CM – Fuite possible dans une centrale nucléaire chinoise EPR, surveillée par Framatome

0

Framatome, filiale du groupe français EDF, a annoncé lundi qu’elle surveillerait « l’évolution de l’un des paramètres de fonctionnement » de la centrale nucléaire de Taishan dans le sud de la Chine après que CNN a signalé une éventuelle fuite radioactive sur le site .

L’installation « est dans leur plage de fonctionnement et leur sûreté approuvée », a indiqué un communiqué à l’AFP Framatome, qui a participé à la construction de la centrale.

Les deux réacteurs de Taishan sont à ce jour les seuls EPR qui ont été commandés dans le monde entier. Des unités supplémentaires sont en construction en Finlande, en France et au Royaume-Uni.

CNN a signalé une possible « fuite » dans cette installation, les deux réacteurs EPR construits par EDF utilisant la technologie française, sur la base d’une lettre de Framatome au département américain de Énergie Selon le diffuseur américain, les autorités de sûreté chinoises ont également relevé les limites de rayonnement acceptables à l’extérieur du site afin d’éviter un arrêt de la centrale.

« Framatome soutient l’analyse du développement d’un des paramètres de la centrale nucléaire de Taishan », a indiqué la société française sans jamais mentionner de fuite ni préciser lesquels de ces « paramètres » étaient surveillés. .

« Selon les informations disponibles, l’appareil se trouve dans sa zone d’exploitation et de sécurité autorisée », a-t-elle ajouté sans autre explication.

L’exploitant de la centrale, le China General Nuclear Power Group (CGN), rapporte pour sa part dans un communiqué des métriques environnementales « normales », mais sans se référer directement aux informations de CNN.

« Actuellement, la surveillance continue des données environnementales montre que les indicateurs environnementaux de la centrale nucléaire de Taishan et de ses environs sont normales », a déclaré l’entreprise chinoise qui n’a pas répondu aux demandes d’informations de l’AFP.

En France, le gouvernement, le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) et EDF ont pas de réponse dans l’immédiat.

EDF est actionnaire à 30 % de la joint-venture, qui est responsable de la construction et de l’exploitation de ces deux réacteurs de 1 750 MW chacun. Les sociétés chinoises CGN et Guangdong Energy Group détiennent chacune 51 % et 19 % des actions.

La Chine compte une cinquantaine de réacteurs en exploitation, ce qui la place au troisième rang mondial après les États-Unis et la France.

Im Le mois dernier, le président russe Vladimir Poutine et le président chinois Xi Jinping ont salué le début des travaux de construction de nouveaux réacteurs en Chine en coopération avec l’agence russe Rosatom.

Lire les articles de la rubrique International,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQCrédit ImpôtTutoriel vidéoPublicitéContactPlan du siteMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique de cookiesPolitique de protection des données personnelles Archives

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu Point inclus dans votre annonce.

Pour cela, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

Keywords:

Nuclear power,Nuclear power plant,Taishan Nuclear Power Plant,Électricité de France,EPR,Nuclear power, Nuclear power plant, Taishan Nuclear Power Plant, Électricité de France, EPR,,,,Flash, Flash Actu, Fil, Fil info, Breves, Actualite, news, informations, actualités, actu, depeches, nouvelles, infos, taux, devises, sicav, fcp, medias, immobilier, retraite, assurance, placement, entreprise, emploi, formation,,,,,nucléaire,énergie,Chine,,énergie,nucléaire,France,Chine,électricité,,énergie-nucléaire-France-Chine-électricité,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: