CM – L’Expression : International – Les Gambier élisent leur président

0

Environ un million de Gambiens sur une population de deux millions ont été invités à voter parmi six candidats, l’un qui dirigera le plus petit pays d’Afrique continentale pendant cinq ans et l’un des plus pauvres. Il n’y a qu’un tour. Les premiers résultats pourraient être annoncés aujourd’hui.

Les Gambier ont afflué hier dans les bureaux de vote pour élire leur président, une voix décisive pour une jeune démocratie qui cherche à surmonter son passé dictatorial et les effets du Covid-19 sur une économie fragile. Des centaines de personnes avaient fait la queue devant les bureaux de vote de la capitale Banjul et ses environs avant leur ouverture à 08H00 (locale et GMT). Alice Jarjue, 27 ans, qui travaille dans la restauration, est arrivée au marché de Manjakunda à 5 heures du matin. Quatre heures plus tard, c’était à son tour que plus de 500 personnes, hommes, femmes, jeunes et vieux, faisaient la queue avec impatience sous les halls vides de leurs vendeurs, dans lesquels pourtant se promenaient toujours poulets et poussins. Après avoir vérifié son identité, des fonctionnaires électoraux en T-shirts blancs ont trempé son index dans de l’encre violette indélébile pendant plusieurs heures pour l’empêcher de voter ailleurs et lui ont donné une balle dans un sac. Elle est entrée dans l’isoloir drapé de noir et a introduit le ballon dans un tuyau dans l’une des boîtes aux couleurs et à l’effigie de chacun des candidats, une technique de vote spécifique à la Gambie qui a été introduite en raison de l’analphabétisme généralisé pendant la colonisation. Comme les autres, elle souligne l’importance du vote et, surtout, espère qu’il se déroulera dans le calme. « La Gambie est un pays pacifique. Cela doit rester ainsi. Si quelqu’un d’autre gagne (que votre candidat), il doit être respecté. Environ un million de Gambiens, sur une population de deux millions, ont été appelés à choisir parmi six candidats, tous des hommes, celui qui dirigerait le plus petit pays d’Afrique continentale, qui est aussi l’un des plus pauvres du monde, pour cinq ans. Il n’y a qu’un tour. Les premiers résultats pourraient déjà être disponibles aujourd’hui. Le sortant Adama Barrow a réaffirmé sa foi en la victoire en votant près du palais présidentiel. « Ce sera le plus gros flot d’élections de l’histoire de ce pays (…) Dans 24 heures nos électeurs feront la fête dans les rues ». Ousainou Darboe, 73 ans, présenté comme son principal concurrent, est venu voter à Serekunda près de Banjul, appuyé sur un randonneur, et a remercié Dieu de « lui avoir donné la force de diriger ce pays ». Il y a cinq ans, Adama Barrow, un ancien promoteur immobilier de 56 ans alors presque inconnu, a défié les prévisions et a vaincu le dictateur Yahya Jammeh après plus de vingt ans de régime, qui ont été marqués par une multitude d’atrocités de la part des Etat et ses agents : Meurtres, disparitions, viols, tortures… Refusant de s’avouer vaincu, Jammeh a finalement été contraint à l’exil en Guinée équatoriale sous la pression de l’intervention militaire ouest-africaine. L’élection présidentielle de 2021 sera la première depuis 1996 sans lui, avec la crise économique. Adama Barrow appelle au retour des libertés, à la construction de routes et à la pacification des relations avec la communauté internationale. Ousainou Darboe, avocat des droits de l’homme qui a été vice-champion de Yahya Jammeh à quatre reprises à l’élection présidentielle, a accusé M. Barrow de ne pas avoir tenu toutes ses promesses de rester au pouvoir. M. Barrow a rompu sa promesse initiale de ne servir que trois ans. Il a affaibli ses engagements antérieurs de rendre justice aux responsables des crimes des années Jammeh. Au contraire, son parti nouvellement fondé s’est allié à celui de l’ancien autocrate. Le prochain président devra décider de suivre ou non les recommandations d’une commission d’enquête sur la période Jammeh, qui demande que les responsables des crimes commis durant cette période soient traduits en justice. Les Gambier interrogés samedi ont exprimé l’espoir que les résultats du vote seraient acceptés et que leur démocratie serait consolidée. D’autres ont exprimé d’autres préoccupations. Près de la moitié des Gambiens vivent en dessous du seuil de pauvreté. Le Covid-19 a durement frappé le pays. Outre l’agriculture, le pays avec ses plages sur l’Atlantique vivait du tourisme dont les flux se sont taris. Les Gambier souffrent du chômage, de la hausse des prix du riz, du sucre et de l’huile, mais aussi de la pénurie d’eau et d’un manque d’accès aux soins de santé.

nationale
00:00 | 28-11-2021

Alger pose les conditions d’un retour à des relations normales avec Paris

Keywords:

The Gambia,Yahya Jammeh,Adama Barrow,Presidential election,The Gambia, Yahya Jammeh, Adama Barrow, Presidential election,,Gambie,Adama Barrow,Yahya Jammeh,,,Gambie,Adama Barrow,Yahya Jammeh,,,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: