CM – Inflation Subsidy : les Français qui ne toucheront peut-être pas de bonus

0

Ce bonus est très attendu par des millions de Français d’ici fin 2021 et alimente. Les Français éligibles qui gagnent jusqu’à 2 000 euros nets par mois devraient en bénéficier en grande partie de manière automatique et sans autre mesure. Avec des versements prévus entre décembre et février selon les cas. Cependant, un million de citoyens pourraient ne jamais obtenir cet argent. Le directeur de l’Urssaf Yann-Gaël Amghar prévient et explique au Parisien pourquoi, lundi 20 décembre.

L’organisme est plus ou moins directement responsable de plus de la moitié des versements de cette prime à 38 millions de bénéficiaires. Trois millions d’entre eux doivent le récupérer directement auprès de l’Urssaf. Ce sont des travailleurs indépendants et des travailleurs à domicile. Cependant, selon Yann-Gaël Amghar, l’organisation n’a pas encore reçu toutes les coordonnées bancaires des personnes concernées. « Il nous manque 500 000 indépendants et 500 000 travailleurs à domicile », précise-t-il.

Mais l’Urssaf est en bonne voie pour verser l’indemnité d’inflation. Mercredi 15 décembre, selon son directeur, 660.000 indépendants ont reçu les 100 euros promis par l’exécutif. Un deuxième versement à 380 000 travailleurs à domicile est prévu lundi. Et une troisième aura lieu le 22 décembre, cette fois à 700.000 indépendants. Il s’agit d’un bonus qui est versé à un peu plus de 1,7 million de personnes au total. Loin des trois millions de bénéficiaires éligibles qui doivent percevoir des « indemnités d’inflation » de l’Urssaf.

« C’est parce que nous n’avons pas les coordonnées bancaires de toutes les personnes éligibles. Nous avons 70 à 75 % d’indépendants. Mais la plus grande difficulté, ce sont les salariés à domicile », explique Yann-Gaël Amghar au quotidien. Et d’avertir ceux qui n’ont pas encore fourni cette information : « Si les éligibles au bonus ne nous communiquent pas leurs coordonnées bancaires, ils ne recevront pas les 100 euros. Le directeur de l’Urssaf précise qu’une campagne de relance des devoirs a déjà été menée. Un autre sera introduit en janvier pour les indépendants.

100 euros, c’est une blague quand on voit ce que nos grands hommes politiques mettent dans leurs poches (le tout gratuitement).

La réponse à ne pas mettre en place le fisc est que c’est trop compliqué pour eux (voir rappel, M. Lemaire) ; Les comptables se sont occupés du pvt à la source, du versement de la prime Marcon, … Merci au Gvt !

Cette distribution de sucre transforme les Français en caniches de la Macronie. Allons-nous rendre la perception belle ? Ou renifler une fondation ministérielle et remuer la queue ? Que les prochaines élections se débarrassent de ces formes de gouvernement humiliantes et médiévales ! Comme les dames de la bourgeoisie du 19ème siècle, notre bon seigneur à ses pauvres !

Lire les articles de la rubrique Entreprise,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQPolitique de confidentialitéPolitique de cookiesCrédit d’impôtTutoriel vidéoPublicitéContactPlan du siteMentions légalesCGUCGV Charte de modérationArchive

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu Point inclus dans votre annonce.

Pour cela, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

Keywords:

Inflation,URSSAF,1,000,000,France,Inflation, URSSAF, 1,000,000, France,,pouvoir d’achat,inflation,urssaf,,,,Business, Finance, & Economics,,,,Urssaf,prime,indépendants,,,Energie-Indemnités-Inflation-Autoentrepreneurs-Indépendants-Inflation et déflation-Yann-Gaël Amghar-URSSAF,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour: