CM – La décision de Desmond Ridder de retourner à Cincinnati a porté ses fruits de toutes sortes de manières

0

Il y a près d’un an, Desmond Ridder et sa famille ont passé trois heures et demie dans le bureau de l’entraîneur-chef de Cincinnati Luke Fickell avec une décision imminente qui avait le potentiel de remodeler le programme Bearcat et le sport.

Après la défaite de Cincinnati au Peach Bowl contre la Géorgie, Ridder devait déterminer rapidement s’il reviendrait chez les Bearcats pour une cinquième et dernière saison.

Une myriade de facteurs a plané sur la décision de Ridder. Ses projections dans la NFL étaient inégales – du troisième au sixième tour. Lui et sa petite amie de longue date, Claire Cornett, attendaient leur premier enfant autour du repêchage. Et le retour de Ridder signifierait que 15 partants reviendraient dans une équipe du top 10 de pré-saison avec le potentiel de faire échouer les éliminatoires du football universitaire.

Un an plus tard, la décision de Ridder résonne parmi les meilleures de l’histoire récente du sport. Ridder a mené Cincinnati (13-0) lors d’une course historique au CFP, s’est frayé un chemin dans la conversation du premier tour du repêchage de la NFL et a fondé une famille dans une ville familière non loin de l’endroit où le couple a grandi à Louisville. (Leur fille, Leighton Elizabeth, a également eu suffisamment de temps d’antenne et Instagram aime être considérée comme l’une des stars de la saison.)

« Pouvoir venir ici maintenant et faire partie de Cincinnati et quelque chose de spécial, cela signifie beaucoup pour moi », a déclaré Ridder. « Je dirais certainement que c’est ma maison loin de chez moi. »

La saison a offert des récompenses tangibles et intangibles. Bien que les chiffres exacts ne soient pas disponibles, c’est une estimation sûre que Ridder a fait plus de 250 000 $ en commandites de nom, d’image et de ressemblance. Mais l’année a transcendé le passage d’une Kia à une Range Rover ou le traitement de ses monteurs de lignes avec des écouteurs Bose ou de ses coéquipiers pour dîner au Jeff Ruby’s Steakhouse.

Ridder s’est également cimenté dans la tradition de Cincinnati, à la fois dans la ville et à l’école. Parallèlement aux opportunités financières immédiates, il est devenu une star au niveau local et un nom bien connu à l’échelle nationale, ce qui se traduit par des possibilités sur la route. De plus, les éclaireurs de la NFL estiment à Yahoo Sports que son stock de projet se situe entre 20 et 40, ce qui signifie des millions de plus en argent garanti. (Le dernier choix du premier tour rapporte près de 7 millions de dollars de plus sur un contrat de recrue que le dernier choix du troisième tour).

Lorsque le n°4 de Cincinnati affronte le n°1 de l’Alabama en demi-finale des éliminatoires du football universitaire vendredi, Ridder a une occasion sans pareille de saisir l’occasion et de livrer une autre salve à la saison de bris de verre de Cincinnati. C’est une autre chance pour Ridder d’illustrer l’un des héritages durables de sa dernière année à l’université – le pouvoir et la possibilité qui accompagnent le retour à l’école et l’émergence en tant que superstar.

« La façon dont les choses se sont déroulées, ce sera un exemple que nous utiliserons comme exemple pour les années à venir », a déclaré Fickell à Yahoo Sports.

Lors de la réunion dans le bureau de Fickell il y a un an, tout cela était possible. Rien de tout cela n’a été donné. Fickell n’est pas très propice à la réflexion et à l’introspection, car c’est un vieux lutteur singulièrement concentré sur ce qui l’attend. Mais Fickell s’est accordé un moment pour apprécier comment tout s’est déroulé presque parfaitement pour Ridder – une saison invaincue, une famille grandissante et une base de carrière idéale.

« Vous pensez à cette conversation de trois heures et demie avec lui et sa famille, et à la présenter », a déclaré Fickell lors d’un entretien téléphonique. « C’est ici que vous êtes. C’est ce que vous pourriez faire. Nous mettons tout en œuvre pour vous donner cette opportunité de vous présenter comme un quart-arrière complet. »

Au Nippert Stadium pendant les entraînements d’été, l’entraîneur de force Brady Collins a fait exécuter à l’équipe sept séries de marches du stade – six pour les matchs à domicile programmés et une autre pour le possible match à domicile pour le titre de l’American Athletic Conference. Ridder a terminé sa carrière 26-0 à Nippert, l’une des nombreuses statistiques époustouflantes qui incluent une fiche de 43-5 en tant que partant et une victoire de 21 matchs consécutifs en saison régulière.

L’intimité de Cincinnati avec son stade de 40 000 places et la nouveauté de ce niveau historique de succès alimentent l’héritage du retour de Ridder. Quel que soit le résultat de vendredi (BetMGM a les Bearcats comme outsiders de 13,5 points), Ridder est le joueur le plus décoré et le plus célébré de l’équipe la plus décorée et la plus célébrée de l’histoire de l’école.

Ridder a ri lorsqu’on lui a demandé s’il était possible que cette équipe revienne pour des réunions et soit grillée. « J’espère que les joueurs qui jouent encore dans 20 ans environ se souviendront du nom et viendront aux matchs lorsqu’ils sont enfants », a-t-il déclaré. « J’espère que je suis toujours au sommet du livre des records et j’espère qu’à ce moment-là je serai sur l’Anneau d’honneur. »

D’ici là, un joueur universitaire vedette comme Ridder qui gagne des centaines de milliers de dollars ne sera pas nouveau. La notion de NIL a joué un rôle minime dans la décision réelle de Ridder de revenir. La législation était plus théorique que réelle il y a 11 mois. Au moment où il a débuté cet été, Ridder a fini par conclure des accords comprenant une voiture (Bluegrass Motor Sport), des vêtements (Bylt), des écouteurs (Bose), NFT (Candy Digital) et les types de souvenirs, de maillots et de cartes à collectionner. qui sont devenus familiers aux stars du collège.

Mais ce qu’il a accompli et gagné – et s’est préparé à gagner à l’avenir – sera une pierre de touche pour les joueurs prenant des décisions similaires. Pour Ridder et sa famille, NIL a apporté un niveau de confort. « Sa capacité à générer un revenu réel l’année dernière a certainement atténué certains de ces stress qui, dans l’ancien système, auraient été là pour lui », a déclaré Brian McLaughlin, l’agent NIL de Ridder.

L’argent supplémentaire a également apporté de la générosité, car il s’est assuré d’inclure et de récompenser ses coéquipiers, ce que Fickell a souligné et apprécié.

« Il a eu la maturité de reconnaître qu’il devrait partager une partie de la richesse avec les gars de l’équipe, et vous devez prendre soin de vos joueurs de ligne », a déclaré le secondeur vedette de Cincinnati, Joel Dublanko. « C’était vraiment cool de pouvoir voir ça, et cela ajoute à son leadership. »

C’est drôle de revenir il y a un an, dans l’histoire annonçant que Ridder reviendrait à Cincinnati. Tous les concurrents répertoriés pour la première place du quart-arrière ont été déçus en 2021 – Sam Howell de l’UNC, Jayden Daniels de l’Arizona State, Kedon Slovis de l’USC, JT Daniels de la Géorgie et Brock Purdy de l’Iowa State.

Ridder, Kenny Pickett de Pitt et Malik Willis de Liberty ont tous dépassé cet équipage. (On se souviendra de la décision de Pickett de revenir aussi sage que celle de Ridder.) Et Ridder l’a fait avec la possibilité de partager sa richesse. Ce Noël, par exemple, il a dit qu’au lieu d’acheter un t-shirt de Cincinnati à ses cousins, il a demandé à ses tantes et à ses oncles ce que les cousins ​​voulaient cher.

« Je suis sorti et je l’ai eu », a déclaré Ridder. «Je veux voir un grand sourire se dessiner sur leur visage. Être capable de redonner est énorme pour moi.

Ridder a contribué à offrir une saison de joie ensoleillée pour Cincinnati. Et en revenant pour des souvenirs inestimables avec des avantages solides, il est assuré que lui et cette équipe seront célébrés pour les années à venir. Et, peut-être, inspirer d’autres à suivre son chemin.

Pitt menait 21-10 au quatrième quart avant que Michigan State ne marque 21 points au cours des neuf dernières minutes.

Un Music City Bowl qui comportait 93 points et près de 1 300 verges offensives s’est soldé par un arrêt défensif. Et c’était un sujet très controversé.

Depuis sa création en 2014, le College Football Playoff a été disputé exclusivement par les équipes de football les plus riches et les plus populaires du pays. Cette année, pour la première fois en huit saisons, un outsider est sur les terrains. La simple inclusion de Cincinnati invaincu dans les demi-finales de ce vendredi, aux côtés d’un trio de sang-bleu, est déjà […]

Les champions d’Europe Chelsea ont annoncé jeudi une perte annuelle de 145,6 millions de livres sterling (196,7 millions de dollars, 173,5 millions d’euros) pour l’année jusqu’au 30 juin 2021 malgré leur triomphe en Ligue des champions.

L’Alabama et la Géorgie sont tous deux des favoris importants vendredi. Verrons-nous un autre jeu pour le titre 100 % SEC ?

Découvrez les meilleurs espoirs de repêchage de la NFL en 2022 à surveiller dans le match de Cotton Bowl entre l’Alabama et Cincinnati

Après plus de trois semaines de préparation, les Bearcats sont ravis que leur attente pour l’Alabama soit presque terminée.

Découvrez les officiels, l’arbitre, l’arbitre et les juges du football Alabama vs Cincinnati Bearcats dans le Cotton Bowl le vendredi 31 décembre 2021.

En un sens, Francis Ngannou a deux combats à livrer : un contre son ancien coéquipier Ciryl Gane et un autre avec l’UFC.

Josh Heupel discute de l’appel controversé sans touché en prolongation contre Purdue au Music City Bowl.

Alors que The Rush se prépare à entrer en 2022, nous revenons sur l’une de nos choses préférées de 2021… Ted Lasso ! Le co-créateur et star de l’émission Jason Sudeikis rejoint Jared sur The Rush pour parler de son évolution en tant que fan de sport et pourquoi il joue la sécurité sur le tournage de Ted Lasso.

Les vestiges de l’esprit de Noël se sont mélangés à la nervosité de la veille du match jeudi matin au Gaylord Texan Resort & Convention Center.

Braelon Allen et le Wisconsin ont scellé une victoire de 20-13 sur Arizona State au Las Vegas Bowl.

L’entraîneur-chef des Michigan Wolverines, Jim Harbaugh, a annoncé que le demi défensif Dax Hill était discutable pour jouer dans l’Orange Bowl.

L’équipe de football Alabama Crimson Tide de Nick Saban pourrait être classée numéro un de la Division I College Football (SEC-West) avant le match éliminatoire de demain contre les Bearcats de Cincinnati, mais s’il y avait un système de classement pour le rapatriement des restes autochtones, l’Université de l’Alabama pourrait être classé au bas du classement – ​​dans n’importe quelle conférence. En cause, environ 10 000 restes humains de sept tribus de langue muskogéenne qui ont été fouillés dans ce qui est maintenant un parc archéologique, appelé Moundville.

Keywords:

Cincinnati Bearcats football,Luke Fickell,College Football,American football,University of Cincinnati,Head coach,Cincinnati Bearcats football, Luke Fickell, College Football, American football, University of Cincinnati, Head coach,,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour: