CM – Leicester bat Chelsea et remporte la FA Cup

0

À la maison
/.

Coupe FA
/.

Leicester bat Chelsea et remporte la FA Cup

La finale de la FA Cup est toujours un événement en Angleterre. Cette année, cela a même semblé extraordinaire, avec 21 000 spectateurs présents à ce Leicester-Chelsea très indécis. Troisième et quatrième de Premier League, les deux équipes sont arrivées en bonne forme à un Wembley qui n’a jamais été aussi bruyant en 14 mois. C’était aussi l’occasion pour les deux entraîneurs de décrocher un premier trophée en Angleterre, qui ont déjà aligné leurs placards ailleurs, en Ecosse pour Rodgers, en Allemagne et en France pour Tuchel. L’Irlandais du Nord a plié un 3-4-3 sur son rapport de match avec Fofana en défense, Tielemans et Ndidi au milieu de terrain et Perez à l’appui du duo Iheanacho-Vardy.

Les Blues étaient probablement les favoris faciles dans ce duel et ont permis eux-mêmes à envoyer Kepa dans le but, Marcos Alonso dans le couloir de gauche ou Ziyech au lieu de Havertz. Ils ont rapidement pris le contrôle du ballon sans se montrer à leur avantage en jeu. L’international marocain a échoué et a souvent chassé de longs ballons (11e, 13e), Mount a trop rarement amélioré le cuir (23e) et Werner a tenté des choses dans son coin (27e). Comme souvent, les renards ont réagi avec des blocs rapides, comme cette reprise de Vardy (16e) ou sur des coups de pied arrêtés très rares avec Soyuncu (20e). Il manquait une étincelle pour basculer cette finale.

Elle est venue à presque une demi-heure de jeu, mais ni Werner ni Azpilicueta, trop courts, n’ont pu reprendre ce bon centre de Thiago Silva (30e). Chelsea a poussé vers la fin de la première mi-temps alors que Fofana gagnait en confiance et commençait à indigner les attaquants adverses, surtout après qu’Evans se soit blessé à la 34e minute. Seul Werner est resté silencieux dans la zone de danger (44e). Il en a fallu beaucoup plus, sinon brillant, pour impressionner les renards établis. Contrairement à Ndidi, Vardy ou Iheanacho, Tielemans était à la hauteur de l’événement. La deuxième période a recommencé sur les mêmes bases, ce qui a rendu la rencontre avec le chronomètre, qui roulait irrémédiablement, très tendue.

« Le temps n’a pas de temps », dit le philosophe Thierry Henry. Il a probablement dû transmettre le message à son ancien joueur. Après une mauvaise reprise de Reece James, Thomas Tielemans a délocalisé, dont la lourde frappe des 25 mètres s’est terminée dans les filets d’un Kepa impuissant (1-0, 63e). Secoués, les Bleus tentent de revenir avec des engagements de Chilwell, Pulisic (68e), puis Hudson-Odoi, Havertz (75e) et Giroud (82e). Chilwell a raté de peu un mauvais tour à son club d’entraînement, avec cette moitié de la tête sur le poteau et dans le gant de Schmeichel (78e). L’international danois est même entré dans ses quinze minutes de folie en dégoûtant Mount et sa demi-volée que le stade voyait en dessous (87e).

Chelsea a attaqué la surface de l’adversaire et a finalement pensé à ce long ballon de Thiago Silva pour égaliser au arrière de la défense. Chilwel devance tout le monde et profite du désaccord entre Schmeichel, Soyuncu et Morgan pour marquer des points involontairement (90e). Les fans de blues ont explosé de joie alors que les supporters de Leicester se tenaient la tête à deux mains. C’était sans compter sur le VAR. En effet, Chilwell semblait avoir été mis à l’écart gratuitement au début de l’action et l’arbitre a finalement refusé le but. Scénario inversé dans la galerie, l’élan émotionnel est immense. Les Foxes ont tenu bon à cette époque et ont gagné 1-0 pour remporter la première FA Cup de leur histoire.

Keywords:

FA Cup,Chelsea F.C.,Leicester City F.C.,UEFA Champions League,Youri Tielemans,Premier League,FA Cup, Chelsea F.C., Leicester City F.C., UEFA Champions League, Youri Tielemans, Premier League,,Les Directs Sport,Chelsea,Sports,Foot,,,,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour: