CM – INTERVIEW – Jade Leboeuf dans Les Reines du Shopping : « Cristina Cordula impressionne par sa présence et son charisme » – Gala

0

Rivet Solenne

|

16h00.
– Aujourd’hui

à 16h00

Si son père Frank Leboeuf a remporté le titre mondial en 1998, Jade Leboeuf est bien décidée à être sacrée reine du shopping. Ce lundi 29 novembre, l’influenceuse du célèbre jeu de Cristina Cordula est prête à user de tout son savoir-faire mode pour répondre au thème de la semaine « Séduisante en pantalon ». Peu de temps après le tournage, le joueur de 31 ans a accepté de revenir pour y assister. L’occasion pour le mannequin de se confier sur ses concurrentes, sa passion pour la mode, sa famille et son rôle de maman chez Gala.fr.

Jade Leboeuf : J’aime les challenges. Comme certains de mes amis ont déjà participé aux Reines du Shopping lors des spéciaux influenceurs, j’ai voulu relever le défi moi aussi. Je trouve que c’est une émission plutôt sympa, sympathique et idéale pour soutenir l’association « Elle’s Imagine’nt », que mon père parraine. Pendant mon passage dans la série, j’ai choisi de me défendre. Cette association accompagne les femmes victimes de violences conjugales à quitter leur domicile afin de trouver une aide juridique et des solutions pour leurs enfants. J’étais vraiment contente de pouvoir me challenger et jouer pour un club.

Gala.fr : Quelle a été la plus grande difficulté pendant que tu étais là-bas ?

Jade Leboeuf : J’ai trouvé ça extrêmement drôle de porter des tenues avec le Le thème « Séduisante avec un pantalon » peut être trouvé. Même si j’ai trouvé le sujet assez simple, il y avait un vrai défi derrière. La difficulté était d’être original et de ne pas coller à un look classique auquel tout le monde pouvait s’attendre. Au début, j’avais une idée précise du look que je voulais, mais je n’arrivais pas à trouver les pièces que je voulais lors de mes achats. J’ai dû m’adapter au métier, tout en respectant mon identité et la thématique imposée. L’autre difficulté était le budget. Quand j’ai découvert la hauteur de l’enveloppe, je me suis dit : « Ah, d’accord, je suis large ». Mais quand je suis entraîné dans des magasins assez chers, cela devient vite compliqué pour moi. Je pense que je l’ai bien géré, même si c’était du Ric-Rac.

Jade Leboeuf : Et oui ! Avant de participer à l’émission, j’ai été très clair : je n’ai pas de chance dans le jeu, mais pas en amour. J’aurais dû m’écouter au lieu d’essayer de finir le jeu. J’ai perdu de l’argent, ce qui m’a ensuite puni.

Jade Leboeuf : Mes concurrents sont de vrais concurrents dans l’âme, mais ils étaient vraiment sympas. C’était vraiment de bonne humeur. Même si j’étais à l’aise avec toutes les filles, je dois avouer que Frédérique Bel et Clara Morgane me faisaient plus peur que les autres. Frédérique ose certaines pièces que je ne porterais pas. Vous avez l’impression que tout va bien pour elle. Elle sait s’habiller et faire étalage de ses atouts. Comme nous avons tous les deux des styles rock et sexy, j’avais peur que nos looks se ressemblent un peu sur Clara. Mais au final tout le monde a pu faire de très jolis looks dans des styles différents qui lui conviennent.

Jade Leboeuf : Cristina est tellement impressionnante par sa présence et son charisme. Elle est géniale, tellement et douce. Ce qu’il dégage sur la toile, c’est ce qu’il est au quotidien. Elle ne joue pas un personnage qui a été fait pour la série, c’est elle qui le diffuse à la télé, ce n’est pas un personnage qui a été fait pour la série. Elle est vraiment très sympa.

Jade Leboeuf : J’ai adoré être avec une équipe de patrons. Ce fut une belle expérience avec des femmes accessibles, gentilles et attentionnées. Nous ne sommes jamais restés dans la rue. Pour ma part, j’ai découvert que j’avais le don d’ajouter une touche d’originalité à mon look et de réaliser mes propres pièces.

Gala.fr : Vous êtes mannequin et influenceuse. Comment la mode est entrée dans ta vie ?

Jade Leboeuf : La mode est entrée dans ma vie à travers le mannequinat. J’avais 17 ans. Puis j’ai commencé à aimer publier mes propres photos de mode. Mon compte Instagram s’est agrandi au fil des années. Au début, j’aimais la mode, mais sans plus. Puis j’ai vraiment commencé à m’intéresser aux podiums, aux nouvelles tendances et aux pièces. C’est ainsi que je me suis lancée dans la mode avant d’élargir mon compte à la beauté et à l’art de vivre.

Jade Leboeuf : Ma mère a toujours eu un style incroyable, à la pointe de la mode. Je me souviens quand j’étais petite, j’adorais entrer dans son placard. Je pensais que tous ces vêtements étaient pour moi plus tard. Ma mère m’a donné le goût de la mode et de l’habillement. Elle m’a appris à bien associer les couleurs avec le teint de la peau, la morphologie. Elle m’a vraiment tout appris.

Jade Leboeuf : Rocheuse et sensuelle, mais ça dépend du temps. Pour moi, un look parfait doit consister en une pièce dans laquelle vous vous sentez à l’aise. Si vous mettez quelque chose qui ne vous ressemble pas, vous ne passerez pas une bonne journée. La chose la plus importante est d’être à l’aise avec votre apparence. Et si vous voulez porter quelque chose qui n’est pas à la mode, ça va. Le plus important est de ne pas en faire trop. Il ne s’agit pas de ressembler à un sapin de Noël. Il faut donc faire attention à la simplicité dans le choix de sa tenue. Pour moi, la combinaison magique est un look décontracté avec un jean 501 taille haute, un débardeur blanc et une veste en tweed façon Chanel. Le tout porté avec une paire de bottines compensées Doc Martens et un beau sac à main en cuir noir.

Gala.fr : Vous avez beaucoup voyagé quand vous étiez enfant. Cela a-t-il eu une influence sur votre conception de la mode ?

Jade Leboeuf : Tout au long de mon enfance, j’ai accompagné mon père lorsqu’il changeait de club et aussi lorsqu’il se promenait. Cela m’a permis de voyager et de découvrir différentes cultures. J’ai pu découvrir différents styles en allant à Londres, au Qatar, aux USA et même dans le sud de la France. Adolescent, j’avais un style très américain. Quand je regarde les photos aujourd’hui, je me dis « mais pourquoi ? » De plus, cela fait partie du processus d’apprentissage. Même si j’ai traversé des moments gênants, cela m’a permis de retrouver mon style actuel.

Gala.fr : Justement, vous et votre mari Stéphane Rodriguez formez un couple glamour et stylé. Avez-vous trouvé votre âme sœur en lui ?

Jade Leboeuf : J’ai trouvé ma double mode en mon mari. C’est mon styliste. Quand je fais mes courses, je scanne d’abord le magasin pour ne pas perdre de temps. Avec Stéphane c’est exactement le contraire. Il parvient à me trouver des pièces et adore jouer aux poupées avec moi. Il a vraiment l’œil pour les choses originales et tendances qui prennent tout leur sens. Nous sommes complémentaires et c’est un véritable enrichissement pour ma vie professionnelle et privée. Il m’aide énormément.

Gala.fr Vous êtes devenue maman du petit Elon James le 9 août 2020, comment avez-vous vécu ce nouveau rôle ?

Jade Leboeuf : L’arrivée d’Elon James m’a appris à lâcher prise de certaines choses et prendre plus de vous pour ma famille et moi. J’étais un peu inquiet parce que j’avais peur de rater ma carrière. Mais au final ce n’est que du positif. En refusant certains projets, je passe plus de temps avec mon fils. C’est la chose la plus importante pour moi. Il n’a qu’un an, mais il me surprend tous les jours. Je ne veux pas manquer un instant. Stéphane est un père extrêmement présent. Nous sommes vraiment 50/50 dans l’éducation de notre fils. Quand je dois y aller mon mari s’en occupe à 100%, quand j’y vais tout se passe bien, Stéphane aime s’occuper de son film et Elon aime passer du temps avec son père. C’est super de se sentir soutenu. Il n’y a pas beaucoup de papas qui feraient ça.

Jade Leboeuf : Mes parents étaient très protecteurs avec nous, mon frère et moi. Ils ont essayé de nous sauver de tout ça. Quand j’étais plus jeune, j’avais du mal à comprendre. J’étais contrarié de ne pas avoir de temps seul avec mon père. Il y avait toujours des inconnus qui venaient le voir pour une photo ou une dédicace. En grandissant, j’ai trouvé que cela le rendait heureux. Je suis très fier de lui. Même si je n’ai pas la réputation de mon père, je ferai de mon mieux pour sauver mon fils. De temps en temps, je poste quelques photos de lui sur les réseaux sociaux. Au fur et à mesure qu’il grandit, je lui montrerai de moins en moins pour le protéger au maximum.

Enceinte Jade Leboeuf laisse son baby bump admirer ses sous-vêtements

PHOTO – Jade Leboeuf s’est mariée : découvrez la magnifique robe de mariée de la fille de Franck Leboeuf

PHOTOS – Jade Leboeuf : Pourquoi ses vacances à Miami ont failli mal tourner

PHOTOS – Jade Leboeuf s’est mariée : découvrez toutes ses photos de mariage

Hoshi parle de sa grave maladie : « Aucun traitement n’existe, aucun médicament n’est efficace »

PHOTO – Kate Middleton : cocarde et bouche ensanglantée, ces clichés ne sont pas autorisés par le palais

VIDÉO – « Je suis outrée » : Clémentine Célarié hurle sa colère dans On est en direct

Elizabeth II : l’habitude de Kate et William avec leurs enfants qu’elle « ne supporte pas »

Kamala Harris : l’achat onéreux du vice-président américain à Paris fait débat

lun. 29 avril 2019

mar. 11 octobre 2016

jeu 17 août 2017

lun 15 novembre 2021

mer. 04 mai 2016

ven. 03 décembre 2010

sam. 12 septembre 2020

jeudi 3 avril 2014

10:00 du matin.
– Aujourd’hui

jeu. 11 novembre 2021

domicile

Keywords:

Les Reines du shopping,Anggun,Cristina Córdula,M6,Les Reines du shopping, Anggun, Cristina Córdula, M6,,,Les Reines du shopping,Fille de,confidences,,Actu TV, Les reines du shopping,,,,,,Les reines du shopping,,People, Actualité,,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: