CM – Engie prépare la cession de sa filiale Endel au groupe Altrad

0

Selon le Figaro, le géant de l’énergie Engie va céder sa filiale Endel, spécialisée dans la maintenance industrielle et nucléaire, au groupe français Altrad. Cette opération s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme de cessions qui permettra à Engie d’accélérer son développement dans les énergies renouvelables.

Valentin Hamon Beugin

27 août 2021

07:56

Valentin Hamon Beugin

15 jours gratuits et sans engagement

Chez Engie, la réorganisation avance rapidement. Comme le rapporte Le Figaro, le géant de l’énergie s’apprête à céder sa filiale Endel, spécialisée dans la maintenance industrielle, au groupe français Altrad, expert des services industriels. La vente aurait reçu le feu vert de l’État, qui détient 23,64 % d’Engie, et d’EDF, principal client de l’activité nucléaire d’Endel. Aucun montant n’a été communiqué officiellement, mais la reprise pourrait se faire « à un prix négatif » et les activités de maintenance industrielle de la filiale sont en sérieuse difficulté.

L’énergéticien français a annoncé son intention de vendre Endel le 15 octobre. La filiale avait mis en avant son chiffre d’affaires de 750 millions d’euros en 2016 grâce à ses 140 implantations, principalement en France. Outre l’industrie nucléaire, elle est active dans d’autres secteurs clés tels que la sidérurgie, la pétrochimie, l’agroalimentaire, la pharmacie, la cosmétique ou encore la défense et entretient des installations de la Direction générale de la défense (DGA).

juillet
2021

-9.11

juin
2021

6,86

juin
2021

7.8

Le contenu des indices est abonnés à L’Usine Nouvelle. Réservé

Plusieurs repreneurs potentiels ont été nommés, comme Framatome, Orano ou encore Spie. Mais finalement ce serait le groupe fondé par l’homme d’affaires Mohed Altrad basé en Europe, en Asie et en Afrique qui aurait gagné le pari. De quoi renforcer son activité nucléaire, alors qu’EDF et le CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives) sont déjà parmi leurs clients.

Mais les syndicats d’Endel craignent que cette vente n’entraîne une réduction des effectifs d’environ 6 000 salariés. « Endel doit rester dans le giron de l’Etat », a fait valoir Frédérik Conseil, délégué syndical central de la CGT Endel Engie, interrogé par L’Usine Nouvelle en octobre. De plus en plus d’entreprises sous-traitent. Nous pouvons déjà voir des différences de qualité dans les sites Lambda. Cela finira de la même manière dans le nucléaire ». « A ce titre, les réflexions menées n’ont aucun effet sur l’emploi », a tenté de se rassurer Engie.

En tout cas, le géant de l’énergie semble déterminé à mettre en œuvre son projet de rénovation, qui a été initié depuis un peu plus d’un an et devrait lui permettre de récolter plus de huit milliards d’euros sur la période 2019-2023. Cette somme doit notamment servir à réduire les dettes et à investir massivement dans les énergies renouvelables afin de ne pas se laisser distancer par la concurrence.

Le programme de vente du Groupe est déjà bien rempli : En octobre, Engie a cédé la majorité (29,9 %) des 32 % du capital de Suez à Veolia pour 3,4 milliards d’euros. La cession de 11,5% du capital de GRTgaz à la Caisse des Dépôts et à CNP Assurances a également été officialisée fin juillet. Le Conseil d’administration a également annoncé son intention de prendre une participation de 40,4 % dans GTT, spécialiste des réservoirs de GNL pour navires, en tout ou en partie.

Après tout, tous les regards sont actuellement tournés vers Equans, la nouvelle unité de Services Multi-Techniques du groupe, qui emploie près de 75 000 personnes. D’une valeur comprise entre cinq et six milliards d’euros, il est convoité par les industriels (Bouygues, Eiffage, Spie) ainsi que par les grands fonds d’investissement.

Votre email sera traité par notre couverture presse, qui selon le titre , devient l’une des sociétés suivantes appartient …

continuer la lecture

Votre e-mail sera traité par notre couverture de presse, qui selon le titre appartient à l’une des sociétés suivantes :
Nanterre Monitor Group B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Industry Service Info Group (GISI) Nanterre 442 233 417.
Cette société, ou l’une des sociétés du groupe Infopro Digital, peut l’utiliser pour vous l’apporter en son nom ou en son nom
Clients, produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles.
Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour plus d’informations : Charte des données personnelles.

éducation

éducation

éducation

Heineken Entreprise – 16/08/2021 – CDI – MONS EN BAROEUL

DATE DE REPONSE 23.09.2021

L’USINENOUVELLE.com, leader de l’information professionnelle B2B, vous offre l’opportunité d’écouter l’actualité économique et industrielle des domaines de l’automobile et des nouvelles mobilités, de l’aérospatiale, de l’agro-alimentaire, de l’énergie et du développement durable, de la santé, de la cosmétique et du luxe, Chimie, transports, construction, défense, plasturgie, métallurgie, matières premières et matériaux, biens de consommation, électronique, informatique, télécommunications, cybersécurité, numérique et nouvelles technologies.

Une marque du groupe

Keywords:

ENGIE,Altrad Investment Authority S.A.S.,Energy economics,Maintenance,Enterprise,Mohed Altrad,ENGIE, Altrad Investment Authority S.A.S., Energy economics, Maintenance, Enterprise, Mohed Altrad,,Business, Finance, & Economics,,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: