CM – Face à l’épidémie d’Omicron, l’exécutif revient en première ligne – Sciences et Avenir

0

Par

AFP

le 27 décembre 2021 à 12h52

Lire pendant 4 minutes

Pas de cessez-le-feu pour les pâtissiers en vue de l’offensive Omicron : L’exécutif sera mobilisé lundi pour accélérer la transformation du passeport sanitaire en passeport de vaccination, mais aussi pour faire face à la situation qui s’est imposée à la suite de l’ascension fulgurante de la nouvelle variante désormais « à réévaluer ». .

Pas de cessez-le-feu pour les pâtissiers au vu de l’épidémie d’Omicron : L’exécutif sera mobilisé lundi pour accélérer la transformation du carnet de santé en carnet de vaccination, mais aussi pour décider de nouvelles mesures face à l’augmentation fulgurante dans la nouvelle variante.</ Le président Emmanuel Macron tiendra un conseil de protection sanitaire consacré au Covid-19 par visioconférence depuis Fort Bregançon, sa station balnéaire du Var, à 16 heures, une heure avant le Conseil des ministres, qui doit passer le projet de loi instituant le passeport vaccinal.</ Quatre jours avant le nouvel an, le gouvernement pourrait faire plusieurs annonces après ces deux réunions d'urgence. Et la question de nouvelles restrictions, qui ont déjà été décidées par plusieurs pays voisins, se pose alors que le nombre de contaminations explose, plus de 100 000 nouveaux cas ont été enregistrés samedi, un record depuis le début de la pandémie.

l’opposition certains, à l’image de la candidate LR à la présidentielle Valérie Pécresse, de reporter la rentrée scolaire prévue lundi 3 janvier. Une cinquantaine d’infirmières dans une tribune au JDD prônent une telle mesure « en raison de sa proximité avec les fêtes de fin d’année avec recours à l’enseignement à distance jusqu’au retour des seuils d’indicateurs de santé publiquement définis ». D’autres prônent un couvre-feu le 31 décembre, bien que plusieurs scientifiques a estimé lundi qu’une telle « mesure ponctuelle, un peu sur une journée ou sur une soirée, n’a pas vraiment d’intérêt », comme le dit l’épidémiologiste Pascal Crepey dans Europe 1.

Une des pistes examinées par le gouvernement réduit actuellement le temps d’isolement des cas contacts d’une personne testée positive pour le variant Omicron de 7 à 17 jours, à condition d’avoir un calendrier vaccinal complet.

L’idée est d’éviter de paralyser le pays, alors que la prolifération des les arrêts de travail pourraient entraîner « une possible désorganisation d’un certain nombre de services essentiels », Selon le Conseil scientifique.

Parce que « le scénario réaliste est que nous aurons (soit) 200 000 infections par jour à la mi-janvier » avec un nombre exponentiel de cas contacts, a estimé vendredi l’infectiologue Benjamin Davido.

En ce week-end de Noël, près de 8 000 vols ont été annulés par les compagnies aériennes du monde entier, tandis que des milliers d’autres sont retardés en raison de l’isolement de nombreux personnels des compagnies aériennes et des aéroports. .

Même l’obligation de porter des masques à l’extérieur pourrait être renforcée, à l’image de l’arrêté du préfet de Savoie, qui depuis 30 10 personnes, comme les marchés, les théâtres etc.

Mais plus que jamais, l’exécutif est se concentrant initialement sur la vaccination. C’est l’objectif de la transformation du passeport sanitaire en passeport de vaccination. Le projet de loi, qui entrera dans un premier temps en vigueur fin janvier, sera examiné par la commission de l’Assemblée nationale, qui a été présentée en Conseil des ministres lundi, avant d’arriver au Sénat le 5 janvier.

Son La mise en œuvre est bruyante du texte consulté par l’AFP prévu pour le 15 janvier.

Dans le détail, il transforme le pass sanitaire en pass de vaccination « pour accéder aux loisirs, restaurants, salons, séminaires et foires ou encore transports nationaux », notamment en train.

Cependant, la seule soumission d’un test négatif reste valable « pour l’accès aux établissements et services sanitaires et médico-sociaux ».

Si les chiffres de contamination au Covid-19 sont enregistrés, environ 22 millions de Français ont déjà reçu une dose de rappel, soit plus de la moitié des 40 millions de Personnes éligibles.

Cependant, la pression sur les hôpitaux continue de monter, avec 16 365 personnes actuellement hospitalisées ou 506 nouvelles admissions en 24 heures, alors que la variante Omicron deviendra sans doute majoritaire en France cette semaine, et probablement déjà implanté en Ile-de-France. L’épidémiologiste Dominique Costagliola a déclaré lundi à France Inter.

Face à l’urgence, la Haute Autorité de santé (HAS) a recommandé vendredi que la dose de rappel puisse être administrée à la population éligible à partir de trois mois.

De son côté, le ministère de la Santé a annoncé qu’il raccourcirait le délai à 4 mois avec effet immédiat – c’était alors 5 mois après la dernière injection – et non à partir du 3 janvier comme initialement prévu.

La HAS a également recommandé dans son communiqué, l’administration d’un rappel de vaccination aux jeunes de 12 à 17 ans qui souffrent d’un déficit immunitaire ou d’une comorbidité à risque sévère avec effet immédiat.

vaccination
vaccination
La France
Variante Omicron

En cliquant sur « Je m’abonne », vous consentez à ce que Sciences et Avenir utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter. Vous confirmez avoir pris connaissance de nos Conditions Générales d’Utilisation et de notre Politique de Confidentialité, qui vous informent sur les modalités de traitement de vos données et les possibilités d’exercer vos droits sur ces données. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant les liens de désinscription ou en nous contactant à [email protected] contacter

En cliquant sur « Je m’abonne », vous consentez à ce que Sciences et Avenir utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter. Vous confirmez avoir pris connaissance de nos Conditions Générales d’Utilisation et de notre Politique de Confidentialité, qui vous informent sur les modalités de traitement de vos données et les possibilités d’exercer vos droits sur ces données. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant les liens de désinscription ou en nous contactant à [email protected] contacter

Si vous souhaitez modifier vos centres d’intérêt, vous pouvez toujours cliquer sur le lien Notifications situé en bas de toutes les pages du site.

Keywords:

Conseil de défense et de sécurité nationale,Emmanuel Macron,Conseil de défense et de sécurité nationale, Emmanuel Macron,,Confinement en France,Coronavirus Covid-19,couvre-feu,Emmanuel Macron,Gouvernement,Santé publique,Vaccins,,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour: