CM – Le Kazakhstan détient un ancien chef de la sécurité nationale accusé de trahison

0

© 2022 Copyright France 24 – Tous droits réservés. France 24 n’est pas responsable du contenu des sites externes. Cotes d’audience certifiées par l’ACPM/OJD.

L’ancien chef de l’agence de sécurité intérieure du Kazakhstan a été arrêté pour suspicion de trahison, a annoncé samedi l’agence, après avoir été limogé au milieu de troubles sans précédent.

La détention de Karim Masimov, ancien Premier ministre et allié de longue date de l’ex-chef du Kazakhstan Nursultan Nazarbayev, a été la première mesure majeure contre un haut responsable dans la plus grande crise à laquelle l’ex-République soviétique d’Asie centrale a été confrontée depuis des années.

Le porte-parole de Nazarbayev a quant à lui démenti les rumeurs selon lesquelles l’ex-président aurait quitté le pays et a déclaré qu’il exhortait les Kazakhs à se rallier au gouvernement.

Le président Kassym-Jomart Tokayev a limogé Masimov plus tôt cette semaine après que les protestations contre la hausse des prix du carburant ont dégénéré en violence généralisée, avec des bâtiments gouvernementaux dans la plus grande ville d’Almaty pris d’assaut et incendiés.

Les autorités ont déclaré vendredi que la situation était largement sous contrôle, mais Tokayev a émis un ordre de tirer pour tuer et a rejeté toute négociation avec les manifestants.

Un correspondant de l’AFP à Almaty a déclaré que la ville était calme mais tendue samedi, les forces de sécurité tirant des coups de semonce sur toute personne s’approchant d’une place centrale.

Masimov, 56 ans, a été deux fois Premier ministre de Nazarbayev et était à la tête du Comité de sécurité nationale, ou KNB, depuis 2016.

Le KNB a indiqué dans un communiqué qu’il avait ouvert jeudi une enquête pour haute trahison et que Masimov avait été arrêté le même jour « pour suspicion d’avoir commis ce crime ».

Il a indiqué que d’autres avaient également été arrêtés et que Masimov était détenu dans un centre de détention temporaire, mais n’a fourni aucune autre information.

Des rumeurs ont fait état de querelles internes au sein de l’élite kazakhe, avec des spéculations selon lesquelles Nazarbayev – qui a démissionné en 2019 après des décennies au pouvoir et a choisi Tokayev comme son successeur – avait fui le pays.

Dénonçant ceux qui diffusent des « informations sciemment fausses et spéculatives », le porte-parole de Nazarbayev, Aidos Ukibay, a déclaré samedi que l’ex-dirigeant se trouvait dans la capitale Nour-Sultan et en « contact direct » avec Tokayev.

Nazarbayev « appelle tout le monde à se rassembler autour du président du Kazakhstan pour surmonter les défis actuels et assurer l’intégrité du pays », a déclaré Ukibay sur Twitter.

Longtemps considéré comme l’une des cinq républiques ex-soviétiques d’Asie centrale les plus stables, le Kazakhstan a plongé cette semaine dans le chaos, incitant Tokayev à faire appel aux troupes d’une alliance militaire dirigée par Moscou.

Dans un discours intransigeant à la nation vendredi, le président a déclaré que 20 000 « bandits armés » avaient attaqué Almaty et autorisé ses forces à tirer pour tuer sans sommation.

Il a ridiculisé les appels de l’étranger à des négociations comme étant « un non-sens », déclarant : « Nous avons affaire à… des bandits et des terroristes. Ils doivent donc être détruits ».

La cause initiale des manifestations était une flambée des prix du carburant, mais une décision du gouvernement de baisser les prix et le limogeage du cabinet n’ont pas empêché les manifestations de se poursuivre.

La violence a éclaté lorsque la police a tiré des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes sur des milliers de manifestants à Almaty mardi soir.

Le lendemain, des manifestants ont pris d’assaut des bâtiments gouvernementaux, y compris le siège de l’administration de la ville et la résidence présidentielle, les incendiant, et l’état d’urgence a été déclaré à l’échelle nationale.

L’image complète du chaos a souvent été floue, avec des perturbations généralisées des communications, notamment des signaux de téléphonie mobile et des coupures d’Internet pendant des heures.

L’armée a continué de garder la place adjacente au bureau du maire qui a été prise d’assaut par les manifestants et a été gravement brûlée, tirant des coups de semonce chaque fois que les passants tardaient à tenir compte des avertissements de rester à l’écart d’un point de contrôle.

Il n’y avait aucun signe de nouveaux combats, mais le retraité Leonid Kiselyev, 68 ans, a déclaré que sa voiture avait été touchée par des coups de feu vers 8h30 alors qu’il passait devant l’administration de la ville, pointant du doigt un trou de balle dans le coffre.

« Hier, c’était calme alors j’ai conduit ici », a déclaré un Kiselyev secoué, qui se tenait dans une longue file d’attente à une station-service où les chauffeurs attendaient l’arrivée de carburant.

Mercredi, Tokayev a fait appel à l’aide de l’Organisation du traité de sécurité collective (OTSC), dominée par la Russie, qui a rapidement accepté d’envoyer plusieurs milliers de soldats.

Des avions militaires ont atterri à Almaty, où l’aéroport a été fermé aux vols civils jusqu’à dimanche au moins, livrant des parachutistes et du matériel russes.

Une grande partie de la colère semblait dirigée contre Nazarbayev, qui a 81 ans et qui dirigeait le Kazakhstan depuis 1989 avant de céder le pouvoir.

De nombreux manifestants ont crié « Old Man Out! » en référence à Nazarbayev, et une statue de lui a été démolie dans la ville méridionale de Taldykorgan.

Les critiques l’ont accusé, lui et sa famille, de garder le contrôle dans les coulisses et d’accumuler de vastes richesses aux dépens des citoyens ordinaires.

Keywords:

Kazakhstan,Karim Massimov,National Security Committee,Kassym-Jomart Tokayev,Nursultan Nazarbayev,Kazakhstan, Karim Massimov, National Security Committee, Kassym-Jomart Tokayev, Nursultan Nazarbayev,,Kazakhstan,South and Central Asia,World news,,Kazakhstan,Kassym-Jomart Tokayev,protest,Nursultan Nazarbayev,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour: