CM – Les États-Unis représentent une menace militaire pour l’Iran si la diplomatie échoue

0

Les Etats-Unis de Joe Biden ont menacé mercredi de recourir à l’option militaire contre l’Iran si la diplomatie n’empêche pas Téhéran d’acquérir l’arme nucléaire.

A la veille d’une visite cruciale du négociateur de l’UE à Téhéran jeudi s’agrandit impatient du côté américain, mais aussi du côté européen, et le changement de ton est évident.

Washington estime « qu’une solution diplomatique est le meilleur moyen » pour empêcher la République islamique de devenir une puissance nucléaire, a déclaré le secrétaire américain d’Etat Antony Blinken lors d’une conférence de presse avec son homologue israélien Yair Lapid dans la capitale américaine.

Mais il a gardé les signaux de Téhéran, qui n’a toujours pas de date de reprise des négociations pour sauver l’accord international, qui avait été suspendu en juin le nucléaire iranien de 2015 mis, pour peu « encourageant ».

« Il en faut deux pour un dialogue, et nous avons à l’heure actuelle Nous n’avons vu aucune volonté de la part de l’Iran de faire de même », a déploré le ministre des Affaires étrangères, réévaluant que la « fenêtre de tir » se referme à pas de géant.

 » Nous sommes prêts à nous tourner vers d’autres options si l’Iran suit le chemin ne change pas », a-t-il averti lorsqu’on l’a interrogé sur la possibilité de violence. « Nous considérerons toutes les options. »

A ses côtés, le ministre israélien a fait le point sans être contredit. « Quand je dis autres options, je pense que tout le monde comprend », a-t-il dit avec une allusion claire à l’option militaire.

Yaïr Lapid s’est exprimé plus clairement au nom de l’Etat hébreu et s’est longtemps opposé à l’accord de 2015 , qu’il juge insuffisant.

« Le secrétaire d’État Blinken et moi sommes des enfants de survivants de l’Holocauste. Nous savons qu’il y a des moments où les nations doivent utiliser la violence pour protéger le monde du mal », a-t-il déclaré. « Israël se réserve le droit d’agir à tout moment et par tout moyen », a-t-il insisté.

L’ancien président américain Donald Trump a claqué la porte à cet accord entre l’Iran et les grandes puissances en 2018 et a rétabli les sanctions américaines introduites qui avaient permis il doit être levé. En retour, Téhéran s’est de plus en plus affranchi des restrictions destinées à empêcher que son programme nucléaire ne débouche sur la production de la bombe.

Le président Biden s’est dit prêt à revenir sur l’accord à condition que l’Iran renouvelle ses engagements en même temps. temps.

Des négociations indirectes entre Washington et Téhéran, via la médiation des autres États signataires, ont commencé à Vienne en avril pour sauver cet accord, mais sont suspendues depuis l’élection d’un nouveau président iranien en juin.

Même frustration du côté français, où l’on regrette le manque de « clarté » iranien, un « refus de négocier » et des « faits de terrain qui compliquent encore le retour » à l’accord.

Dans ce contexte, en où le pessimisme semble prévaloir, Yair Lapid était venu à Washington pour exiger un « plan alternatif B » de l’administration Biden.

Et les Américains qui ont longtemps hésité sur autre chose Pour parler d’un retour à l’accord, ils ont eux-mêmes changé de stratégie et invoqué ouvertement l’hypothèse de l’échec.

« Nous sommes réalistes. Nous savons qu’il existe au moins une forte possibilité que l’Iran choisisse une autre voie » que le rétablissement de l’accord, a déclaré mercredi l’envoyé américain en Iran, Rob Malley.

Le négociateur américain a annoncé qu’il se rendrait en Arabie saoudite, les Emirats Arabes Unis et le Qatar dans les prochains jours, notamment pour discuter des « options » pour « contrôler le programme nucléaire iranien » si les négociations échouent.

Antony Blinken et Yaïr Lapid ont tenu mercredi également une réunion tripartite avec son homologue émirati, Cheikh Abdallah ben Zayed Al Nahyane, pour tenter de relancer l’élan du processus de reconnaissance d’Israël par les pays arabes.

« Nous sommes déterminés à capitaliser sur les efforts du gouvernement précédent Pour élargir le cercle des pays avec des relations normalisées avec Israël dans les prochaines années », a déclaré le secrétaire d’État américain.

Ces « accords abrahamiques » doivent être reconnus Les Emirats Arabes Unis ont été signés par les Emirats et Bahreïn en septembre 2020 sous l’égide de Donald Trump qui en a fait l’une de ses réalisations diplomatiques majeures.

Recevez chaque mardi la meilleure actualité internationale et obtenez en avant-première l’exclusivité Le Point offres.

Lire les articles de la rubrique International,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQPolitique de confidentialitéPolitique de cookiesCrédit d’impôtTutoriel vidéoPublicitéContactPlan du siteMentions légalesCGUCGV Charte de modérationArchive

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu Point inclus dans votre annonce.

Pour cela, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

La rédaction du Point – plus d’une centaine de journalistes – vous accompagne
ses enquêteurs, ses reporters, ses correspondants sur tous les continents.
Notre travail? Enquêter, révéler et, surtout, ne jamais lâcher prise. Recettes de
L’abonnement et la publicité nous donnent les moyens d’un journalisme gratuit et de qualité.
Pour nous lire, abonnez-vous ou acceptez les cookies.

Keywords:

Iran,Israel,Tehran,Yair Lapid,Nuclear program of Iran,Antony Blinken,Joint Comprehensive Plan of Action,Iran, Israel, Tehran, Yair Lapid, Nuclear program of Iran, Antony Blinken, Joint Comprehensive Plan of Action,,,Washington, Antony Blinken, yair lapid, Téhéran, nucléaire iranien, Flash, Flash Actu, Fil, Fil info, Breves, Actualite, news, informations, actualités, actu, depeches, nouvelles, infos, France, international, politique, faits divers,,arme nucléaire, moyen-orient, négociateur, nucléaire, européen, relancer, iranien, téhéran, monde, iran,,,,,Iran, UE, accord nucléaire, Flash, Flash Actu, Fil, Fil info, Breves, Actualite, news, informations, actualités, actu, depeches, nouvelles, infos, France, international, politique, faits divers,,,diplomatie-USA-Israël-Emirats,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour: