CM – Le Congrès du RN s’interroge sur la défaite, Bardella promet la « victoire » en 2022 20

0

« Rien n’est perdu, il y a encore un chemin » vers la victoire. Le numéro deux du RN Jordan Bardella a voulu porter les militants qui se sont rassemblés en Congrès à Perpignan et encore touchés par la défaite aux régionales en direction du Président, « la mère de toutes les batailles ».

« L’abstention est le refuge du désespoir », mais « rien n’est perdu et il y a encore un chemin », a assuré sous les applaudissements le jeune leader du RN, qui pourrait prendre la direction par intérim du parti lors de la campagne présidentielle de Marine Le Pens. La chef de file du RN devait prononcer son discours dimanche à 15 heures

« Nous n’avons pas le droit de douter », a ajouté Bardella, alors que l’échec du parti régional à l’intérieur et à la périphérie du parti critiquait son fonctionnement, son Présence locale ou sa « normalisation ». Dans ce contexte, il a critiqué les « clandestins », les « déserteurs » qui « tirent sur les soldats dans le dos » le RN a fondé tous les espoirs de victoire, un « système de coalition » que le RN veut « bloquer ». Il a également défendu la « stratégie d’ouverture » du parti, qui ne lui a pas valu le ticket.

Les dirigeants du RN ont d’abord accusé l’abstention massive, qui touche particulièrement les jeunes et la classe ouvrière, catégories dans lesquelles le RN l’obtient. Lors d’une autre table ronde sur « La démocratie face au défi de l’abstention », le maire de Moissac, Romain Lopez, a souligné que la victoire « exige un établissement de proximité » et a salué son expérience de candidat du RN. n’a pas fait preuve d’étiquette.

Dans ce contexte, il a appelé les militants à « faire leur propre communication qui reflète le territoire », car « pour tout idéologiser ou pour tout mettre sous le coup des partis (…) n’est pas la bonne recette ».

Mais il n’est pas question de remettre en cause la stratégie de « normalisation » du parti lors d’un congrès sans motions et courants comme dans d’autres formations.

L’hôte du congrès, le RN -Le maire de la ville, Louis Aliot, a accueilli Marine Le Pen à l’hôtel de ville samedi matin. L’exhorte à plus de « normalisation » et plaide pour sa conquête de Perpignan, qui a été réalisée l’an dernier « en ouvrant les bras aux autres, pour un projet ».

Le RN est devenu trop « banalisé » sur le Courir le risque que cela n’intéressera plus les électeurs ? « Un faux débat », estime Louis Aliot. Lorsque l’ancien président Jean-Marie Le Pen a accusé le parti de « vider » le parti dont il avait été expulsé en 2015, sa fille Marine Le Pen a répondu qu’elle ne cherchait « ni plus ni moins de radicalisme » et voulait « agir sans violence ». et  » sans elle la Faiblesse « .

Marine Le Pen devrait néanmoins unir ses militants dans son discours sur les questions fondamentales de son parti comme l’immigration afin de les mobiliser à nouveau pour les élections présidentielles.

En ce qui concerne la « d’ouverture » ​​critiquée par les associations pour les candidats extérieurs au parti, M. Lopez a défendu la nécessité de « dirigeants locaux enracinés » qui « peuvent s’exprimer en toute liberté dans la durée ». Front national » et « il faut encore amener les gens à « s’ouvrir, pas à rétrécir », a prévenu le porte-parole Sébastien Chenu.

Quels que soient les débats, Marine Le Pen, seule candidate à sa succession, est assurée présidente réélue, mais elle devrait abandonner la direction du parti à l’automne lors des élections présidentielles.

Les militants ont voté samedi un amendement aux statuts qui permettrait cette période de transition « de 12 mois ». Dans ce cas, le président du parti sera remplacé par le vice-président et, dans le cas de plusieurs, par le « premier d’entre eux », dont le nom sera connu à partir de dimanche veut se battre « contre vents et marées ».

Les militants observeront également l’ordre d’arrivée des élus au Conseil national (« parlement » du parti), un baromètre d’influence au sein du parti.

Entre 650 et 3.000 personnes ont manifesté « contre l’extrême droite  » avec le candidat à la présidentielle Philippe Poutou samedi à Perpignan.

Lire les articles de la rubrique Politique,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQCrédit ImpôtTutoriel vidéoPublicitéContactPlan du siteMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique de cookiesPolitique de protection des données personnellesArchive
Résultats de la loi

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu Point inclus dans votre annonce.

Pour cela, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

La rédaction du Point – plus d’une centaine de journalistes – vous accompagne
ses enquêteurs, ses reporters, ses correspondants sur tous les continents.
Notre travail? Enquêter, révéler et, surtout, ne jamais lâcher prise. Recettes de
L’abonnement et la publicité nous donnent les moyens d’un journalisme gratuit et de qualité.
Pour nous lire, abonnez-vous ou acceptez les cookies.

Keywords:

Marine Le Pen,Perpignan,Louis Aliot,Marine Le Pen, Perpignan, Louis Aliot,,Rassemblement national,Marine Le Pen,presidentielle 2022,régionales 2021,Louis Aliot,Sébastien Chenu,,,Politics,,France,Marine Le Pen,,,,Marine Le Pen,Rassemblement national,Politique,,,partis-RN-élections-France2021-France2022,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour: