CM – Icade et Orpea envisagent d’acquérir trois nouvelles maisons de retraite en Allemagne

0

La fin de l’année approche, c’est donc l’occasion pour Thierry Mouthiez de faire le point sur le marché dans son #Éditorial… https://t.co/cYxmp95ERU

La métropole @grandlyon , le Stadt @vaulxenvelin69 et #Sollar sont impliqués dans un projet de #réorganisation par … https://t.co/lCFwhH3NE3

Le deuxième marché francilien après #Paris, représenté par le Croissant Ouest, « connaît toujours des changements… Https://t.co/x5MJSTwbWt

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à l’utilisation de traceurs pour générer des statistiques. Pour plus d’informations, voir
notre politique de confidentialité

 » 2021 sera une année de reprise, mais surtout une année de transition avec un débarquement attendu d’environ 1,7 million de mètres carrés d’ici la fin de l’année « , souligne Eric Siesse dans le dernier numéro de notre magazine sur la marché locatif tertiaire en région parisienne. Le directeur général adjoint, en charge de la surface locative de bureaux Ile-de-France de BNP Paribas Real Estate Transaction, s’attend même à ce que « le volume des transactions atteigne à nouveau le seuil symbolique des 2 millions de mètres carrés d’ici 2022 et même 2023-2024. ”. Un exemple de la façon dont le marché s’en sort mieux que de résister dans cette phase « agitée », et qu’il est en fait en transition. . Il argumente : « Après une longue remontée du marché immobilier européen, nous sommes peut-être au seuil du ‘troisième âge’ pour cette classe d’actifs. Le « jeune âge » fait référence à la période jusqu’aux années 1980 où il n’y avait pas d’indices fiables et peu d’investissements transfrontaliers. La seconde ère, qui s’étend de la fin des années 1980 à nos jours, est marquée par la standardisation des indices mondiaux et la financiarisation du secteur à travers des structures telles que les titres adossés à des créances hypothécaires. Le troisième âge semble être celui où les émissions nettes zéro deviennent le facteur déterminant de l’utilisation, de la location et de la rentabilité d’un immeuble ». Il estime que « l’achat et la vente d’une propriété prennent du temps, il est donc urgent de commencer à diversifier les portefeuilles dès maintenant pour s’assurer que leur exposition est conforme à une économie moderne où les gens et les entreprises utilisent des bâtiments. Complètement différent du passé. » . Ou que « malgré les enjeux de coût et de technologie, le succès de demain vous obligera à commencer dès aujourd’hui à repenser vos actifs et vos atouts, à la fois dans le contexte de la transition vers un monde décarboné et à court terme, de l’inflation et des mutations du monde. pour faire face à l’usage des immeubles « …

Il est donc intéressant de noter que La Française Real Estate Managers stipule dans ses Perspectives 2022 que « l’immobilier grâce à un rapport risque/rendement attractif, tiré par des taux d’intérêt toujours bas, sera le vôtre Confirmez le statut de valeur refuge.Les investisseurs continueront d’être de plus en plus sélectifs et sensibles aux propriétés environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) en 2022. Les immeubles de « dernière génération » sont privilégiés car ils répondent aux nouveaux enjeux de développement autour du Flex-Office et du collaboratif travail ainsi que les critères énergétiques de plus en plus exigeants n meilleure justice »…

Car si une phase de transition demande des ajustements, elle est surtout synonyme d’opportunités (comme nous le soulignions dans notre éditorial de la semaine dernière). Et de nombreux acteurs de l’industrie l’ont déjà compris !

Dans ce sens positif, nous souhaitons à tous nos lecteurs une bonne année…

Keywords:

Icade,Orpea,Germany,Retirement home,Icade, Orpea, Germany, Retirement home,,,,,,Hôtellerie/Santé,Icade,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour: