CM – L’astronaute Thomas Pesquet revient sur terre – sciences et Avenir

0

Par

AFP

8 novembre 2021 à 16h47

Lire pendant 4 minutes

C’est la fin de la deuxième mission spatiale de sa carrière : le Français Thomas Pesquet est revenu sur Terre dans la nuit de lundi à mardi après une orbite de six mois dans la Station spatiale internationale, qui s’est terminée par un atterrissage réussi au large des côtes de Floride.

La capsule Dragon de SpaceX, qui transportait également trois autres astronautes, a été ralentie par l’atmosphère terrestre puis par des parachutes géants dans sa descente vertigineuse. Il a atterri mardi à l’aube dans le golfe du Mexique en France à 03H33 GMT et devait être récupéré rapidement par un navire stationné à proximité.

« Fier d’avoir à nouveau représenté la France dans l’espace ! » quelques heures avant le départ de l’Aéroport, qui, à travers ses nombreuses publications sur les réseaux sociaux, a offert à des millions de personnes un avant-goût de la vie en orbite. « La prochaine fois la lune ? », a-t-il lancé.

Thomas Pesquet est revenu avec les autres membres de la mission Crew 2 – le japonais Akihiko Hoshide et les américains Shane Kimbrough et Megan McArthur. Ils sont arrivés à bord de la station spatiale (ISS) le 24 avril.

Le navire de la compagnie Elon Musk a également transporté 240 kg d’équipements scientifiques et d’expériences.

Le voyage vers la Terre s’est déroulé en plusieurs étapes. La capsule a d’abord été désamarrée à 19h05 GMT.

Puis Dragon a fait le tour de la station spatiale pendant environ une heure et demie pour photographier l’extérieur. Dans la transmission vidéo en direct de la NASA, nous pouvions alors voir Thomas Pesquet enlever son costume et prendre ces photos à travers une fenêtre.

La descente vers la terre a alors commencé, le voyage prenant au total environ huit heures et demie.

L’atterrissage était une première pour l’astronaute français. Lors de sa précédente mission 2016-2017, il s’était posé sur un Soyouz russe dans la steppe kazakhe.

Une fois la capsule récupérée et les astronautes débarqués, un hélicoptère était censé les ramener sur le continent.

Vous prendrez ensuite un avion pour le centre spatial de la NASA à Houston, au Texas. Thomas Pesquet y subit des tests médicaux rapides avant de s’envoler pour Cologne, où se trouve le Centre européen des astronautes.

Pendant trois semaines, il est ensuite soumis à une série de tests scientifiques pour déterminer les effets d’un long séjour en orbite sur la corps humain à observer. Cela ne l’empêchera pas de voir ses proches.

Ensuite, l’astronaute partira enfin en petites vacances. Le premier « depuis de nombreux mois », a-t-il déclaré vendredi lors d’une conférence de presse. « J’ai même l’impression que c’était il y a des années », a-t-il ajouté, qualifiant la mission passée de « très, très intense ».

Lors de son séjour en orbite, Thomas Pesquet a effectué pas moins de quatre sorties supplémentaires en véhicule (« EVA ») à l’extérieur de la station, notamment pour installer de nouveaux panneaux solaires. Cela l’amène à un total de six sorties après que les deux aient été effectuées lors de sa première mission. Il a également mené de nombreuses expériences scientifiques.

Crew-2 est la deuxième mission régulière que SpaceX effectue pour le compte de la NASA. La compagnie a autorisé l’agence spatiale à reprendre les vols depuis le sol américain après l’arrêt des navettes spatiales en 2011.

L’équipage de Crew-2 revient avant d’arriver à bord de l’ISS de leur remplaçant, quatre astronautes de l’équipage -3, dont le lancement a été retardé à plusieurs reprises à bord d’une fusée SpaceX Falcon 9, principalement en raison de la météo, de retour sur Terre.

Elle aura finalement lieu mercredi à 21h03 heure locale (jeudi 02h03 GMT) depuis le Kennedy Space Center en Floride.

En attendant, la station spatiale ne sera pas inhabitée : deux Russes et un Américain resteront à bord.

En cliquant sur « Je m’abonne », vous consentez à ce que Sciences et Avenir utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter. Vous confirmez avoir pris connaissance de nos Conditions Générales d’Utilisation et de notre Politique de Confidentialité, qui vous informent sur les modalités de traitement de vos données et les possibilités d’exercer vos droits sur ces données. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant les liens de désinscription ou en nous contactant à [email protected] contacter

En cliquant sur « Je m’abonne », vous consentez à ce que Sciences et Avenir utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter. Vous confirmez avoir pris connaissance de nos Conditions Générales d’Utilisation et de notre Politique de Confidentialité, qui vous informent sur les modalités de traitement de vos données et les possibilités d’exercer vos droits sur ces données. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant les liens de désinscription ou en nous contactant à [email protected] contacter

Si vous souhaitez modifier vos centres d’intérêt, vous pouvez toujours cliquer sur le lien Notifications situé en bas de toutes les pages du site.

Keywords:

Thomas Pesquet,International Space Station,Earth,NASA,Space,Astronaut,SpaceX,Thomas Pesquet, International Space Station, Earth, NASA, Space, Astronaut, SpaceX,,Thomas Pesquet, station spatiale internationale, Actualit̩, actualit̩s, Sciences, astronomie, actualit̩ scientifique, sciences humaines, ̩cologie, plan̬te, zoologie, faune et flore,,Astronomie РEspace,recherche scientifique,Thomas Pesquet,,Science & Engineering Disciplines,Science & Tech,,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour: