CM – Le Passeport Santé en Conseil des Ministres – Sciences et Avenir

0

Par

Sciences et Avenir avec l’AFP

le 13 octobre 2021 à 10h58

Lire pendant 4 minutes

Le projet de loi sur l’utilisation éventuelle du passeport sanitaire, qui a été prorogé jusqu’au 31 juillet 2022, sera présenté en Conseil des ministres le 13 octobre 2021. Les partis d’opposition nient avec véhémence la décision de violer les élections présidentielles.

Le projet de loi sur l’utilisation possible du passeport sanitaire, qui a été prorogé jusqu’au 31 juillet 2022, sera présenté en Conseil des ministres le 13 octobre. , 2021 attaqué par l’opposition, qui approuvera la décision, de révoquer l’élection présidentielle.

Le texte que l’AFP a pu consulter a cependant été légèrement modifié après son adoption au Conseil d’Etat pour permettre au gouvernement de soumettre au Parlement un « rapport » avec une mise à jour des mesures prises et une « Motivation des motifs » notamment pour le maintien de certaines d’entre elles, le cas échéant ». Ce réexamen doit avoir lieu au moins trois mois après la publication de la loi et « au plus tard le 28 février 2022 », le jour de la clôture de la session parlementaire Texte présenté mercredi les sanctions en cas de fraude au passeport sanitaire, jusqu’à cinq ans Ha ft et une amende de 75 000 euros. Mais cela ne résout pas l’épineuse question d’articuler ce passeport avec l’introduction progressive de la troisième dose de vaccins, initialement réservée aux personnes âgées ou à risque.

Même si le reflux de l’épidémie de Covid-19 se poursuit dans la plupart des pays. le territoire, En cas de résurgence, l’exécutif entend mettre fin à toutes les procédures judiciaires impitoyables en prolongeant la légalité du passeport sanitaire, dont la date limite est le 15 novembre au milieu de l’été. Le dispositif juridique actuel, qui permet de restreindre localement le trafic de passagers ou de fermer certaines installations en cas de forte reprise de l’épidémie, sera également prolongé du 15 novembre au 31 juillet 2022. Cette prolongation de huit mois fait tressaillir tant la droite que la gauche car elle évacue le débat sur la campagne électorale et les élections qui marqueront le premier semestre 2022.

« Il n’est pas question de chèque en blanc d’ici le 31 juillet. 2022, il doit être sous le contrôle du parlement », a réclamé le président du Sénat Gérard Larcher le 12 octobre à franceinfo. « Cela signifie que nous devrons discuter à nouveau de la poursuite du processus de sortie d’urgence en février », a-t-il ajouté. Interrogé par BFMTV et RMC sur la possibilité d’un tel débat en février, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a souligné qu’il y aurait « un débat au parlement sur la base du texte adopté en Conseil des ministres » dans lequel « nous fixerons les le 31 juillet ». « Cela ne veut pas dire que l’on prolonge le pass santé jusqu’au 31 juillet », mais que le gouvernement « se donne la possibilité de l’utiliser », s’est-il défendu, appelant à la « vigilance » lors des « signaux » dans certains départements (Lozère , Pays de la Loire) « peut sembler montrer un tremblement » de l’épidémie. Il a également assuré que « dès qu’on pourra le lever, on le fera ».

Les députés Jean-Christophe Lagarde (UDI et Indépendant) et Sébastien Jumel (communiste) qui se sont entretenus avec Jean Castex en visioconférence en octobre Le 12e reçu lors d’un comité de liaison parlementaire, s’est prononcé contre un tel retard sans consulter le Parlement. Même ton de voix parmi les sénateurs qui ont dit que « le débat » au palais du Luxembourg « devrait se jouer au point de contrôle du parlement », a déclaré un participant à la réunion. Après avoir hésité à introduire une clause de révision au parlement au premier trimestre 2022, la majorité a estimé que « quoi que nous fassions, l’opposition hurlera ». « Et à mesure que nous nous rapprochons des élections, ils crieront de plus en plus fort. Ce sera une mauvaise période pour nous, mais ce n’est pas très grave », a déclaré un proche du président. Olivier Becht, chef du groupe Agir, l’une des composantes de la majorité présidentielle, prédit « une fête de la démagogie » si le Parlement revient « à trois semaines de l’élection présidentielle ».

L’exécutif, qui a écarté l’obligatoire Les vaccinations ont fait du passeport sanitaire un pilier de leur stratégie anti-Covid et ont provoqué des manifestations pendant plus de trois mois, auxquelles environ 40.000 personnes se sont rassemblées samedi dernier. Le pass est devenu obligatoire le 21 juillet dans les lieux de plus de 50 places avant d’être introduit dans les hôpitaux (hors urgences), bars et restaurants, puis le 30 août sur 1,8 million de salariés au contact du public et fin septembre pour 12- 17 ans. La fin de l’homologation gratuite de certains tests dits de « confort » le 15 octobre marque une nouvelle étape dans cette stratégie en favorisant davantage la vaccination. Le projet de loi prévoit également la prolongation de l’état d’urgence en Guyane jusqu’au 31 décembre. Et le Conseil des ministres examinera également un décret qui mettra fin à l’urgence sanitaire à La Réunion.

Passeport Santé

En cliquant sur « Je m’abonne », vous consentez à ce que Sciences et Avenir utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter. Vous confirmez avoir pris connaissance de nos Conditions Générales d’Utilisation et de notre Politique de Confidentialité, qui vous informent sur les modalités de traitement de vos données et les possibilités d’exercer vos droits sur ces données. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant les liens de désinscription ou en nous contactant à [email protected] contacter

En cliquant sur « Je m’abonne », vous consentez à ce que Sciences et Avenir utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter. Vous confirmez avoir pris connaissance de nos Conditions Générales d’Utilisation et de notre Politique de Confidentialité, qui vous informent sur les modalités de traitement de vos données et les possibilités d’exercer vos droits sur ces données. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant les liens de désinscription ou en nous contactant à [email protected] contacter

Si vous souhaitez modifier vos centres d’intérêt, vous pouvez toujours cliquer sur le lien Notifications situé en bas de toutes les pages du site.

Keywords:

Gabriel Attal,Government,2022,Council of Ministers,Gabriel Attal, Government, 2022, Council of Ministers,,coronavirus,Covid-19,pass-sanitaire,,Pass sanitaire,Covid-19,Maladie,Santé,,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: