CM – Meurtre d’une femme à Bordeaux : l’ex-conjoint de la victime en garde à vue

0

La liste des féminicides continue de s’allonger. Ce vendredi 2 juillet, une énième victime a été tuée à Bordeaux. La femme de 30 ans a été poignardée à mort par un ex-conjoint. Ce dernier, connu pour violences conjugales, a été interpellé peu après le crime et placé en garde à vue, selon une source policière.

La victime a été retrouvée morte lorsque les secours sont arrivés à son appartement vers 9h40, ce Une source a déclaré à l’Agence France-Presse et a déclaré que l’auteur présumé n’était plus chez lui lorsque les secouristes sont arrivés, mais qu’une arme blanche y a été trouvée. L’ex-conjoint, né en 1984, a été interpellé en fin de matinée dans son appartement de Mérignac, à quelques centaines de mètres du domicile de la victime, où il s’était réfugié, et menacé de suicide.

Le personnel de sécurité publique et le raid est intervenu et il n’y a eu aucun blessé. Cet homme « est connu pour des violences conjugales, entre autres », a indiqué une source policière. La victime et l’accusé, séparés depuis janvier, ont un enfant absent au moment des faits.

Selon une autre source policière, la victime a reçu une balle dans le cou et le suspect a reconnu les faits lorsque le la police est arrivée à son domicile. Il a été placé en garde à vue lundi 28 juin pour avoir harcelé son ex-femme au téléphone. Leur dispute sur la garde de leur fille de 4 ans. Depuis le 29 juin, il faisait l’objet d’un contrôle judiciaire lui interdisant de contacter la victime. Son casier judiciaire fait état de six condamnations entre 2004 et 2009 pour des infractions à la loi sur les stupéfiants et des infractions au code de la route, mais il n’a jamais été reconnu coupable d’actes de violence.

… et moi. Parfois, j’ai l’impression que tout le monde s’en fiche.
Dans une semaine, ce sera une nouvelle hantée par un autre féminicide et cela continuera.
Les clubs vont manifester, il y aura des marches blanches, et dans des années entre 2 lettres on apprendra que Mounir Ding a été condamné à 5 ans d’internement psychiatrique parce qu’il était malheureux quand il était jeune et qu’il fumait des pétards ou sniffait du crack, et qu’il n’était pas responsable de ses actes au moment de l’incident.
Combien de morts encore avant de cesser de libérer le criminel en négligeant la victime, en oubliant les enfants qui sont dans les foyers, les familles pulvérisées dans la douleur… ?
Ouais, je pense que personne ne s’en soucie.
Si quelqu’un peut me calmer ?

Nous devons nous demander quel(s) fonctionnaire(s) n’a pas fait son travail. Mais comme autrefois et comme d’habitude, on nous sert la même soupe réchauffée : les règles sont respectées et nous attendons un acte plus sérieux. Qu’en pensent les ministres concernés ?… Le temps qu’il faudra !

On ne sait pas combien de personnes « connues » sont en liberté dans notre pays ? Et parlons-nous de sécurité? Cela fait mal à notre société qu’il y ait autant de personnes célèbres ! Car pour certains penseurs enfumés, bien sûr, c’est la société qui est en jeu ! Et le Jugement des Miracles a traversé les années malgré les lois qui s’accumulent ! On vote, mais est-ce qu’on a conscience de l’état du pays quand on porte les oeillères des riches qui vivent dans le système dans certains cercles qui affichent leurs préférences sur un mur !

Lire les articles de la rubrique Justice,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQCrédit ImpôtTutoriel vidéoPublicitéContactPlan du siteMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique de cookiesPolitique de protection des données personnellesArchive

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu Point inclus dans votre annonce.

Pour cela, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

La rédaction du Point – plus d’une centaine de journalistes – vous accompagne
ses enquêteurs, ses reporters, ses correspondants sur tous les continents.
Notre travail? Enquêter, révéler et, surtout, ne jamais lâcher prise. Recettes de
L’abonnement et la publicité nous donnent les moyens d’un journalisme gratuit et de qualité.
Pour nous lire, abonnez-vous ou acceptez les cookies.

Keywords:

Bordeaux,Cold weapon,Gendercide,Bordeaux, Cold weapon, Gendercide,,,Féminicides,Société,Violences faites aux femmes,Harcèlement,,,Féminicide,meurtre,Violences conjugales,,,Féminicides,Société,,,Interpellation-Homicide-Violences aux femmes-Enquête-Agression-Police et justice-RAID,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: