CM – Hélène de Fougerolles et Bruno Salomone: leurs touchants secrets sur leur relation

0

Lundi 10 mai, à 21h05 sur TF1, Laura, l’adolescente trisomique diplômée de la mention spéciale il y a quatre ans, fait son grand retour. Cette fois, la jeune femme, jouée par Marie Dal Zotto, veut la liberté. Ses parents, interprétés par Hélène de Fougerolles et Bruno Salomone, nous en disent plus.

HÉLÈNE DE FOUGEROLLES: Marie (Dal Zotto, ndlr) a fondé un groupe WhatsApp après le premier travail et nous avons tous les trois écrit pendant des années. Pour être tout à fait honnête, nous n’avons pas vraiment respecté les gestes de la barrière le jour de la réunification! Marie s’est jetée dans la gorge, c’est pour ça qu’on l’aime!

BRUNO SALOMONE: On ne peut s’empêcher de rester en contact avec Marie! Elle nous appelle «maman» et «papa» dans la vraie vie, ce qui est toujours difficile par rapport à ses parents. C’est l’actrice la plus optimiste avec laquelle j’ai jamais travaillé. Cela nous rappelle constamment la joie que nous devrions avoir d’être là. Le réalisateur avait décidé de la traiter comme les autres acteurs sans l’infantiliser, et je pense qu’elle est montée de nombreuses étapes dans cet épisode.

H. DE F.: Absolument! Nous sommes deux enfants avec Bruno. On continue d’envoyer des valves, parfois assez triviales, c’est vrai. Marie a un peu honte, mais ça la fait rire! Bruno est une personne profondément gentille qui n’a pas d’ego. Je me demande aussi comment tu peux être un acteur qui a si peu!

B. S.: Oh, c’est sympa! La vérité est que je suis tellement conscient que je ne sais pas comment faire autrement! Quant à la convivialité, bien sûr je ne vous remercierai pas si je marche dessus! D’un autre côté, j’essaye d’être bienveillant. Ego, je l’ai depuis que j’ai fait ce travail, mais je me sens toujours mal à l’aise d’être mieux traité que quelqu’un d’autre sur le plateau.

Cette deuxième partie met en évidence la difficulté pour les parents de lâcher leur enfant, surtout quand il est différent. Comment l’avez-vous vécu?

H. DE F.: C’est intéressant car c’est le personnage de Bruno qui prend le côté maternel du couple. Il ne veut pas que son petit quitte le nid. La mienne est principalement dans l’idée d’intégrer la différence de son enfant sans faire de boites.

Hélène, depuis la parution de ton livre T’inquiète pas, mère, ça va va, qui est dédié à ta fille autiste, vous pouvez nous ne pouvons pas nous empêcher de faire le parallèle …

H. DE F.: Je comprends. Comme le personnage de Bruno, j’étais très protecteur envers ma fille. Peut-être trop … Mais ce qui est bien dans ma situation, c’est que son père et sa belle-mère lui demandent de recommencer jusqu’à ce qu’elle le puisse. Ils l’ont même laissé faire du ski ou du deltaplane.

B. S.: Bien sûr. Hélène est toujours très humble dans ses sentiments. Elle plaisante tout le temps, elle doit être facile. Par contre, elle parle aux mouches. Quand l’un d’eux est venu perturber une attitude, elle lui a demandé de partir. Vraiment!

H. DE F.: Je vais faire une mini-série pour France 2 et la montagne fleurira et j’attends d’en avoir une récurrente pour TF1. Avec Balthazar, j’ai adoré développer un personnage sur le long terme.

B. S.: Aux côtés de Corinne Masiero, je tournerai une unité pour France Télévisions, Boomerang, dans laquelle je jouerai un vrai salaud. Enfin!

Les informations recueillies sur ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique pour Reworld Media Magazines et / ou ses partenaires et prestataires afin de pouvoir envoyer des conseils et des offres promotionnelles.
Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données vous concernant.
Pour en savoir plus ou pour exercer vos droits, vous pouvez consulter nos conditions générales d’utilisation.

Ref: https://www.telestar.fr

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour: