CM – Migrants : Ni « collaborateurs » ni « remplaçants », la France réagit à la Grande-Bretagne

0

Au cours des dernières semaines, Paris et Londres ont été en désaccord sur plusieurs questions après le Brexit. Outre la pêche, qui représente l’essentiel des échanges tendus, les deux pays s’attaquent mutuellement en responsabilité de la situation migratoire.

Alors que la ministre britannique Priti Patel devait se rendre lundi à Paris pour évoquer la situation avec son homologue Gerlard Darmanin Discuter de Calais depuis la crise migratoire enregistrée ce week-end a changé d’agenda depuis l’attentat de Liverpool et la rencontre devrait se tenir en visioconférence.

Jeudi, selon le ministère de l’Intérieur britannique, un épisode migratoire majeur s’est produit que pas moins de 1 185 migrants clandestins avaient réussi à passer de la France de l’autre côté du canal. Le lendemain, la crise entre Paris et Londres s’est aggravée.

Les Britanniques « doivent arrêter de nous prendre pour des hit balls domestiques », a déclaré le ministre français sur CNews. Nous n’avons aucune leçon des Britanniques « sur la façon de gérer les migrants qui veulent rejoindre la Grande-Bretagne ». « Nous ne sommes ni leurs employés ni leurs adjoints », a-t-il encore réciproque.

Et sur un ton encore plus tranchant, le ministre de l’Intérieur a souligné que « les passeurs qui organisent des réseaux et exploitent les femmes et les enfants (…) très souvent en Bretagne sont « .

En réponse aux critiques outre-Canal pointant du doigt la responsabilité de la France dans cette affaire, notamment dans les camps de Calais, M. de travailler, majoritairement des ONG britanniques avec des citoyens britanniques, qui sont sur le sol français et font de l’agit-prop ». l' »administration Boris Johnson » qui estime que le marché du travail britannique bénéficiera de « personnes irrégulières qui peuvent travailler à moindre coût ».

« Si les Britanniques renversaient leur loi zing changerait très radicalement – ils l’ont fait, mais pas assez – les gens ne seraient plus à Calais ou à Dunkerque », a-t-il déclaré, blâmant Londres pour la situation migratoire en France.

« Nous sommes les victimes des britanniques. politique. Les rôles ne doivent pas être inversés », a prévenu le ministre de l’Intérieur.

Conditions de parution :

Les commentaires ne doivent pas être diffamatoires ou dégradants envers l’auteur, toute personne, la sainteté, la religion ou Dieu. Ils ne doivent pas non plus contenir d’insultes ou de propos incitant à la haine ou à la discrimination.

Keywords:

Gérald Darmanin,France,United Kingdom,British people,Île-de-France,Gérald Darmanin, France, United Kingdom, British people, Île-de-France,,,royaume-uni,Gerald-Darmanin,Immigration,La Manche,Priti Patel,,,,Immigration clandestine,France,Angleterre,Calais,Gérald Darmanin,,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour: