est hors de question de rester inactif : les préfets ont déjà pris un certain nombre de décisions pour mettre en place des mesures de freinage au niveau local. ces mesures », a-t-il déclaré.

Le 22 avril, Jean Castex revient de prison. L’occasion pour le Premier ministre de reconnaître le 3 mai comme le début de la suppression progressive des mesures restrictives. Ce jour-là, Jean Castex a annoncé aux Français que le couvre-feu resterait en place. « Le pic de la troisième vague est derrière nous et la baisse de la pression épidémique semble être en marche », a déclaré le chef du gouvernement. Autres sujets que Jean Castex a abordés ce jour-là : réouverture des commerces, des zones de culture et des restaurants, retour des élèves en classe, autotests à l’école, nouvelle confiance en AstraZeneca, bloc sanitaire pour l’arrivée des passagers en provenance des pays à risque.

Jean Castex a été interviewé par BFMTV mardi 16 mars pour faire le point sur la situation sanitaire. « Nous sommes toujours dans une situation extrêmement difficile aujourd’hui », a-t-il déclaré. « Le virus évolue, nous devons nous y adapter et accepter nos munitions. » Il a ajouté, avant d’évoquer les mesures restrictives : « Le confinement est quelque chose qui doit être considéré avec beaucoup de prudence. On connaît ses vertus, mais aussi ses conséquences. Si nous sommes capables de décider, nous devons prendre en compte tous les paramètres », a déclaré le Premier ministre. Le fait est que, malgré nos efforts communs, nous constatons aujourd’hui que nous sommes dans une situation préoccupante, critique. saisis dans d’autres parties du territoire sont sur la table. […] Le moment est venu de réfléchir aux dispositions pour la région parisienne ».

Le Premier ministre a également évoqué la polémique lors de ce grand rendez-vous du vaccin AstraZeneca. « J’espère vraiment que le feu vert sera donné. Jusqu’à présent, je n’avais pas eu le privilège de me faire vacciner quand c’était mon tour. J’aurai 55 ans, je n’ai pas de comorbidités, j’attendrai de voir ce qui vient de se passer, j’ai pensé qu’il serait judicieux de me faire vacciner le plus tôt possible pour montrer à mes concitoyens que la vaccination est une solution.» Le Premier ministre s’est montré optimiste quant à l’avenir de la campagne de vaccination.

Jean Castex s’était également inquiété dimanche soir sur le réseau social Twitch interrogé par le journaliste Samuel Etienne.

Jean Castex s’est exprimé le 4 mars dans les départements pour reporter le renforcement de la surveillance, qui indiquait que l’épidémie se poursuivait, mais pas de manière exponentielle.

Jeudi 25 février, une conférence de presse gouvernementale s’est tenue en présence de Jean Castex et le Premier ministre a prononcé un discours Formulaire d’alerte, n’annonçant aucune nouvelle restriction, mais plaçant vingt départements en vigilance renforcée, menaçant de nouvelles mesures, dont des interdictions le week-end principales annonces de Jean Castex le 25 février :

Le Premier ministre a organisé le 4 février une grande conférence de presse pour faire le point sur les restrictions existantes pour contrôler l’épidémie. Il a appelé les Français à les exhorter à faire attention aux vacances. Voici ce qu’il faut retenir : le Premier ministre Jean Castex s’est exprimé vendredi 29 janvier. Le chef du gouvernement n’a pas annoncé une reprise immédiate du confinement, mais a prévenu les Français que le pays était au bord de ce troisième confinement. « La question du confinement est juste », compte tenu des données sur le virus. « On peut se donner la chance de l’éviter », a-t-il néanmoins déclaré. Les mesures suivantes ont été annoncées :

Jean Castex a accepté l’invitation d’Anne-Élisabeth Lemoine le 18 janvier pour évoquer la crise sanitaire, les nouvelles mesures qui sont entrées en vigueur, mais aussi la campagne de vaccination du gouvernement, qui compte plusieurs depuis son début a suscité la controverse. Interrogé sur les chiffres de vaccination en France et la deuxième phase de la campagne, qui a démarré plus tôt que prévu initialement, Jean Castex a confirmé que « le calendrier a changé comme le contexte lui-même a changé, notamment en ce qui concerne les variantes ». Jean Castex a également souligné qu' »il faudra plusieurs mois pour que les vaccins confèrent une immunité adéquate à l’ensemble de la population ». De ce fait, le confinement « reste sous enquête ». « Je maintiens un équilibre qui peut être remis en cause presque tous les jours. Il faut se réserver la capacité d’agir, être enfermé en fait partie ! », a déclaré le Premier ministre.

Le 14 janvier, Jean Castex informait des restrictions pour contenir la propagation du Covid-19 en France. Lors d’une conférence de presse, à laquelle ont également assisté six de ses ministres, le chef du gouvernement a annoncé un durcissement des mesures, déclenché par une situation sanitaire qui continue d’inquiéter : le couvre-feu a été avancé à 18 heures pour le Toute la métropole à partir du samedi 16 janvier, les conditions d’entrée ont été durcies sur le territoire national à partir du lundi 18 janvier, tous les voyageurs hors UE qui souhaitent entrer en France doivent se soumettre à un test négatif avant d’embarquer. Comme prévu, le protocole sanitaire dans les écoles a été durci, notamment dans les cantines. Quant à l’enseignement supérieur, à partir du 25 janvier, les cours en présentiel n’étaient possibles que pour les étudiants de première année, mais uniquement en demi-groupes. La vaccination a été étendue à partir du 18 janvier aux personnes pouvant développer une forme sévère de la maladie, quel que soit leur âge (800 000 personnes). Comme prévu, elle était également ouverte à toute personne âgée de plus de 75 ans.

Jeudi 7 janvier, le Premier ministre a fait le point sur l’accélération de la campagne de vaccination. Il a ensuite annoncé que 10 départements avaient été identifiés qui imposeraient un couvre-feu à partir de 18 heures, ainsi que 15 autres départements qui sont déjà sous ce régime.

Ce jour-là, le chef du gouvernement a annoncé le report de la réouverture de théâtres et terrains de sport. Il avait également indiqué qu’un couvre-feu serait imposé le 15 janvier à partir de 20 heures.

Ce jour-là, le Premier ministre a fait le point sur la situation sanitaire et a prolongé la seconde détention avec des mesures de secours.

Résumé

Entretien avec Jean Castex le 21 juillet
Discours de Jean Castex le 22 avril
Discours de Jean Castex le 18 mars
Jean Castex sur BFMTV le 16 mars
Interview de Jean Castex sur Twitch
Discours de Jean Castex le 11 mars …

Je gère mes abonnements push

Les informations recueillies sont destinées au Groupe CCM Benchmark pour assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles sont également utilisées à des fins publicitaires ciblées dans le cadre des options auxquelles vous avez souscrit.

Vous avez le droit d’accéder à vos données personnelles et de les rectifier ainsi que d’en demander la suppression dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également revoir vos options de ciblage à tout moment. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Keywords:

Jean Castex,Prime minister,Hôtel Matignon,December,Jean Castex, Prime minister, Hôtel Matignon, December,,,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: