CM – Enrico Macias : « Je suis mélancolique à l’intérieur et heureux à l’extérieur »

0

Mireille Dumas lui consacre lundi 27 décembre à 22h55 un passionnant documentaire riche en témoignages de ses amis les plus proches. Enrico Macias semble étonnamment drôle et… généreux comme toujours.

Enrico Macias : Mireille Dumas a fait un travail extraordinaire. Le titre Enrico Macias, The Unexpected est parfaitement approprié. Je ne m’attendais pas à être surpris.

Diverses séquences de spectacles des années 70 vous font paraître drôle. Est-ce votre vraie nature ?

Je me suis découvert en regardant le film que je suis drôle. Comme le dit Dany Brillant, je suis mélancolique à l’intérieur et heureux à l’extérieur.

Dans le film, on se souvient de votre relation avec Dalida et Claude François, eux aussi nés de l’autre côté de la Méditerranée. Étiez-vous apparenté ?

Tous ceux impliqués dans le documentaire sont ou étaient comme des frères ou des sœurs pour moi. Nos relations ont été extraordinairement solidaires. Nous n’avons pas essayé de tirer la couverture sur nous-mêmes. Certains, comme Annie Cordy, ont disparu. Elle m’aimait beaucoup et je l’adorais aussi. Sacha Distel, Robert Castel, Charles Aznavour : Ils sont partis et ils me manquent beaucoup. Je suis également proche de Gad Elmaleh, Élisa Tovati, Yves Lecoq et Liane Foly, qui témoignent également.

Est-ce que Kendji Girac, qui ne cache pas son admiration pour vous, est votre héritage artistique ?

Je me retrouve en lui. Il inspire la même excitation que j’ai eu quand j’ai commencé. Il respecte les anciens autant que j’ai respecté Charles Aznavour à mes débuts. Et rappelez-vous que j’ai eu la chance de faire des duos avec Charles !

Il faut demander aux réalisateurs et producteurs de le faire ! Malgré tout, ces dernières années, je suis allé à Welcome Aboard et à The Truth, If I Lie ! voir. C’est grâce à Maritie et Gilbert Carpentier puis Philippe Bouvard dans Les Grosses Têtes que j’ai fait passer le mot !

Vous incarnez votre propre rôle dans la série Family Business pour Netflix. Avez-vous aimé l’expérience ?

Oui, j’ai beaucoup apprécié. Le personnage joué par Gérard Darmon est fan d’Enrico Macias. Il y a eu trois saisons, mais il n’y en aura pas de quatrième. Dommage.

Les 2 et 3 avril vous serez à l’Olympia avec Al Orchestra. Quel est votre public aujourd’hui ?

Je n’ai pas l’habitude de me vanter, mais mes salles sont aussi pleines qu’avant. Et pourtant j’ai 83 ans. Et il y a plein de jeunes là-bas !

Les informations recueillies via ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique pour Reworld Media Magazines et/ou ses partenaires et prestataires pour l’envoi de bons plans et offres promotionnelles.
Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent.
Pour en savoir plus ou exercer vos droits, vous pouvez consulter nos Conditions Générales d’Utilisation.

Keywords:

Enrico Macias,France 3,Mireille Dumas,Claude François,Enrico Macias, France 3, Mireille Dumas, Claude François,,,Actu TV, Actualité, rsgreen,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour: