CM – Hoshi et Eddy de Pretto veulent accélérer la révision d’une loi contre la thérapie de conversion …

0

Le projet de loi attend d’être inscrit à l’agenda parlementaire depuis près d’un an.

Cela fera un an que la députée d’Allier LREM, Laurence Vanceunebrock, a adopté un projet de loi interdisant la «thérapie de conversion» (religieuse et médicale). Ces pratiques d’un âge différent prétendent changer l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’une personne (et celle-ci n’est pas seulement en France qu’elles existent encore, ndlr). Mais des mois passent et ce texte n’est toujours pas inscrit à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale. Cela est dû à un calendrier parlementaire bouleversé par la pandémie de coronavirus (?).

Pour enfin faire bouger les choses, Eddy de Pretto et Hoshi, artistes et militants LGBT, ont soutenu le projet de loi. Via une story Instagram, qu’il a ensuite partagée sur Twitter, Eddy de Pretto a interpellé Christophe Castener, le président du groupe LREM à l’Assemblée nationale, et a jugé « urgent de mettre ce projet de loi au calendrier ». Il a ajouté #NothingAguerir.

Un message envoyé par Hoshi: « Nous devons planifier rapidement l’examen de ce projet de loi », demande-t-elle. Et de nombreuses personnes et organisations ont emboîté le pas. Un coup de main, salué par Laurence Vanceunebrock, « un grand merci pour votre précieux soutien! »

Après @eddydepretto, c’est @HoshiOfficial qui souhaite que ma facture soit vérifiée: un grand merci pour votre précieux soutien! pic.twitter.com/MPPt8ElzqS

Selon une étude, c’est l’âge auquel nous sommes le plus heureux! (Détrompez-vous, ce n’est pas notre 20e anniversaire!)

Les informations recueillies sur ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique pour Reworld Media Magazines et / ou ses partenaires et prestataires de services afin de pouvoir envoyer des conseils et des offres promotionnelles.
Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données vous concernant.
Pour en savoir plus ou pour exercer vos droits, vous pouvez consulter nos conditions générales d’utilisation.

Ref: https://www.grazia.fr

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: