CM – Joyeux anniversaire Jane Birkin !

0

« Tout le monde dit que je suis gentil, courageux, ce n’est pas vrai. J’ai passé ma vie à faire des choses juste pour être aimé. (Jane Birkin).

Au moins ça a marché, j’adore quand tu es le visage de tout un pays depuis si longtemps ! Eh oui, les années passent, comme on dirait dans un pub, et la toute jeune fille est devenue une femme un peu plus mature, mais toujours adorable et impressionnante. Jane Birkin aura 75 ans ce mardi 14 décembre 2021. Pour beaucoup de Français, c’est l’Anglaise qui a choisi la France pendant cinquante ans et ils l’adorent.
Elle impressionne par son histoire et son talent. Son couple avec Serge Gainsbourg est tout aussi mythique que le couple Simone Signoret et Yves Montand. Avec lui, la jeune comédienne était aussi une jeune chanteuse. À l’époque, elle a tout transformé en or. Gainsbourg aussi. Et un or qui sent le scandale.
La chanson « Je t’aime moi non plus » (le Vatican trouvait la chanson obscène), mais aussi le film du même nom de 1976 (de Serge Gainsbourg), qui était sexuellement très ambigu, elle incarnait l’amante de Brigitte Bardot dans « Don Juan_73 » 1973 (de Roger Vadim)… Elle s’est fait un nom dans le cinéma anglais en jouant pour la première fois une scène avec une femme violemment déshabillée dans le film « Blow-Up » (de Michelangelo Antonioni) en 1967 .
À ce moment-là, elle est devenue une fille facile, belle et un peu idiote. Mais elle valait mieux, et lorsqu’elle connut un grand succès dans les comédies françaises dans les années 1970, notamment de Claude Zidi, en duo avec Pierre Richard (on se souvient de « La moutarde me monte au nez » en 1974 et « La échalote ». Race » en 1975), elle a également eu l’occasion de rencontrer des réalisateurs qui la regardaient autrement que du point de vue de la légèreté et de la beauté, le premier fut sans doute Michel Deville pour « Le Mouton furieux » en 1974, puis Jacques Doillon, qu’elle marié plus tard, lui a offert plusieurs rôles dans des films dits intellectuels (en 1984, le réalisateur l’a fait jouer avec son frère, également acteur Andrew Birkin, dans « Le Pirate »). Et ça a marché ! . » « , mais désormais égérie du  » cinéma d’auteur « .
Ce qui est impressionnant, c’est le nombre de réalisateurs et d’acteurs avec qui elle a joué pendant trente ans et dont la liste devrait devenir un catalogue du cinéma français (et pas seulement français). Le sujet des films peut aussi parfois surprendre, et cette diversité est aussi impressionnante. Un seul exemple : en 1980, elle incarne l’amante du peintre Egon Schiele dans un film biographique franco-allemand-autrichien consacré à l’artiste.
Elle a également pu jouer au théâtre avec Fanny Ardant et Michel Piccoli, entre autres. Elle a également réalisé et tourné deux ou trois films (d’inspiration autobiographique), puis conçu son adaptation pour le théâtre… Et bien sûr sans oublier l’autre branche de son talent, la musique. D’abord interprète, elle commence également à écrire ses chansons et donne de nombreux concerts, parfois accompagnée d’un orchestre symphonique, et son travail de chanteuse est toujours complété par de nombreuses collaborations, son inscription sera à nouveau une chanson répertoire.
Reconnaissance du métier, certainement avec deux Victoires de la musique, l’une pour la meilleure actrice féminine de l’année 1992 et l’autre, une victoire d’honneur qui sera décernée cette année en reconnaissance de sa carrière. En revanche, le cinéma et le théâtre ne la mentionnent que trois fois pour les César (1984, 1986 et 1992) et une fois pour les Molières (1990).
Elle a eu trois filles, la photographe Kate Barry (1967-2013) et les actrices et chanteuses Charlotte Gainsbourg (qui aura 50 ans cette année) et Lou Doillon (qui aura 40 ans l’année prochaine). En mars 1991, Jane Birkin apprend en quelques jours la mort de Serge Gainsbourg et celle de son père malade, qui a aidé la résistance française pendant la guerre en faisant passer des résistants dans son camion, et François Mitterrand aurait même bénéficié d’un des ses convois. Jane Birkin a suivi très personnellement son parcours artistique. Ses derniers albums sont sortis en 2017 et 2020.

/ * * /
Voici sa chanson mémorable avec Serge Gainsbourg qui a fait couler tant d’encre.
Quant au cinéma, je peux citer quatre films qui m’ont particulièrement marqué, pas forcément dans le rôle principal. « La Piscine » de Jacques Deray (1969) : Jane Birkin incarne la petite fille sage d’un père hideux (Maurice Ronet) qui s’invite chez son ami Alain Delon en présence de sa compagne (Romy Schneider). Un jeu pour quatre joueurs aux conséquences désastreuses. « Sept morts sur ordonnance » de Jacques Rouffio (publié le 3 décembre 1975) : Jane Birkin incarne la très bourgeoise épouse de l’arrogant chirurgien Gérard Depardieu, tragiquement condamné par son patron de clinique, le terrible Charles Vanel, histoire parallèle d’un autre chirurgien , Michel Piccoli. 3. « La Belle Noiseuse » de Jacques Rivette (publié le 4 septembre 1991) : Jane Birkin est l’épouse d’un grand peintre (Michel Piccoli) qui rencontre la très sensuelle Emmanuelle Béart, qui accepte d’être son nouveau modèle pour compléter un ancien la peinture de sa femme était le modèle. 4. « Quai d’Orsay » de Bertrand Tavernier (paru le 6 novembre 2013) : Jane Birkin y a fait une brève apparition en tant que prix Nobel de littérature (à l’étranger) de Dominique de Villepin (Thierry Lhermitte) pour un déjeuner au ministère. Un peu surprise, elle ne put dire un mot, noyée dans le bavardage du ministre, qui alignait les lieux communs avec sa petite fiche d’information sur l’illustre et muet écrivain.
Jane Birkin tourne à nouveau en 2019 et se produit aux Francofolies de La Rochelle en 2021. Elle a eu un problème de santé à la fin de l’été 2021 et il lui a fallu trois mois pour se remettre, espérons-le, sans dommage. En décembre 2021, elle ouvre sur RTL « Laisse-toi séduire », où elle raconte son « petit » coup : « J’étais avec ma copine qui pensait que je parlais bizarrement. Elle a tout de suite vu que quelque chose n’allait pas. « . Pour qu’elle puisse être prise en charge immédiatement. Je lui souhaite donc une bonne santé avant l’heure et pour encore longtemps ! Egalement sur le blog Sylvain Rakotoarison (12.12.2021) http://www.rakotoarison.eu
Pour aller plus loin : Serge Gainsbourg, Jane Birkin, Philippe Noiret, Jean Amadou, Shailene Woodley, Gérard Jugnot, Alain Delon, Alfred Hitchcock, Brigitte Bardot, Charlie Chaplin.

J’ai validé la publication de cet article ce matin avec une note de 4 (si je ne me trompe pas).

@lecoindubonsens Agence de communication spécialisée dans l’actualité politique (et correcte), people et événements et c’est toujours sera accepté Imaginez un jour sans article de Ragoto (et 3 ou 4 autres), ce serait comme un jour sans soleil > Oui, elle est gentille, mais le célèbre original « Je t’aime, moi non plus » est avec Bardot.

« Gentil » mais terriblement agaçant avec son faux accent cultivé ponctué d’erreurs tout aussi fausses (fausse Confusion entre les articles le et le) Et qu’en est-il du chanteur Birkin ? Une catastrophe! Aussi mauvais que sa fille Charlotte dans cet exercice !

@Fergus Comme Serge, elle a un genre bien particulier On aime ou pas du tout j’ai l’impression que tu n’aimes pas…

Enfin pour Ceux qui aiment (les autres qui s’en soucient) : Ex-fan des années 60 Ballade de Johnny Jane

Un sujet brûlant pour le cabinet de (propagande) Rakatotruc : un article de fond sur la (urgente) défense des pauvres François B… traité injustement dans l’article suivant :

Son analyse pertinente de la situation actuelle extrêmement grave dans laquelle chaque bon citoyen (vacciné, c’est-à-dire bon citoyen) horrifie des dizaines de cadavres de voisins hérétiques (car non vaccinés) chaque matin qui sont morts de cette terrible pandémie en quittant leur domicile pour aller travailler mérite votre ardent soutien qui a profité à tant d’hommes politiques français notables lors des hymnes de louange enflammés.

Il Bien sûr, défendre l’ogre qui vous invite à tuer des enfants est un travail difficile, mais nul ne peut douter que vous en êtes capable. Courage…

Peut-être démodé, je prends votre commentaire avec humour, mais s’il s’avère être une mystification du Macron au vu de sa fonction, alors nous sommes face à un sacré scandale en termes de perversion.

Si vous voyez des femmes folles qui étaient à l’Elysée au début du mandat le 14 juillet, on peut vraiment s’émerveiller de l’état d’esprit de ce type.

Les émissions de variétés ne le font pas. travail sur le schéma classique du couple, mais sur celui du triangle : Mari, femme et amant, sans aucune indication sur les combinaisons possibles, le rythme ternaire est bien plus dansant que le binaire

Savez-vous que la république, cette fille aux soldats, a choisi comme résidence un ancien hôtel particulier de l’ancien régime, ce n’est sans doute pas un hasard, Macron n’est qu’un ultime avatar, mais quelle est la déconstruction des mœurs qui va avec ? , tout était déjà dans Proust.

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login/mot de passe en haut à droite de cette page

http://www.rakotoarison.eu

« Seul le devoir envers l’homme en tant que tel est éternel. « 

Citation de la philosophe Simone Weil de son livre « L’Enracinement » (Ed. Gallimard), publié après sa mort en 1949.

« L’argument peut être tranchant, le jugement dur, mais à condition de maintenir un certain niveau intellectuel et moral qui ne fait que le rendre encore meilleur (…)

Enfin pour ceux qui aiment (les autres qui sont intéressés ):

Ex-fan des années 60

Ballade par (…)

@Clocel

Peut-être démodé, je prends ton commentaire avec humour

En revanche, compte tenu des (…)

Agoravox utilise des technologies logicielles libres : SPIP,
Apache, Ubuntu,
PHP, MySQL,
CKEditor.

En relation avec /
Contact /
Mentions légales /
Cookies et données personnelles /
Charte de modération

Keywords:

Jane Birkin,Charlotte Gainsbourg,Serge Gainsbourg,Étienne Daho,Jane Birkin, Charlotte Gainsbourg, Serge Gainsbourg, Étienne Daho,,,,,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour: