CM – Grand bordel de Lyon … – Débriefing et NOTES des joueurs (OL 2-3 OGCN)

0

L’Olympique Lyonnais a été renversé à domicile par Nice (2-3) ce dimanche alors qu’une victoire aurait suffi à sa chance. Il a terminé quatrième de Ligue 1 et ratera la Ligue des champions pour la deuxième fois consécutive …

Des regrets éternels pour l’Olympique Lyonnais … Alors qu’ils avaient un boulevard en raison du match nul 0-0 de Monaco avec Lens Pour atteindre la 3e place, l’OL a été renversé ce dimanche en seconde période à domicile par Nice (2-3) lors de la dernière journée de Ligue 1.

Les hommes de Rudi Garcia échouent à la 4e place du général et manqueront le Ligue des champions pour la deuxième année consécutive …

Plus nets, les Gones ont eu une chance rapide, mais le tir de Depay a tourné en rond. Sous pression, le Niçois a logiquement concédé l’ouverture du but d’une tête décroisée de Toko-Ekambi (1-0, 14e). L’OL n’a pas lâché leur étreinte et Aouar, apparemment accro à Todibo, a grondé après que VAR ait refusé de lui donner une phrase.

Cependant, au fil des minutes, les Aiglons sont devenus plus audacieux et il a fallu deux arrêts importants par Anthony Lopes face à Rony Lopes jusqu’à ce que l’OL conserve son avantage. Cependant, les Portugais s’inclinaient à bout portant face à Dolberg, qui égalisait après une nouvelle intervention du VAR (1: 1, 29e). Les deux équipes ont abandonné coup par coup et après un arrêt de Benitez avec une tête de Marcelo Lopes ont dû travailler avec une sortie décisive devant Dolberg.

Mais le Lyonnais était meilleur et a finalement pris la tête avec une copie de Le premier but d’une tête de Toko-Ekambi dans un centre de Depay, auteur de sa deuxième passe décisive de la soirée pour son dernier match dans le Rhône (2-1). 40.). L’OL a même pensé faire la pause, mais le VAR a logiquement annulé le but d’Aouar en raison de la position de hors-jeu de Toko-Ekambi.

Cependant, le club du Rhône, pratiquement qualifié en LoC pendant la pause, était sorti après son retour mécontent de la vestiaire quand Kamara a égalisé avec une fusée (2-250.)! Lopes, fiévreux sur le coup, n’a pas aidé son équipe … En fait, Saliba a mis la salle en orbite en inscrivant une tête après un coup franc (2-3, 57e)! Malgré les entrées de Slimani, Cherki et Mendes, l’OL a désespérément trébuché sur une bonne défense niçoise qui ne laissait aucune chance réelle alors qu’elle continuait de menacer. Dans ce triste sens, Garcia et Depay quitteront le Rhône …

Un match intéressant avec de nombreux buts, dont le grand de Kamara, mais de manière inégale. En fait, la première période a été très agréable avec le ballon passant d’un but à l’autre. Une fois au sommet de l’heure, les Niçois ont endormi les Gones et le deuxième acte s’est avéré moins rythmé.

– A gauche de la surface, Aouar rejoint Depay, qui passe à Toko-Ekambi. Dos au but, le Camerounais s’allonge au premier poteau devant Thuram et frappe d’une tête décroisée, que Benitez (1-0, 14) frappe.

– Lees Melou, qui a été retrouvé par Lopes sur le côté gauche de la surface, franchit les six mètres dans lesquels Dolberg apparaît fort et marque en se jetant. Le but est atteint après l’intervention du VAR, où le Danois n’est pas hors-jeu (1-1, 29.).

– Cornet retrouve Depay dans la surface derrière la défense. Le Néerlandais a crocheté Atal et a croisé Toko-Ekambi, qui a gagné avec une tête de près (2: 1, 40 minutes).

– Kamara a tiré une roquette de la gauche sur un ballon mal dégagé qui a tiré plus de 20 À quelques mètres et ne peut toucher que fébrilement Lopes (2-2, 50e).

– Après un coup franc de Gouiri, Saliba s’impose devant Cornet dans les airs et bat Lopes à bout portant (2-3, 57e) .

De retour sur le parquet de son club d’entraînement, l’attaquant azuréen avait beaucoup d’envie et ça se faisait sentir! L’Aiglon était un passeur crucial pour Saliba sur un coup franc. Il n’a pas marqué, mais il n’a pas arrêté de peser sur la défense lyonnaise avec ses courses acharnées, ses dribbles et ses défections. Jusqu’au bout il aura tout donné pour blesser gravement ses anciens coéquipiers.

Anthony Lopes (4): Auteur de deux arrêts décisifs contre son homonyme niçois en première mi-temps et d’une sortie importante avant Dolberg. Le gardien de course d’orientation se montre enthousiasmé par le but de Kamara et accélère la chute de son équipe, même si la frappe niçois a été écrasante.

Léo Dubois (3): Jeu très décevant de l’arrière droit qui a eu du mal à trouver les idées de Kamara traiter avec. Le seul Lyonnais resté en équipe de France pour l’euro n’existait guère offensivement. Remplacé à la 74e minute par Mattia De Sciglio (non noté).

Marcelo (3,5): Bien sûr, de bonnes interventions dans ce domaine, mais aussi des erreurs qui ont coûté cher au défenseur central, qui a affronté Dolberg en première mi-temps et avoue l’erreur évitable qui conduit au coup franc du 3-2.

Jason Denayer (4): Derrière cela, le défenseur central n’a pas apporté sa présence habituelle dans les duels. Le Belge est mal placé pour le premier but adverse et ne lit pas la trajectoire du coup franc sur le dernier.

Maxwell Cornet (4): Auteur de plusieurs pertes de ballon dangereuses et battu par Saliba sur le dernier but. Le latéral gauche était toujours le moins mauvais des défenseurs lyonnais. Surtout, l’Ivoirien a apporté une belle contribution offensive et a initié le deuxième but avec une excellente passe.

Bruno Guimarães (3): En termes de forme, le milieu de terrain a déçu ce soir. Le Brésilien, qui a été complètement dévoré par les Niçois au milieu de terrain, a eu du mal avec ses sorties de balle. Remplacé à la 61e minute par Islam Slimani (non noté).

Maxence Caqueret (3): Il n’était pas non plus au niveau attendu. Le milieu de terrain, battu par des Niçois plus agressifs en duel, a été complètement anéanti par ses adversaires. Remplacé à la 67e minute par Ryan Cherki (non noté).

Karl Toko Ekambi (7): L’attaquant voulait mener la course d’orientation vers LoC avec son doublé. Ses buts à deux têtes ont récompensé la première période très réussie du Camerounais qui s’est montré disponible et inspiré lorsque sa passe cruciale au but a finalement refusé Aouar. Puis disparu du radar en seconde période.

Lucas Paquetá (2): transparent. Le milieu de terrain a été tellement efficace depuis son arrivée qu’il a complètement raté son match en affichant un volume de match bien en dessous de ses capacités et en multipliant les passes inexactes.

Houssem Aouar (5): Inspiré Être impliqué dans ses décisions et dans l’ouverture du score, le milieu de terrain a réalisé une première phase plutôt encourageante malgré la frustration d’un penalty rejeté (à tort?). Ekambi. Puis de nouveau en ligne. Remplacé à la 67e minute par Thiago Mendes (non noté).

Memphis Depay (6): Lors de son dernier match contre l’OL, le Néerlandais a fait preuve de beaucoup d’envie, comme le prouvent ses deux passes décisives. Cependant, après un début très énergique, sa contribution s’est estompée au fur et à mesure que le jeu avançait et le capitaine lyonnais a progressivement disparu des débats. Une fin d’aventure particulièrement frustrante pour celui qui s’est plaint aux arbitres au coup de sifflet final.

Walter Benítez (5): Le gardien de la Riviera, frappé à deux têtes à bout portant de Toko-Ekambi, n’en a pas fait de gros arrêts, mais il réagit à Marcelo en première mi-temps, puis avec un coup pas très fort de Depay.

Youcef Atal (4): Le côté droit est encore loin de son meilleur niveau et Depay le dégage facilement à le 2ème but de l’OL. La contribution de l’Algérien reste également incohérente à l’offensive.

Jean-Clair Todibo (6,5): Après un début de match difficile qui aurait pu lui coûter un penalty car il semble y avoir un contact avec Aouar dans la surface, le le défenseur central a sorti le bleu de réchauffement avec la clé une énorme seconde mi-temps. Interceptions, blocs, sauts: Le joueur prêté par le Barça aura été au four et au moulin.

William Saliba (6): Plus sobre que Todibo, mais tout aussi solide, le défenseur central a également tenu la maison en seconde période, pour oublier ses 45 premières minutes en moyenne. L’ancien Stéphanois s’offre lui aussi le but de la victoire, qui fait tellement mal.

Hassane Kamara (6,5): Au cours du match, le latéral gauche a été relevé car c’était son premier appel à la Côte d’Ivoire devrait être cette semaine en frappant avec un excellent missile. Son assaut a blessé l’OL dans la dernière demi-heure.

Khéphren Thuram-Ulien (7): Le milieu de terrain suivra la saison prochaine. Le joueur niçois a présenté un très gros volume de jeu et a montré des résultats prometteurs au Groupama Stadium avec ses retours défensifs, ses efforts urgents et ses projections. Omniprésent malgré quelques inexactitudes. Remplacé à la 83e minute par Morgan Schneiderlin (non noté).

Rony Lopes (4,5): Un peu comme à sa saison, personne ne voulait sourire aux Portugais ce soir. L’ancien Monégasque a réussi à faire des différences et à créer des situations pour lui-même, mais il a systématiquement péché dans le geste final et Anthony Lopes l’a battu deux fois en particulier. Remplacé à la 78e minute par Dan Ndoye (non noté).

Hichem Boudaoui (5): Jeu discret pour le milieu de terrain qui s’est habitué à aller mieux. L’Algérien a néanmoins fait un travail parallèle satisfaisant. Remplacé à la 88e minute par Jordan Lotomba (non noté).

Pierre Lees Melou (5,5): Le passant décisif de Dolberg, le milieu de terrain, s’est bien battu et les efforts du capitaine niçois dans la pression n’avaient rien à voir avec la victoire de son équipe au milieu de terrain.

Kasper Dolberg (6,5): Pour son possible dernier match en salle, l’attaquant a montré un visage intéressant avec un but. Inspiré par ses mouvements, le Danois aura alourdi la défense adverse.

Et pour vous, qui étaient les meilleurs et les pires joueurs du match? Commentez dans la section « Commentaires » ci-dessous!

LYON 2-3 NICE (Mi-temps: 2-1) – FRANCE – Ligue 1/38 journée Stade: Groupama Stadium, Lyon – Arbitre: Benoit Millot, France Buts: K. Toko Ekambi (14e) K. Toko Ekambi (40e). ) pour LYON – K. Dolberg (27.) H. Kamara (50.) W. Saliba (57.) pour les avertissements NICE: Marcelo (56.), pour LYON – K. Thuram-Ulien (45. 1.), J. Todibo (65.), pour NICELYON: Anthony Lopes – Marcelo, J. Denayer – L. Dubois (M. De Sciglio, 74.), M. Cornet – M. Caqueret (M. Cherki, 67.), Bruno Guimarães (I. Slimani, 61.) – Lucas Paquetá – K. Toko Ekambi, H. Aouar (Thiago Mendes, 67.) – M. Depay NICE: W. Benítez – J. Todibo, W. Saliba – Y. Atal, H . Kamara – K. Thuram-Ulien (M. Schneiderlin, 83.) – Rony Lopes (D. Ndoye, 78.), H. Boudaoui (J. Lotomba, 88.), P. Lees Melou, A. Gouiri – K . Dolberg

# ps1 a {marge: 2px; Rayon du bord: 2px; Largeur: 170px; Hauteur: 32px; Affichage: bloc en ligne; Couleur: #fff; Police: bold 12px / 34px arial; Décoration de texte: aucune; Couleur: #fff; Alignement du texte: à droite; Rembourrage: 0 20px 0 0; Largeur: 180px; }}
# ps1 a: hover {opacity: 0.7; Transition: opacité 0,5 s légèreté; }}
# ps1 a i {affichage: bloc en ligne; Arrière-plan: URL (/0_images/sprite_partage.gif) sans répétition; float: gauche; }}
# ps1 a.fb1 {couleur d’arrière-plan: # 2D609B; transformer: translateZ (0px); }}
# ps1 a.tw1 {couleur d’arrière-plan: # 00C3F3; }}
# ps1 a.gp1 {couleur d’arrière-plan: # D53326; }}
# ps1 a.fb1 i {largeur: 24px; Hauteur: 24px; Position d’arrière-plan: -39px 0; Bordure: 4px 6px 0 4px; }}
# ps1 a.tw1 i {largeur: 23px; Hauteur: 20px; Position d’arrière-plan: 0 0; Bordure: 7px 10px 0 6px; }}
# ps1 a.gp1 i {largeur: 15px; Hauteur: 15px; Position d’arrière-plan: -24px 0; Bordure: 10px 8px 0 10px; }}
# ps1 a.fb1: hover, # ps1 a.fb1: active, # ps1 a.fb1: focus {direction de l’animation: alternative; Durée de l’animation: 0,3 s; Nombre d’itérations d’animation: infini; Nom de l’animation: rétrécissement d’impulsion; Fonction de synchronisation d’animation: linéaire; }}
@ -webkit-keyframes pulse-shrink {en {-webkit-transform (0,95); Transformation: échelle (0,95); }}
@keyframes puls-shrink {to {-webkit-transform: scale (0,95); Transformation: échelle (0,95); }}
.pulse-shrink {affichage: bloc en ligne; -webkit-transform: translateZ (0); transform: translateZ (0); Ombre de la boîte: 0 0 1px rgba (0, 0, 0, 0); }}
.pulse-shrink: hover, .pulse-shrink: focus, .pulse-shrink: active {
-webkit-animation-name: réduction d’impulsion; Nom de l’animation: rétrécissement d’impulsion; -Temps d’animation du Webkit: 0,3 s; Durée de l’animation: 0,3 s; -Fonction de synchronisation d’animation de Webkit: linéaire;
Fonction de synchronisation d’animation: linéaire; -webkit-animation-iteration-count: infini; Nombre d’itérations d’animation: infini; -webkit-animation-direction: alternative; Direction de l’animation: alternative; }}

Fonction fb1 (s1, w1, h1) {
var u1 = ‘http: //www.maxifoot.fr/football/article-47321.htm’;
var t1 = (hauteur de l’écran / 2) – (h1 / 2);
var l1 = (screen.width / 2) – (w1 / 2);
si (s1 == ‘fb’) {
u2 = ‘https: //www.facebook.com/sharer.php? s = 100&u = ‘u1;
} sinon si (s1 == ‘gp’) {
u2 = ‘https: //plus.google.com/share? url = ‘u1;
} else if (s1 == ‘tw’) {
u2 = ‘https: //twitter.com/intent/tweet? text = ‘encodeURIComponent (« L’immense gaspillage à Lyon … – débriefing et REMARQUES des joueurs (OL 2-3 OGCN) »)’ &url = ‘u1’ &via = maxifoot_fr ‘;
}}
window.open (u2, ‘pshare’, ‘top =’ t1 ‘, left =’ l1 ‘, toolbar = no, status = no, menubar = no, location = no, directory = no, width =’ w1 ‘, height = ‘h1);
}}

Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Un problème avec cet article? Prévenez-nous en cliquant sur ce lien

var ctx1 =  »;
ctx1 =  »;
ctx1 =  »;
ctx1 =  »;
ctx1 =  »;
ctx1 =  »;
ctx1 =  »;
ctx1 =  »;
ctx1 = ‘

‘;
ctx1 = ‘

Votre adresse e-mail:

Keywords:

Olympique Lyonnais,Ligue 1,OGC Nice,Rudi Garcia,UEFA Champions League,Olympique Lyonnais, Ligue 1, OGC Nice, Rudi Garcia, UEFA Champions League,,,,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: