CM – La catastrophe lyonnaise… – Débriefing et NOTES des joueurs (OL 1-1 Lorient)

0

Un carton rouge rapide et controversé, deux blessures… Malgré un scénario défavorable, l’Olympique Lyonnais a réussi à marquer un point à domicile face à Lorient (1-1) en Ligue 1 ce samedi.

Olympique en difficulté Les Lyonnais ont limité les dégâts d’un limogeage précoce et douteux et de deux échecs sur blessure en concédant le nul face à Lorient (1 : 1) ce samedi lors de la 8e journée de match de Ligue 1.

Après des premières minutes toujours aussi intéressantes, les messieurs de Peter Bosz n’ont plus montré d’envie au pressing et ont laissé le décomplexé Merlus arracher le ballon. Et les visiteurs l’ont utilisé rapidement. Jetée profondément, la fée a été envoyée au sol par Emerson après un léger contact. Estimant qu’il avait une chance détruite, M. Dechepy a envoyé l’Italien dur.

Dans le pays et sous les yeux de Juninho, Lauriente s’est chargé de transformer cette erreur en décochant un superbe coup franc dans le près de la lucarne de Lopes enroulée (0 -1, 20) ! Avec l’élimination sur blessure de Denayer quelques secondes plus tôt, la soirée lyonnaise a vraiment viré au cauchemar et heureusement Lopes a gardé un œil dessus en faisant deux apparitions inspirées contre Moffi.

Hormis quelques flashs de Paqueta et Guimaraes, le Les Gones ne proposent pas de réponse digne de ce nom. Peu avant la pause, l’ancien Milanais songeait à égaliser après une contre-attaque favorable, mais Nardi est intervenu superbement ! Les Lyonnais étaient déjà parvenus à renverser Troyes (3-1) à domicile mercredi après avoir été menés au score à la mi-temps. Poussés par les propos de Jean-Michel Aulas rentrant dans les vestiaires à la mi-temps, et surtout l’arrivée de Slimani, les locaux ont vite rattrapé Tokyo après une bonne reprise de l’Algérien au retour des vestiaires d’Ekambi, les Nardi se sont adaptés (1-1, 51e).

Après un temps faible, les Gones ont ensuite poussé, mais Diomandé, de la tête, puis Paqueta, dans la surface de réparation, ont raté le cadre. Cherki a pris la place d’un Slimani blessé et a également mis le feu au Groupama Stadium, mais a été contré. A l’autre bout du terrain, Lopes a brillé avec un arrêt décisif contre Diarra. Puis le but de libération de Paqueta dans les arrêts de jeu a été logiquement rejeté pour cause de hors-jeu. Vu la tournure des événements, l’OL s’en contentera avant de défier Brondby en Ligue Europa jeudi et surtout les Verts dans le derby dimanche prochain…

Malgré l’expulsion précoce et discutable d’Emerson, les deux équipes s’en sont offert une intéressante Spectacle. L’OL nous a laissé insatisfaits pendant 45 minutes avant de relever la tête. La seconde mi-temps était indécise et on avait l’impression que le jeu pouvait basculer d’un côté à l’autre dans une super ambiance.

– Après le contact controversé entre Emerson et Le Féé, Lauriente s’occupe du coup franc du centre à droite à quelques mètres de la surface. Le Lorientais roule avec assurance son ballon, qui grimpe par-dessus le mur et tombe juste sous la fenêtre droite d’un Lopes impuissant (0-1, 19e).

– Toko-Ekambi réclame le une-deux avec Slimani, qui lui donne un écart donne. Dans la surface, le Camerounais a éliminé Mendes sur son contrôle et ajusté Nardi (1-1, 51e).

Le milieu offensif de Lorient, qui a inscrit un superbe but après un coup franc sous les yeux de Juninho, a rappelé qu’il reste l’un des meilleurs joueurs de Ligue 1 dans cet exercice. Dans le jeu, le merlu a été un poison constant pour l’OL avec des valeurs récréatives élevées, mais aussi une capacité de lancer qui lui a permis de se retrouver plusieurs fois en situation dangereuse dans la surface.

Anthony Lopes (6,5) : Auteur de deux arrêts importants en fin de match, sans oublier ses deux apparitions devant Moffi dans le premier tiers, le gardien a fait son jeu et a sauvé les meubles. Le Portugais a fait l’erreur de ne pas réagir au coup franc de Lauriente, mais toujours difficile de lui jeter des pierres.

Léo Dubois (5) : Un match mitigé pour le latéral droit, qui a montré beaucoup d’activité, mais s’est parfois heurté à des ennuis sur sa trajectoire avec des pertes de balle évitables.

Jérôme Boateng (4,5) : Entre ses remontées ratées et son manque de vitesse, qui hurlait sur certains contres adverses, le défenseur central ne convainc pas les sceptiques ce soir-là à avoir. L’Allemand a eu une chance en seconde période mais sa récupération a été bloquée. Lâché à la 72e minute par Damien Da Silva (pas de notation).

Jason Denayer (pas de notation) : Lors de l’action du carton rouge, le défenseur central a appelé le staff médical lyonnais et a décidé de partir tôt et en boitant. la 19e minute par Sinaly Diomandé (5,5), qui a pris un bon départ avec beaucoup d’agressivité dans les duels. C’est dommage que l’Ivoirien ne pointe pas du doigt l’une des plus belles occasions de l’OL en seconde période.

Emerson (non noté) : Difficile de blâmer le gauche pour l’erreur qui a conduit à son exclusion et que le jeu change de cap . Le carton rouge est strict et l’Italien a fait attention dans son langage corporel à ne pas donner l’impression qu’il commettait une erreur…

Maxence Caqueret (5,5) : Le milieu de terrain n’a pas fait le match de sa vie, mais il a fourni un travail d’ombre satisfaisant en grattant de nombreux ballons et en initiant plusieurs actions, dont celle du but.

Bruno Guimarães (6) : Avec Paqueta, le milieu de terrain était l’un des rares Lyonnais à avoir tenté de se révolter dans le premier tiers pour battre. Il n’a pas réussi dans la zone de vérité et a mal joué quelques tirs, notamment en tombant trop facilement dans la surface en fin de match, mais le Brésilien a montré l’exemple dans son attitude.

Xherdan Shaqiri (4) : L’ailier était encore en forme, s’est battu pour son troisième départ consécutif en 6 jours. Malgré un centre qui a failli déboucher sur un but de Paqueta avant la pause, le Suisse a été physiquement ému et mis KO à la mi-temps. Lâché à la 46e minute par Islam Slimani (6), qui a tout de suite rappelé son importance dans le match décisif avec sa passe au but de Toko Ekambi. L’Algérien n’aura été blessé sur le terrain qu’une demi-heure. Remplacé à la 78e minute par Ryan Cherki (non noté), auteur d’un article enthousiasmant.

Lucas Paqueta (6,5) : Même s’il était un peu en dessous de ses précédents standards, le milieu de terrain était tout de même l’un des meilleurs Lyonnais de ce soir . Malgré un certain gaspillage technique en début de match, le Brésilien a montré l’exemple, se battant pour chaque ballon et essayant toujours d’avancer. Le nouveau chouchou du Groupama stadium aurait pu devenir le héros lyonnais de la soirée, mais Nardi le bat avant la pause, puis il manque le cadre dans un gros face-à-face en fin de match.

Houssem Aouar (non noté): Le milieu de terrain en mauvaise forme a fait face à un autre camouflet ce soir après avoir été sacrifié après le rouge d’Emerson. Bosz a tenté de le réconforter à sa sortie, mais il en faut plus pour le réconforter… A la 19e minute, c’est Henrique (5) qui remplace, qui a fait son jeu dans le couloir gauche avec une force satisfaisante et des augmentations régulières.

Karl Toko Ekambi (7) : Initiateur de l’égalisation, l’attaquant a été l’un des meilleurs lyonnais ce soir. Le Camerounais a confiance en lui et cela montre qui n’a pas hésité à s’essayer à des gestes techniques très audacieux et réussis. Un vrai guide d’attitude.

En résumé : découvrez les notes et commentaires des joueurs de LORIENT mis à jour en quelques instants…

Et qui pensiez-vous être les meilleurs et les pires joueurs du jeu ? Commentez ci-dessous dans la section « Commentaires » !

LYON 1-1 LORIENT (temps moyen : 0-1) – FRANCE – Ligue 1/8. Stade du Jour : Groupama Stadium, Lyon – Arbitre : Bastien Dechepy, France Buts : K. Toko Ekambi (51e) pour LYON – A. Laurienté (20e) pour LORIENT Avertissements : Emerson (15e), pour LYON – L. Abergel (28. ), F. Lemoine (62.), pour LORIENTLYON : Anthony Lopes – J. Boateng (D. Da Silva, 72.), J. Denayer (Henrique, 19.) – L. Dubois, Emerson – M. Caqueret, Bruno Guimarães – Lucas Paquetá – X. Shaqiri (I. Slimani, 46., puis M. Cherki, 78.), H. Aouar (S. Diomande, 19.) – K. Toko Ekambi LORIENT : P. Nardi – H. Mendes , J. Laporte, L. Pétrot – Igor Silva, V. Le Goff – E. Le Fée (S. Diarra, 78.), F. Lemoine (T. Monconduit, 78.), L. Abergel – T. Moffi, A. Lauriente (D. Faissal Ouattara, 85.)

# ps1 a {marge : 2px ; Rayon du bord : 2px ; Largeur : 170 px ; Hauteur : 32 px ; Affichage : bloc en ligne ; Couleur : #fff ; Police : gras 12px / 34px Arial ; Décoration de texte : aucune ; Couleur : #fff ; Alignement du texte : à droite ; Remplissage : 0 20px 0 0 ; Largeur : 180 px ; }
# ps1 a: float {opacité: 0.7; Transition : diminution de l’opacité pendant 0,5 s ; }
# ps1 a i {affichage : bloc en ligne ; Arrière-plan : URL (/0_images/sprite_partage.gif) sans répétition ; Flotteur : à gauche ; }
# ps1 a.fb1 {couleur d’arrière-plan : # 2D609B ; transformer : translateZ (0px) ; }
# ps1 a.tw1 {couleur d’arrière-plan : # 00C3F3 ; }
# ps1 a.gp1 {couleur de fond : # D53326 ; }
# ps1 a.fb1 i {largeur : 24px ; Hauteur : 24px ; Position d’arrière-plan : -39px 0 ; Bordure : 4px 6px 0 4px ; }
# ps1 a.tw1 i {largeur : 23px ; Hauteur : 20px ; Position d’arrière-plan : 0 0 ; Bordure : 7px 10px 0 6px ; }
# ps1 a.gp1 i {largeur : 15px ; Hauteur : 15px ; Position d’arrière-plan : -24px 0 ; Bordure : 10px 8px 0 10px ; }
# ps1 a.fb1 : survolez, # ps1 a.fb1 : active, # ps1 a.fb1 : focus {direction de l’animation : alternative ; Durée de l’animation : 0,3 s ; Numéro d’itération de l’animation : infini ; Nom de l’animation : Rétrécissement d’impulsion ; Fonction de synchronisation d’animation : linéaire ; }
@ -webkit-keyframes pulse-shrink {to {-webkit-transform (0,95); transformation : échelle (0,95); }}
@keyframes pulse-shrink {to {-webkit-transform: scale (0,95); transformation : échelle (0,95); }}
.pulse-shrink {affichage : bloc en ligne ; -webkit-transform : translateZ (0) ; transformer : translateZ (0) ; Ombre de la boîte : 0 0 1px rgba (0, 0, 0, 0); }
.pulse-shrink : flottant, .pulse-shrink : focus, .pulse-shrink : actif {
-Nom de l’animation du kit Web : Rétrécissement d’impulsion ; Nom de l’animation : Rétrécissement d’impulsion ; -Temps d’animation du kit Web : 0,3 s ; Durée de l’animation : 0,3 s ; -Fonction de synchronisation d’animation Webkit : linéaire ;
Fonction de synchronisation d’animation : linéaire ; -webkit-animation-iteration-count : infini ; Numéro d’itération de l’animation : infini ; -Direction de l’animation du Webkit : alternative ; Direction de l’animation : alternative ; }

Fonction fb1 (s1, w1, h1) {
var u1 = ‘http://www.maxifoot.fr/football/article-48546.htm’;
var t1 = (hauteur de l’écran / 2) – (h1 / 2);
var l1 = (screen.width / 2) – (w1 / 2);
si (s1 == ‘fb’) {
u2 = ‘https://www.facebook.com/sharer.php?s = 100&u =’ u1;
} else if (s1 == ‘gp’) {
u2 = ‘https: //plus.google.com/share?url =’ u1;
} else if (s1 == ‘tw’) {
u2 = ‘https://twitter.com/intent/tweet?text =’ encodeURIComponent (« L’accident de Lyon… – débriefing et NOTES des joueurs (OL 1-1 Lorient) ») ‘&url =’ u1′ &via = maxifoot_fr ‘;
}
window.open (u2, ‘pshare’, ‘top =’ t1 ‘, left =’ l1 ‘, Toolbar = no, status = no, menubar = no, location = no, directory = no, width =’ w1 ‘, height = ‘h1) ;
}

Partager sur Facebook sur Twitter

Un problème avec cet article ? Avertissez-nous en cliquant sur ce lien

var ctx1 =  »;
ctx1 =  »;
ctx1 =  »;
ctx1 =  »;
ctx1 =  »;
ctx1 =  »;
ctx1 =  »;
ctx1 =  »;
ctx1 =  »;
ctx1 = ‘

Votre adresse e-mail :

Keywords:

Olympique Lyonnais,FC Lorient,Ligue 1,Olympique Lyonnais, FC Lorient, Ligue 1,,,,Les Directs Sport,Ligue 1,OL,Sports,Foot,,,,,,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: