CM – « France 2030 » : que peut-on attendre du plan présenté par Emmanuel Macron ?

0

Le retour du stratège de l’État devrait faire son grand retour aujourd’hui. Mais en bonne logique, nous
faut dire : tout aux refuges pour animaux. Le stratège de l’État est une fiction coûteuse pour le contribuable pour une bonne raison.

L’État ne peut pas savoir
quelles sont les technologies du futur. Preuve avec le plan d’investissement pour
L’avenir lancé par Nicolas Sarkozy en 2009. Dix milliards ont été dépensés dans l’espoir de créer un Google à la française, mais en vain. Cependant, l’argent n’a pas été utilisé en vain, il y a des laboratoires qui
a dû en profiter, mais il a
Compétitivité de la France. Et cela s’est traduit par des dettes. ça veut dire des impôts
Avenir.

Mais il fut un temps
glorieuse politique industrielle du temps de Pompidou, de De Gaulle, du nucléaire. Il est vrai que nous nous appelons souvent
Les compétences de De Gaulle en la matière, notamment à la campagne
Campagne électorale. Mais vu en détail, le bilan industriel est de
Le général n’est pas si prospère, estime le chef du Medef, Geoffroy Roux von
Bézieux, qui vient de publier un livre sur De Gaulle et l’économie : « Sauf pour le nucléaire, où le militaire est le fer de lance
civile, les différents grands projets gaulliens ont échoué, que
TV couleur – SECAM – Essayer de créer une industrie électronique –
le plan de calcul – ou le Concorde, dont on connaît le sort fatidique », confirme-t-il.

Néanmoins, il y a eu quelques succès comme le TGV, qui a changé la France. On pourrait aussi ajouter l’industrie du téléphone en 1970-80 qui
L’espace, avec Arianespace, le premier lancement de satellite en 1979.

Mais dans les trois cas, le client était l’État lui-même.
faire ça en france. Dès que le client n’est plus l’autorité, nous
perd du terrain. C’est ce qui est arrivé à notre industrie du téléphone qui
effondré après la disparition du monopole et qui menace aujourd’hui
Chambre arienne. Là aussi, le marché des satellites explose, en cours de privatisation et de nouveaux entrepreneurs comme Elon Musk et Jeff Bezos ont été trouvés
produit des innovations de rupture à des prix extrêmement compétitifs. innovation
dans le marché libre, c’est avant tout une question commerciale.

Cette fois-ci, le gouvernement semble vouloir changer d’approche. Dans
partant du principe que l’innovation ne surgit pas à grande échelle
structures publiques, même si elles disposent d’un savoir-faire technique. L’idée serait
organiser divers appels d’offres internationaux pour des projets, des concours en
Total dans les domaines de l’énergie, de la nutrition, de la santé. Avec un
organe responsable de l’évaluation des candidatures des entreprises et/ou
Laboratoires et financés en partie.

Le modèle est le fameux BARDA,
l’Agence américaine des médicaments, contre laquelle nous avons le vaccin
Covid-19, c’est elle qui a financé son développement après avoir choisi
Projets. C’est une idée nouvelle en France, c’est intéressant. elle a
mieux à pied car ça reste une idée à 30 milliards de dollars.

Pour assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous avons
vous demander de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription est valable sur le site RTL.fr.

Keywords:

Emmanuel Macron,France,2030,Nuclear power,Emmanuel Macron, France, 2030, Nuclear power,,,Politics,,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: