CM – Migrants / Calais : Manifestation de soutien aux grévistes de la faim

0

Plusieurs centaines de personnes, en majorité des militants associatifs, des partis de gauche ou des syndicalistes, ont manifesté samedi à Calais en soutien aux migrants et aux deux militants en grève de la faim depuis 34 jours et en grève de la faim depuis 34 jours, ont rapporté des journalistes de l’AFP.

« Personne n’est illégal », « Tuer les frontières », « Migrants, exilés, régulariser » proclamaient les banderoles et affiches qui étaient agitées dans le cortège qui dessinait les grands axes de Crèvecoeur.

Dans l’église Saint-Pierre de cette place, l’aumônier jésuite Philippe Demeestère et les militants associatifs Anaïs Vogel et Ludovic Holbein ont entamé le 11 octobre une grève de la faim pour dénoncer le traitement « inhumain » des migrants sur le littoral des Hauts-de-France et réclament un moratoire sur le démantèlement des camps.

M. Demeestère, 72 ans, a de nouveau mangé après 25 jours de grève, mais ses deux compagnons continuent leur action.

Comme les grévistes, les manifestants ont appelé à la fin des évacuations et se sont plaints de la « destruction » régulière des effets personnels des exilés et des tentes lors du démantèlement.

Dans le cortège avec de nombreux Et portaient des badges CGT, FO, LFI ou EELV, le député LFI Adrien Quatennens et l’eurodéputé EELV Karima Delli étaient également présents Vogel dans le cortège.

Malgré l’envoi par le gouvernement d’un médiateur fin octobre, Didier Leschi, le chef de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (Ofii), « rien n’a changé » à Calais, a regretté Ludovic Holbein. « Les expulsions et les abus continuent ».

Le 10 novembre, après plusieurs rencontres avec des associations et des grévistes, M. Leschi leur a demandé d’arrêter leur grève.

« Nous avons réglé le problème des effets personnels des migrants , en mettant fin aux évacuations surprises. Vous avez désormais un délai pour trouver vos services, notamment les envoyés du gouvernement.

Mais la pression migratoire ne se relâche pas sur la côte, d’où 22 000 migrants ont rejoint Londres à bord de petits bateaux vers l’Angleterre depuis le début de l’année. . Trois migrants ont été portés disparus jeudi, portant le nombre de personnes sur cette route migratoire à trois morts et quatre disparus depuis janvier.

Lire les articles de la rubrique Entreprise,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQPolitique de confidentialitéPolitique de cookiesCrédit d’impôtTutoriel vidéoPublicitéContactPlan du siteMentions légalesCGUCGV Charte de modérationArchive

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu Point inclus dans votre annonce.

Pour cela, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

La rédaction du Point – plus d’une centaine de journalistes – vous accompagne
ses enquêteurs, ses reporters, ses correspondants sur tous les continents.
Notre travail? Enquêter, révéler et, surtout, ne jamais lâcher prise. Recettes de
L’abonnement et la publicité nous donnent les moyens d’un journalisme gratuit et de qualité.
Pour nous lire, abonnez-vous ou acceptez les cookies.

Keywords:

Calais,Hunger,Lyon,Hunger strike,Strike action,Calais, Hunger, Lyon, Hunger strike, Strike action,,Politics,Social Issues,,,,,,,migrations-clandestins-GB-France-immigration-manifestation,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour: